AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Towards Eternity - Adler & Carter [-16 ] [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
admin vengeresse et nymphomane
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Towards Eternity - Adler & Carter [-16 ] [Fini] Mar 29 Oct - 2:09




 





TOWARDS ETERNITY
With Felix J. Adler
Nos repas s’étaient poursuivies longtemps après cette première rencontre dont le souvenir me resta longtemps gravé dans la mémoire…oh, qu’il était beau, qu’il était patient et agréable. J’avais l’impression que la moindre de mes paroles pouvaient le perdre ou le garder, que notre couple était éternellement instable, c’était cette pression qui ne me faisait pas voir ailleurs. J’aimais à l’embrasser tendrement quand venait la fin de nos rendez-vous. Nos rencontres se firent plus longues, et nous apprîmes beaucoup l’un envers l’autre. Cependant, il me semblait toujours manqué quelque chose…dans ma tête naquit alors l’idée d’une famille…quand je vis ma mère me nommer héritière officielle de leur entreprise, et qu’elle embrassa mon père en larmes, tellement fière de moi: j’eus la sensation que moi aussi, je voulais être comme eux. J’avais dit adieu à mes amants en leur disant que j’avais trouvé quelqu’un d’autres, et je ne les avais plus jamais revu, cela faisait du bien. 

Un soir que j’éteignis la bougie, seule dans mon grand lit, me vint une idée folle. La lune était pleine et l’on voyait dehors comme en plein jour. Surtout lorsque cet astre gracieux était aidé par les lampadaires lumineux de la grande ville de Londres. Me relevant, je mis rapidement une robe des plus confortables, avec une échancrure dorée mais sans corset. Je me leva et ne fis aucun bruit pour sortir, de peur d’alerter mes bons parents. Je n’avais encore jamais fuguée, mais soyons honnête, j’étais à présent majeure. Faisant tourbillonner mes cheveux noirs dans mon dos sans vent, j’avança fièrement dans les ruelles. Pour parer à la fraîcheur du vent, j’avais obtenu un manteau de toile noir qui me collait au corps. Un bijou d’albâtre couvrait ma poitrine et disparaissait entre mes seins. Calmement j’arriva jusqu’à l’endroit dont je désirais l’apparition. La maison de Félix, il m’en avait donné l’indication pour discuter, peut-être aussi pour espérer que je vienne un jour? 

M’arrêtant alors face à la bâtisse, je me demanda soudain POURQUOI j’étais là. Qu’allais-je donc faire à une heure aussi tardive? Mais je voulais commettre une folie, alors j’y étais allée, quand bien même cela n’avais aucun sens. Une lumière attira mon œil à une fenêtre et je vis se découper la silhouette de Félix à travers les ombres. Je ne pouvais pas me tromper, aussi me mis-je sous celle-ci et commença à lancer:

Kaitlyn: Félix?! C’est moi Amy!

Pourquoi me faisais-je toujours appeler Amy? Avouez que c’est bien plus court et mignon à prononcer que Kaitlyn.  



Crédit par Kikino-sama et Ninie067 de Templactif



we come to love not by finding a perfect person, but by learning to see an imperfect person perfectly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eydamato.wix.com/novuscinema
admin schizophrène et dérangé
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: Towards Eternity - Adler & Carter [-16 ] [Fini] Mar 29 Oct - 2:59

L'idée trottait dans la tête de Felix depuis environ une semaine maintenant. Il était convaincu que c'était le bon moment, avec la bonne personne. L'élue de son cœur, celle qui faisait battre celui-ci, celle pour qu'il vivait. C'est pourquoi il n'eut aucun remord en prenant une partie de l'argent qu'il épargnait pour s'acheter une habitation plus décente. Mais c'était pour la bonne cause. Il fit donc plusieurs magasins avant de trouver l'objet de son choix, celle qui plaira le plus à Amy. Le prix était exorbitant pour ses maigres et humbles moyens mais il savait que cela valait le coup. Il se tenait maintenant chez lui et surveillait l'heure depuis une dizaine de minutes. La nuit avait déjà été bien entamée. Il hésitait à se rendre directement chez sa dulcinée pour l'emmener là où il voulait mettre son plan à exécution. C'est alors que, perdu dans ses pensées en regardant par la fenêtre, la silhouette d'Amy se dessina à la lumière de la Lune. Il ne répondit pas à l'appel de sa chère et tendre mais rentra dans son logis, s'empara de la deuxième chose qui comptait le plus pour lui, enfila un manteau où il glissa la petite boîte et sortit rejoindre sa douce dans la nuit. Il l'embrassa tendrement sur les lèvres. Cependant, avec un sourire, il ne lui dit qu'un bref "Bonsoir" courtois et enjoué. Il ne savait pas mentir. Si la Lune éclairait suffisamment son visage, Amy pourrait remarquer qu'il lui cache quelque chose. Felix espérait juste qu'elle n'est pas une idée de la nature de sa petite cachotterie. Il lui présenta son bras et de l'autre regarda l'heure. Ils étaient en avance. L'horloger aurait donc le luxe de faire une promenade un peu plus longue en attendant.

- Viens, suis-moi.

Il était vraiment fier de son idée, c'est pourquoi il avançait en se tenant bien droit, un sourire aux lèvres, la démarche légèrement hautaine. Il était sans aucun doute heureux de cette balade nocturne avec sa belle au bras. En revanche, il faisait en sorte de garder le silence face aux éventuelles questions de curiosité d'Amy. Il la promena ainsi pendant quelques minutes avant de partir en direction du lieu qu'il avait choisi. Dans la pénombre de la Lune, il n'était pas vraiment reconnaissable, mais il se doutait que sa chère et tendre n'allait pas tarder à le reconnaître, surtout avec le bruit de l'eau en arrière-plan sonore. Felix jeta un coup d'œil à sa montre. 0h46. Parfait. Six mois plus tard, ils étaient de nouveau réunis ici et dans quatre minutes, il espérait que cela allait être éternel.