AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

''Who are you, really?'' [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Invité
Invité
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: ''Who are you, really?'' [Fini] Mer 17 Sep - 2:10


''Who are you, really?''


    L'heure était au partage des souvenirs. Il s'agissait la jeune femme brune qui proposa cette initiative. Elle était certainement bonne. En effet, des indices étaient placés un peu partout dans la pièce où les victimes s'étaient réveillées, il s'agissait d'enveloppes éparpillées. Elles étaient adressées à chaque pensionnaire présent dans la pièce. Un mot était laissé : une sorte de devinette. Quelqu'un cherchait à les orienter. Une sorte de jeu débutait. L'homme d'église se prêta au jeu le premier. Il lut son petit papier. Lauren ne chercherait pas à confier sa vie si un écrit lui rappelait son existence tout simplement parce qu'elle ne connaissait pas ses camarades, enfermés au même titre qu'elle. Rien de sa vie ne les concernait. La blonde avait oublié des parcelles de sa vie passée, mais pas l'essentiel. Présentement, elle prit la parole pour lire son enveloppe.

    Je me permets : Tu es au beau milieu d'une partie d'échec, bien déterminé. Ton adversaire est un homme. Tu fais le dernier mouvement et tu le mets échec et mat.

    Lauren n'était pas une joueuse d'échec. Elle avait donc connaissance que ce souvenir ne lui appartenait pas. Elle essayait de comprendre. Pourquoi préciser : une partie d'échec bien déterminé et le sexe du partenaire de jeu ? La personne devait être une habituée pour mettre échec et mat son adversaire. Il fallait s'y connaître un minimum pour réussir. La chance du débutant ne pouvait fonctionner pour ce jeu de réflexion. Qui était cette personne ? Lauren s'interroger. Existait-elle vraiment ?

    Vous croyez que tous ces souvenirs nous appartiennent ?



HJ: c'est court mais j'avance un peu l'intrigue xd.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: ''Who are you, really?'' [Fini] Jeu 18 Sep - 19:03




Who are you, really ?

Avec Lewis, Jonathan, Rose, Konrad & Lauren




Konrad regardait les gens qui s’agitaient autour, et Rose qui sortait de sa perte de conscience. Il acquiesça à la proposition de cette dernière, après qu’elle se soit mise au courant de ce qui se passait. Il écouta avec attention le message du pasteur ;

« Monsieur le Pasteur,» commença-t-il solennellement, « si vous êtes marié, je ne pense pas que cela soit à un homme. Les souvenirs sur le papier qui vous est adressé semblent, de toute évidence, adressés à une femme. Par ailleurs… Je n’ai jamais battu la mienne. »

Sa dernière phrase fut prononcée dans un souffle alors qu’il repensait à la photo qu’il gardait précieusement sur lui. Il ne pouvait s’imaginer battre une femme – sauf cas extrême (à comprendre par « sauf si cette femme tente de le tuer ». Et quand il regardait la jolie blonde sur le papier glacé, il ressentait des mouvements dans les tréfonds de son âme qui semblait être les vestiges d’un grand amour. Alors, la battre ? Jamais. De toute façon, comme il l’avait fait remarquer à Jonathan, ce message semblait plutôt être d’un point de vu féminin. Le lieutenant secoua à nouveau la tête aux paroles de la jeune femme ;

« Je n’ai pas le souvenir d’avoir un jour joué aux échecs. Ou du moins, pas assez bien pour vaincre. » Il déplia à nouveau, doucement, le morceau de papier dont il avait hérité. « Je ne sais pas s’il peut réellement s’agir de nos souvenirs. Je pense qu’il suffirait que quelqu’un réagisse à l’un de nos messages pour que l’on s’en rende compte… » Konrad haussa les épaules. « So… Voilà ce qu’il y a écrit sur mon Papier ; ‘‘Jules, pourquoi tu me regardes avec ces grands yeux humides ? Un anniversaire, c’est censé refléter la joie, le bonheur. Pourquoi tu n’es pas content pour moi ? Ah, c’est vrai. On ne fête pas la naissance d’un malade mental’’, dis-tu devant un homme… »





Codage par Rits-u

Revenir en haut Aller en bas
admin jaloux et aimant un peu trop Dieu
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: ''Who are you, really?'' [Fini] Lun 27 Oct - 9:21


"Who are you really?"





