AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

ctrl+v

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 10, 11, 12  Suivant
admin incompris et solitaire
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: ctrl+v Sam 23 Avr - 11:17



And I suppose in the end, they break my heart. All of us, no one is eternal. They love breaking me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eydamato.wix.com/novuscinema
admin pieux mais peu catholique
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: ctrl+v Sam 23 Avr - 19:03





Hallelujah.
Wenn die Turmuhr zweimal schlägt, faltet er die Hände zum Gebet. Er ist ohne Weib geblieben so muss er seinen Nachsten lieben. Er ist der wahre Christ und weiss, was Nächstenliebe ist. Dreh dich langsam um. ©️ by Sun
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: ctrl+v Sam 23 Avr - 20:11

Je me sentais piégé. Que faire ? Partir et songer aller traquer un rat ou rester et tenter de le pousser à s'écarter des plats ? Le choix était délicat, aussi, je me voyais mal repartir dans un tel état alors que je pouvais justement avoir accès à l'objet de mes convoitises en m'avançant légèrement. Je tente de l'effrayer en criant, prenant des airs menaçant, contrastant avec mon piteux état. Hélas, il ne semble nullement inquiété par mon attitude, jusqu'à même sourire. Je suis totalement dépité. Qu'est-ce que je dois faire dorénavant ? Qu'est-ce que je vais devenir ? Est-ce la fin ? Vais-je être contraint de jouer les âmes errantes comme toutes ces personnes qui se sont éteintes avant de se faire oublier ? Pourtant, l'individu annonce alors.

« - Ne vous en faites pas, je ne compte absolument pas vous faire descendre... »

Ah oui ? Mais pourtant, c'était son rôle de me faire descendre ! Et je suis persuadé qu'il serait capable de profiter de ma faiblesse pour me ramener en bas. Qui plus est, il est aisé de deviner la haine qu'il a à mon égard même si actuellement, il semblerait qu'il se soit soudainement calmé. Jouerait-il à un jeu ? S'attend-il à ce que je baisse ma garde pour se jeter sur moi au moment propice ? Hélas, même s'il compte me faire du mal, je suis malgré tout tenté de rester alors qu'il s'assoit à une table, un pain en main et qu'il m'invite à en faire de même. Je m'exécute donc sans trop de poser de question. Surtout lorsqu'il découpe son pain en deux et qu'il me présente la moitié. Sans crier gare, je l'attrape avec les deux mains pour donner des coups de dents dedans, réussissant simplement à avaler des petits bouts. L'homme reprend alors de nouveau la parole.

« - Vous avez raison, votre place n'est pas en bas. Il devrait être à l'extérieur, en liberté. »

Je suis à nouveau sur mes gardes, arrêtant de croquer dans le bout de pain, préférant encore regarder le Gardien d'un œil noir. À quel petit jeu voulait-il jouer ? Est-ce que cela l'amusait-il de me narguer ? Ou alors disait-il cela pour me laisser croire que l'on pouvait être ami jusqu'au jour où il trahira ma confiance ? Hors de question que je me laisse ainsi faire.

« - Vous dites cela pour me faire plaisir ou alors vous le pensez vraiment ? »

Le questionnais-je avec arrogance. Je m'attendais donc à ce qu'il réagisse méchamment à ma provocation, mais non. Comment quelqu'un pouvait être aussi paisible !? Certes, il n'avait pas à fuir les Scientifiques ou même ses semblables, mais tout de même. Cet endroit n'avait rien de bien agréable. Il faisait constamment sombre, il y avait des monstres et même des salles qui faisaient peur ! Cet endroit n'était rien de plus qu'une prison assez grande pour contenir tout un monde à l'intérieur. Il fallait être malsain pour rester aussi pacifique. Enfin... J'imagine...

« - Voyons...je vous promets sur ma Bible que je ne vous ferai aucun mal. Jamais de ma vie je n'irai vous emmener volontairement chez les scientifiques ! Je vous préfère vous ici et moi là-bas, quitte à prendre votre place. »

Je fronçais les sourcils tout en entreprenant de dévorer presque en entier le pain dur qu'il m'avait refilé. Puis je reprends à mon tour la parole, répondant toujours sur le même ton.

