AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Fever (PV. David P. A. Williams & Harry J. Downcry) [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
admin cardiaque et trop gentil
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: Fever (PV. David P. A. Williams & Harry J. Downcry) [Fini] Jeu 1 Sep - 1:32



Fever.

« IT'S WHAT YOU'VE DONE, IT'S WHO YOU ARE. »

S’occuper du nouveau patient. Message reçu, Mr Downcry. David sourit quand Harry vint l’embrasser sur le front. Il aurait voulu se blottir contre lui pendant quelques minutes mais il y avait bien d’autres priorités à cet instant-ci. Il commença à préparer ses affaires pour diagnostiquer plus précisément le fiévreux appuyé contre le mur. David lui jeta un bref regard, se demandant s’il ne valait pas mieux l’attacher au cas-où mais vu la température qu’il avait, ce n’était peut-être pas prudent de le bouger plus que cela. Et puis la table d’opération était déjà occupée. Le chirurgien commença alors à craindre d’attraper leurs fièvres à tous les deux. Car oui, les deux malades dans la pièce avait dépassé le seuil des 39°C de température corporelle. Et le petit Scientifique n’était pas sûr de survivre à une telle fièvre, vu sa santé. Mais il ne devait rien à montrer à Harry où celui-ci le mettrait en quarantaine pendant deux jours. Il sourit à son chéri qui s’était replongé dans son livre. Un livre en Français d’ailleurs. David savait que Harry le baragouinait un petit peu, il pourrait se débrouillait tout seul. De toute façon, le chirurgien n’avait jamais été très compétent en langue étrangère. Amy avait essayé de lui apprendre les bases du Français aussi mais sans succès. Enfin bon qu’importe. David se rapprocha d’Eddy et lui sourit.

- Désolé qu’il n’y ait pas d’endroit plus confortable où vous mettre… Mais le laboratoire était déjà complet malheureusement. Déjà qu'il est censé être monoplace...

Avec un sourire bienveillant, il lui prit une nouvelle fois la température et eut une moue embêtée. Il était vraiment mais vraiment brûlant. Il lui tourna le dos un instant avant de rassembler tout ce qu’il fallait pour s’occuper de son jeune patient. Et lui remettre l’épaule en place aussi. Il ignorait si le Gardien était un habitué à la douleur. Si oui, alors cela irait relativement vite pour lui remettre son bras dans une position naturelle. Si non… Et bien il lui donnera du laudanum. De toute façon, il ne savait même pas pourquoi il se posait la question, vu le regard fatigué de son patient, la fièvre était en train de puiser dans ses dernières ressources. Il s’agenouilla devant lui et passa un linge humide et frais sur son front. Il lui tendit alors un petit flacon de laudanum, en espérant que cela suffise. Au pire, il y en avait toujours quelques flacons non loin.

- Eddy, je vais vous remettre l’épaule en place, d’accord ? Elle s’est disloquée depuis trop longtemps. Vous risquez d’avoir une inflammation, la douleur risque d’être insupportable et cela pourrait mener à l’amputation… Ce que je ne vous souhaite pas vraiment. Je sais, c’est plus brut comme rentrée en matière, mais je veux que vous soyez conscient de ce que cela implique si vous refusez. De plus, je vous ai donné du laudanum qui devrait calmer votre douleur et faire tomber votre fièvre.

Il lui sourit encore et posa une main douce sur son épaule déboîtée.

- Si je peux faire quoique ce soit pour vous mettre en confiance…

David se tourna vers Harry et lui sourit avec inquiet. Quelque chose dans le regard d’Eddy le gênait et il ne savait pas si son chéri l’avait remarqué aussi. Peut-être des hallucinations après tout, ce sera parfaitement logique.
© plumyts 2016