Tout homme de Foi que je suis, je  n'hésite donc pas à porter la Bible. Haut contre mon coeur, avec la joie et la certitude que je suis sur la bon chemin. Ici encore, je la serre contre moi, car je n'ai nul part autre où aller, et que je sais que c'est ici. Dans mon coeur, mon âme. Que je trouverai la vérité sur la voix profonde qui me parlera et me guidera vers la lumière. La Voix du Seigneur. Avec lenteur, je regarde mes autres acolytes prisonniers. Cela fait tellement de bonnes âmes à convertir ! Un grand sourire se fait sur mon visage tout en écoutant d'un air distrait ce qu'il se disait sur les feuilles. Ah oui, nos souvenirs. J'ignore si quelqu'un a le mien, mais en tout cas, ceux que j'entends jusqu'ici ne me dise strictement rien.

Je crois n'avoir jamais toucher un jeu d'échec de ma vie...quand à battre une femme, je ne l'ai jamais fait non plus, vous avez ma parole de Foi !

Je redressai la tête, montrant toute confiance en mes paroles. Bien sûr que non, je n'avais jamais battu une femme. Ni un homme même. J'en étais bien incapable. Et tout le monde le voyait bien d'ailleurs. Nul doute que je risquai de me faire prendre un soufflet par ce petit homme à demi-mécanique, car il ne se gênera certainement pas pour louer ma couardise en acquiesçant mes dires. Je soupire doucement avec une certaine tristesse. J'ai comme la sensation que ce n'est pas sur ces messages qu'il fallait compter pour avoir un souvenir joyeux. C'était comme si nos plus mauvais souvenirs étaient écrit sur un bout de papier pour nous torturer davantage aux milieux de ces ténèbres. Aussi m'adressai-je à l'assemblé.

Il ne faut pas perdre espoir. Nous sommes plus fort que ces souvenirs. Certains peuvent être mauvais, mais il ne détermine en rien ce que nous sommes à présent. Après tout, nous ignorons le contexte qui a pu mener à ces mauvais souvenirs...

Est-ce que j'essayais de soigner ma propre chute ? Il en était fort probable.  Soulignant une certaine bonté d'âme pour échapper aux regards assassins, je jeta un coup d'oeil à Rose et m'agenouillait pour vérifier que tout aille bien avant de faire:

Pouvez-vous nous lire votre papier je vous prie?


©BOOGYLOU.



you know you’re in love when you can’t fall asleep because reality is finally better than your dreams
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eydamato.wix.com/novuscinema
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: ''Who are you, really?'' [Fini] Dim 2 Nov - 23:11




“Who are you, really?”



Le premier message ne lui évoqua rien et elle se m’y à craindre que son idée soit mauvaise. Et s’il n’y avait aucun papier qui lui était destiné ? Et si elle ne reconnaissait pas le souvenir lui appartenant ? Ou alors que les gens présents dans cette pièce découvre quelque chose sur son passé qu’elle ne voulait pas divulger. Finalement, ce n’était peut être pas une si bonne idée que ça.

Et il fallait dire que les paroles de l’autre jeune femme ne la rassurèrent pas plus que ça. Et si aucun ne leur appartenait ? Que feraient-ils ? De tout façon il fallait sortir.

Rose se sentit à nouveau prise de vertiges et de spasmes. Elle inspira doucement et essaya de faire bonne figure. L’angoisse, la douleur et sa malnutrition jouait en sa défaveur. Et elle eut un pincement au cœur en entendant Konrad évoquer sa femme. Elle n’arrivait pas à lui en vouloir. Ce qui s’était passé entre eux était de l’ordre de l’aventure, rien de plus. Elle ne devait rien attendre de plus et s’il avait une femme à retrouver, tant mieux pour lui.