« - Qu'attendez-vous donc pour ne pas vous y rendre vous même ? ...Et découvrir l'ampleur de vos actes ? »

Il devait avoir peur, sans aucun doute. Personne n'aimerait être à notre place même si certains s'obstinent de nous dire que l'on ne peut avoir une meilleure existence que celle-ci. D'ailleurs, Kathleen elle-même n'a cessé de louer l'existence de la machine sur mon visage sans même chercher à savoir pourquoi moi je voulais la retirer, fermant tout bonnement les yeux sur la souffrance que je pouvais endurer. Mais ce gardien, lui, semble ne pas ignorer totalement les maux dont nous sommes victimes... Pourquoi fait-il donc parti encore des Gardiens ? Pourquoi ne veut-il pas nous aider ? Sous ses airs de petit ange ne se cache-t-il pas un être machiavélique ?


Run, you clever boy... and remember.

Run, you clever boy... and remember.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin cardiaque et trop gentil
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: ctrl+v Sam 23 Avr - 23:24

David sentit ses jambes se dérober sous lui au moment où il chutait dans l’inconscience. Il se sentait étrangement léger, ayant presque l’impression de voler. Au-dessus de lui, il n’y avait que les étoiles dans un ciel noir. Mais étrangement, il avait rarement vu de choses plus belles et prometteuses. Les constellations dans cette mer d’encre brillaient à s’en épuiser, mais dessiner tout ce qu’il fallait pour que le chirurgien se sente chez lui. Le vent dans ses cheveux, la chaleur humaine… Car oui, dans son rêve, il était confortablement blotti contre cet homme. Cet homme à qui il devait tout. Cet homme qui avait donné un sens à sa vie. Son plus grand regret, peut-être, était de ne pas avoir pu le rencontrer plus tôt. Son cœur s’était beaucoup trop saigné en l’attendant… Mais étrangement, à chaque nouvelle étape dans sa vie, à chaque blessure, à chaque chute, il se demandait s’il était capable d’aimer quelqu’un de nouveau. Il avait maintenant la réponse. Non. Il n’était plus capable d’aimer qui que ce soit. Car son amour était dirigé immuablement vers Harry. Peu importe ce qu’il se passait, peu importe Rockwood, peu importe Felix, Maria, Jules, Esther, Riven, peu importe Kathleen, peu importe Jack, son cœur avait porté allégeance à Harry et il serait prisonnier de son amour pour toujours. Mais il n’en souffrait pas. Plus maintenant. Non, il était même fier d’aimer cet homme qui lui apportait tout. C’était avec lui qu’il se sentait vivant. Il était ce qu’il fallait à son cœur pour se calmer, se stabiliser. Ce n’était pas pour rien que ces crises se manifestaient beaucoup moins en sa présence.

Mais la voix douce voix de son chéri l’appela au loin par un petit surnom amusant. Cela le tira de sa rêverie. Depuis combien dormait-il ? Il avait l’impression qu’il venait de s’écouler dix minutes et pourtant, il avait senti lui-même que la fièvre était bien tombée. Bon, il était encore un peu chaud mais il sentait ses pensées être plus limpides, plus claires. Il ouvrit un œil puis l’autre et vit son amour à son chevet, les traits tirés, les yeux rougis par la fatigue. David eut un sourire triste. Il aurait bien aimé que son chéri dorme un peu aussi… Il avait tellement fait pour eux qu’il aurait bien mérité de se reposer lui-aussi. Et encore. Il méritait tout. Sans distinction possible. David déglutit difficilement, sa gorge lui brûlant toujours plus dû à l’assèchement du sommeil. Il avait dû dormir la bouche légèrement entrouverte, comme d’habitude… Il regarda autour de lui, cherchant de l’eau. Mais n’en trouvant pas, il se redressa doucement sur ses coudes et regarda Harry dans les yeux. Son esprit, bien que lucide, était étonnamment lent. Comme une vieille machine qu’aurait pas utilisée depuis longtemps. Harry le faisait sortir de cette hibernation qui n’avait que trop longtemps duré, loin de lui.