‘Jules, pourquoi tu me regardes avec ces grands yeux humides ? Un anniversaire, c’est censé refléter la joie, le bonheur. Pourquoi tu n’es pas content pour moi ? Ah, c’est vrai. On ne fête pas la naissance d’un malade mental’’, dis-tu devant un homme… »

Son cœur se mit à battre frénétiquement. Je sentais tout mon être tremblé. Jules. Jules ! Les souvenirs me revenaient ! Comment avais-je pu l’oublier ?! Un flashback me revient : Nous étions dans le jardin. Jules, la tête posée sur mes genoux, se reposant paisiblement. C’était lui ! Lui qui torturait son esprit depuis qu’elle était ici ! Lui dont elle parlait dans son mémoire ! Sa tête l’élançait douloureusement alors que certains moments de sa vie revenait d’eux même. Et le soulagement se lisait sur son visage. Ainsi que le bonheur. Car oui, la jeune femme avait retrouvé ce qui était cher à son cœur, le visage d’un être aimé.

Elle dut avoir un moment d’absence assez long car les regards étaient tournés vers elle. Elle se râcla la gorge et annonça :

« Ce souvenir, Konrad, m’appartenait. Je vais lire à mon tour le message mais … pourrait-on échanger ensuite nos messages pour que je puisse conserver celui m’appartenant ? »

Elle inspira un moment et se permit d’annoncer :

« Celui-ci est très personnel et triste … Tu mets ton alliance au doigt du cadavre de ton ami. Tu pleures et quittes l’endroit en maudissant pour la première fois ta vie. »

Un silence lourd plana. Rose ne savait que dire. Elle s’avançait vers Konrad d’un pas hésitant, vacilla et se rattrapa de justesse à son bras. Sa cheville lui faisait décidément trop mal :

« Tient. »

©BOOGYLOU.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
avatar
 
En savoir plus

MessageSujet: Re: ''Who are you, really?'' [Fini] Lun 3 Nov - 16:40




Intervention troisième


Le parfum

Alors que vous discutez entre vous et que vous essayez d'élucider le mystère de votre souvenir, une odeur acerbe, poignante et horrible vous monte aux narines. C'est un parfum de souffre et de moisissure à la fois, il vous semble. L'odeur reste un moment, puis diminue tranquillement jusqu'à disparaître.

C'est alors que vos yeux picotent, que vous sentez des fourmis dans vos membres. Puis, votre vision s'embrouille quelque peu alors que vous ressentez quelque chose d'étrange au crâne. Comme si votre cervelle était secouée.

Et pour des raisons inexplicables, vous commencez à avoir des comportements assez étranges:

Consultez vos mp's pour savoir quel est le comportement étrange vous touchant.

Bonne chance à vous.



©BOOGYLOU.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aapow.forum-canada.com
admin jaloux et aimant un peu trop Dieu
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: ''Who are you, really?'' [Fini] Jeu 6 Nov - 17:22


"Who are you really?"





Mon esprit fut rassurée par le fait que la jeune demoiselle aille bien. Du moins mieux que tout à l'heure, j'osais l'espérer. Intérieurement, je fis une petite prière pour son bon rétablissement. Ayant un sourire presque idiot en me relevant pour montrer tout mon optimisme, mais c'est alors qu'une voix féminine frappa mon esprit sauvagement. Celle de Rose. Dont le souvenir était des plus...effectivement...des plus personnelles. Je gardai ma main proche de ma Bible, caressant sa couverture de cuir tout en laissant ma langue passer sur mes lèvres. Je cherche la vérité au creux de sa voix, mais je ne peux pas m'empêcher de savoir qu'elle ne fait que la transcrire de son parchemin. Un parchemin qui n'avait que trop la vérité comme épée sanglante. Mes dents vont jusqu'à mordre ces même lèvres humides tandis que je fis quelques pas. Mon sourire avait disparu. Tous les souvenirs avaient été offert. J'avais à présent la certitude que toutes ces mémoires avaient un propriétaire dans ces murs. Je ne pouvais que prier pour que personne ne devinne lequel était le mien. Les larmes me vinrent aux yeux tandis que je m'éloignais subtilement de tous ces autres. Je ne voulais pas qu'ils me voient pleurer.

Mes lèvres impies qui avaient fait la plus grossière des erreurs. Mais ce fut bientôt au tour de mon nez d'avoir quelque chose à dire. Une étrange odeur passa le cours de son temps pour venir à tous nos odorats. Je fronçai les sourcils mais ne put empêcher cette senteur qui me semblait trop soudaine pour être bénéfique. Mais trop tard. Mon ventre semblait d'un coup se retourner pour mieux vomir la bile qui soudainement me  remonter le long de la gorge. Je poussai un gémissement terriblement lourd, un éclat de voix qui devient de plus en plus aigue malgré mes efforts. Des cheveux vinrent cacher mes yeux, des cheveux blonds, tandis que mon esprit semblait se briser. Que se passait-il donc ?! J'ouvris grand les yeux et sentis des formes féminines en dessous de ma soutane. J'écarquillai les yeux et poussa un grand cri de femme, une voix que je pouvais reconnaître de parmi nous.

Marie, Jésus, Sainte Jo..Joseph...non..non...Doux Jésus, Marie, Joseph. C'est ça? Non...aaaah, qu'est-ce qu'il se passe ? ! ? !


©BOOGYLOU.



you know you’re in love when you can’t fall asleep because reality is finally better than your dreams
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eydamato.wix.com/novuscinema
Invité
Invité
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: ''Who are you, really?'' [Fini] Mar 11 Nov - 1:22


''Who are you, really?''


    Des souvenirs plutôt tristes correspondaient à chaque résident du Manoir. Les personnes enfermées dans le grenier devaient lire une par une le souvenir qui appartenait à l'un des leurs, il demeurait rédigé sur un bout de papier. La plupart ne reconnaissait plus les éléments de leur passé alors impossible d'en savoir plus sur les uns et les autres. Même Lauren ne pouvait affirmer avoir entendu une lecture qui ressemblait à une part de sa vie d'antan. Elle perdait sérieusement la mémoire. Ce détail ne l'inquiétait étrangement pas. Dans cet endroit, les limites de chacun étaient testées. L'enfermement rendait encore plus fou. Les expériences des scientifiques détruisaient le physique des pensionnaires et elles altéraient la raison de ces derniers. MacLister qualifiait une victime de ce système. Comment lutter ? Il n'y avait pas d'issues. Soudainement, l'homme d'église présent dans la pièce se mit à prier tous les saints. Que vivait-il ? La blonde en attrapa mal à la tête, si mal qu'elle s'écroula sur les genoux. Elle tenait sa tête entre ses mains. Elle n'en pouvait plus. Il y avait autre chose, ce n'était pas les supplications de Jonathan qui la rendaient ainsi. Elle gémissait de douleur. Que se passait-il ? La démence venait-elle encore la contrôler ? Non il s'agissait d'un élément différent car Lauren raisonnait encore. L'américaine porta une main sur son visage. Un détail la titilla. Sa peau... il se passait quelque chose ! Une machine métallique l'avait remplacé. Elle n'était plus elle-même. Comment cela était-ce possible ? Elle hurla !

    Comment je peux enlever cela ? Tout ce métal ! Non ! Je ne veux pas vivre ainsi... je suis humaine. Elle ne perdait pas encore pied, Lauren tenait bon même si la situation la rendait affaiblie. Soudainement, sa conscience se déchira en deux. A cause du métal ? La folie revenait la prendre. La blonde restait assiste sur le sol sale du grenier. Elle tremblait et se balancer d'avant en arrière. Arrête ! Vas t-en ! Elle discutait avec la machine, elle devait paraître ridicule. Qui suis-je ? Elle griffait le métal, son visage en somme. Elle ne savait reconnaître la vraie texture de sa peau puisqu'elle se prenait en imaginant être une autre personne, comme Jonathan.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: ''Who are you, really?'' [Fini] Sam 6 Déc - 6:34




« WHO ARE YOU, REALLY ? »


« My body is a cage that keeps me. From dancing with the one I love. But my mind holds the key. My body is a cage that keeps me. From dancing with the one I love. But my mind holds the key. I'm standing on a stage. Of fear and self-doubt. It's a hollow play. But they'll clap anyway. My body is a cage that keeps me. From dancing with the one I love. But my mind holds the key. You're standing next to me. My mind holds the key. I'm living in an age. That calls darkness light. Though my language is dead. Still the shapes fill my head. I'm living in an age. Whose name I don't know. Though the fear keeps me moving. Still my heart beats so slow. My body is a cage that keeps me. From dancing with the one I love. But my mind holds the key. You're standing next to me. My mind holds the key. My body is a. My body is a cage. We take what we're given. Just because you've forgotten. That don't mean you're forgiven. »