Il eut un petit frisson et repartit se réfugier de nouveau sous la couverture, la remontant jusque sous ses yeux rieurs et heureux, le regard joueur braqué sur Harry depuis son réveil. Il avait l’impression d’être dans un rêve. C’était peut-être pour cela qu’il avait les idées si claires. Il continua de regarder son amour, ne bougeant pas de sous sa couverture, songeur. Il aurait énormément voulu boire de l’eau mais il se sentait mal de le demander à Harry. Après, il pourrait se lever lui-même pour aller en chercher. Il n’était pas non plus handicapé et n’aurait pas besoin de rééducation comme en aurait sûrement besoin son frère. Son regard se perdit légèrement dans le vide, mélancolique. Le vétérinaire avait tellement fait pour lui… Il se prétendait démon mais au final, il était bien plus pur et miséricordieux que Dieu Lui-même… David, toujours caché sous sa couverture, sourit alors son chéri et dit de sa voix toujours rauque mais un peu moins écorchée :

- Tu as une mine épouvantable… Je dois être dans un meilleur état que toi…

Il essaya de rire, ce qu’il lui fit extrêmement mal aux côtes et plus particulièrement aux blessures de balle non loin mais ne dit rien, se contentant de grimacer légèrement. Il le regarda alors encore, le regard tendre et des plus naïvement amoureux. Il bailla alors doucement et sourit encore à l’amour de sa vie. Allaient-ils faire comme si de rien n’était ? Comme s’ils allaient repartir à zéro ? Il aimerait tellement… Il aimerait tellement lui demander de venir se reposer près de lui. C’est alors qu’une légère odeur d’alcool vint lui chatouiller les narines. Harry avait sûrement bu avant qu’il ne débarque avec son frère. Mais il ne dit rien. Il ne pouvait que comprendre qu’Harry avait encore plus souffert que lui… Mais qu’importe. Il allait lui demander. Il le fallait. Qu’il s’assume un peu. Qu’il s’ouvre un peu plus. Qui ne tente rien n’a rien après tout. Il sourit. Cette pensée lui rappela leur première fois plutôt… atypique. Harry avait tenté, et il l’avait eu. Tout en entier. Son corps, son cœur, son âme, sa vie… Son sourire s’agrandit un peu plus et il rougit légèrement avant de finalement se lancer et de dire timidement :

- Tu ne veux pas venir te reposer… ici… À côté... À côté de moi...?

Il désigna la place libre à côté de lui. Cela ne lui ressemblait pas tant que cela d’être timide. Il ne l’avait jamais vraiment été avec Harry d’ailleurs. Peut-être un peu dans les premiers jours mais cela restait léger. Pas ainsi. Pas avec les joues aussi rouges. D’ailleurs, on aurait pu croire qu’il était en train de refaire une montée de fièvre mais non. Oui, il avait subitement chaud mais les raisons étaient beaucoup plus nobles. C’était son cœur qui dictait sa chaleur, plus sa maladie. Il le regarda dans les yeux avant de détourner son regard et ne put s’empêcher de sortir pour lui-même :

- J’ai soif… Pourquoi j’ai soif maintenant…?

Car oui, même si ses pensées étaient claires, elles n’étaient pas précises pour autant. Il ne se rendit pas compte de sa bourde et continua à sourire tendrement à son chéri, tout timide en l’attente de sa réponse.




Si Deus Me Relinquit.
I'm scared to get close and I hate being alone. I long for that feeling to not feel at all. The higher I get, the lower I'll sink. I can't drown my demons, they know how to swim. Can you hear the silence? Can you see the dark? Can you fix the broken? Can you feel... can you feel my heart? ©️ by Sun  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: ctrl+v Mar 26 Avr - 7:43



love is born at that moment when one person says to another: « What! You too? I thought I was the only one.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eydamato.wix.com/novuscinema
admin cardiaque et trop gentil
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: ctrl+v Mar 26 Avr - 10:47





Si Deus Me Relinquit.
I'm scared to get close and I hate being alone. I long for that feeling to not feel at all. The higher I get, the lower I'll sink. I can't drown my demons, they know how to swim. Can you hear the silence? Can you see the dark? Can you fix the broken? Can you feel... can you feel my heart? ©️ by Sun  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin jaloux et aimant un peu trop Dieu
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: ctrl+v Mar 26 Avr - 19:39



you know you’re in love when you can’t fall asleep because reality is finally better than your dreams
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eydamato.wix.com/novuscinema
admin cardiaque et trop gentil
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: ctrl+v Mer 27 Avr - 9:42



Das Feuer liebt mich nicht.