Il y avait quelques minutes de cela que je m'étais écarté de la foule, préférant encore calmé ma colère dans un coin de continuer à m'attaquer à ce maudit prêtre, le sachant inaccessible à ma portée à cause de toutes ces personnes qui le protégeaient... Mais raison aurait voulu à ce que je les aide et me joigne à eux, mais l'idée même de savoir que nous étions en ce moment, emmené et enfermé dans cette salle dans l'unique but de distraire le maître des lieux ainsi que l'un de ses scientifiques m'eut poussé soudainement dans mes retranchements. Je ne voulais pas être un pion dans leur petit jeu. Je ne voulais pas être de nouveau entraîné dans l'une de ses salles de tortures ou dans l'un des laboratoires, surtout entre les mains de Harry... Me plaignant de ma machine, j'étais resté silencieux tout le long de la discussion en poussant quelques grognements par moment et évitant tout contact avec les autres... Dans l'ombre... J'attendais simplement, écoutant malgré tout ce qu'il était dit, songeant que peut être, cela aurait pu m'interpeller, ou en rejoignant directement, surtout lorsqu'il fut question d'aller chercher un bout de papier comportant un souvenir et un nom... Mon nom... Pas mon souvenir... Allons. Il fut dit que j'avais fais l'armée... Moi ? Avec un tel gabarit ? Cela sonnait comme une blague à mes oreilles, aussi, je pris la peine de faire une boule avec le papier avant de le jeter le plus loin possible. Peut être une manière pour montrer également à Rockwood qu'au grand jamais je me laisserais aller dans ce petit jeu... Néanmoins, la suite des évènements prirent une toute autre tournure étonnante... J'avais sentis ce drôle d'odeur sans vraiment y faire attention, habitué au parfum presque constant de cadavres en décomposition et de sang, je n'avais donc remarqué cette sensation de tomber, presque obligé avant de me réveiller en entendant des jurons, ici et là. Des cris d'inquiétudes et de folies tandis que je semblais soudainement... Libéré de mes supplices. Le premier geste que j'eus d'ailleurs, fut de toucher ma joue où se trouve à l'habituel ma machine mécanique avant de constater qu'à la place, ma peau était redevenue totalement normale, ma joue était redevenue lisse. Si les autres semblaient se maudire, moi j'étais heureux... J'étais devenu fort et je ne souffrais plus le martyr...

«
- Je... Je suis libre... »

La porte était pourtant toujours bel et bien fermée, cependant, j'avais la sensation d'avoir franchit déjà un merveilleux obstacle. Et qu'importe si ce corps n'était pas le miens, à présent, c'était le cas...



Run, you clever boy... and remember.

Run, you clever boy... and remember.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
avatar
 
En savoir plus

MessageSujet: Re: ''Who are you, really?'' [Fini] Jeu 22 Jan - 17:03


Fin.



Les lettres et leurs souvenirs sont devenus le cadet de vos soucis. Suite à l'inhalation de l'étrange parfum, votre perception fut entièrement transformé, allant jusqu'à vous faire croire que vous étiez dans le corps d'un autre de vos camarades en peine.

Détrompez-vous, tout ceci n'était qu'illusion.

Une nouvelle fumée se dégage de tous les interstices de la salle jusqu'à pénétrer vos narines, imbibant vos esprits pour vous endormir. A votre réveil, tout redeviendra à la normale et vous serez dispersé dans le manoir.

Bonne nuit mes chers compagnons de peine.
Demain sera un autre cauchemar.



©BOOGYLOU.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aapow.forum-canada.com
Contenu sponsorisé
En savoir plus

MessageSujet: Re: ''Who are you, really?'' [Fini]

Revenir en haut Aller en bas

''Who are you, really?'' [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Sujets similaires

-
» [Fini] Mon nabaztag devient un mir:ror !
» CASUS BELLI c'EST FINI ?
» Heavy Rain - spoil free pour ceux qui l'ont fini
» [FINI] Call of MW2 ... URGENT URGENT
» Discussions sur le jeu fini [PAS DE BALISE SPOILER]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amnesia : A Pack of Wolves :: Le Manoir :: Le Deuxième Étage :: Le Grenier :: Mémentos Retrouvés-