« HILF MIR. »

Rien n’allait plus. La douleur dans ses entrailles l’aveuglait et lui agressait le cerveau. Ses oreilles sonnaient comme si quelqu’un produisait des ultrasons dont le but premier aurait été de torturer. Il s’accrocha à la table, ses pieds commençant à céder sous lui et partant en avant. Il ne sut sur quoi il glissait, de la sueur, du sang, de l’eau, ou tout simplement ses jambes qui n’avaient plus suffisamment de forces pour lui obéir. Il ferma les yeux, les sifflements dans son crâne se faisant plus stridents encore et sa tête commença à tourner violemment. Alors qu’il se sentit tomber, des bras vinrent le saisir et le maintenir. Il eut l’impression qu’on voulait le déplacer et se laissa donc faire, mettant difficilement un pied devant l’autre, manquant de trébucher et de s’écraser par terre plusieurs fois. Il avait l’impression d’être aveugle. Il ne voyait absolument rien, ne sachant dire si ses paupières étaient closes ou que ses yeux étaient tout simplement devenus vitreux. Il était aux portes de l’inconscience et il commençait à avoir froid. Vraiment froid. Ses lèvres en étaient même devenues violettes. Cependant, il suait toute l’eau qu’il pouvait de son corps, collant ses cheveux sur son front. Il sentait qu’une violente fièvre était en train de s’installer dans son crâne mais il n’eut même pas la force de le dire.

On le coucha. C’était la première fois qu’il était posé sur un matelas. Ce luxe qu’avaient les Scientifiques et les Brutes tout de même… Il était convaincu que certains se plaignaient sûrement de leur condition alors que celle des Amnésiques était sûrement plus déplorable. De toute façon, la façon dont on traitait les êtres humains ici était tout aussi déplorable. Il ouvrit péniblement les yeux qu’il posa sur le visage blafard de la Scientifique à côté de lui. Il vit ses lèvres bouger mais il ne put entendre sa voix. Il avait l’impression d’être dans une sorte de bulle insonore. Non, il avait plutôt l’impression d’être dans bras. Ceux de la Mort ? Ceux d’Amy ? Si seulement… Il regarda le plafond, les yeux humides. Être allongé lui faisait du bien, mine de rien. Sa femme… Il aurait bien aimé l’avoir près d’elle dans un moment pareil. Ou pas, finalement. Il ne voulait pas tellement qu’elle le voit dans un tel état, à l’agonie ou presque. Il soupira et se tourna finalement vers Kathleen. La chambre était bien la sienne. Étrange qu’un Scientifique dépense autant d’énergie à maintenir en vie une expérience ratée.

- Pourquoi… votre chambre…?
© plumyts 2016




Si Deus Me Relinquit.
I'm scared to get close and I hate being alone. I long for that feeling to not feel at all. The higher I get, the lower I'll sink. I can't drown my demons, they know how to swim. Can you hear the silence? Can you see the dark? Can you fix the broken? Can you feel... can you feel my heart? ©️ by Sun  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin incompris et solitaire
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: ctrl+v Jeu 28 Avr - 8:09



And I suppose in the end, they break my heart. All of us, no one is eternal. They love breaking me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eydamato.wix.com/novuscinema
admin cardiaque et trop gentil
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: ctrl+v Jeu 28 Avr - 8:15





Si Deus Me Relinquit.
I'm scared to get close and I hate being alone. I long for that feeling to not feel at all. The higher I get, the lower I'll sink. I can't drown my demons, they know how to swim. Can you hear the silence? Can you see the dark? Can you fix the broken? Can you feel... can you feel my heart? ©️ by Sun  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
En savoir plus

MessageSujet: Re: ctrl+v

Revenir en haut Aller en bas

ctrl+v

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 6 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amnesia : A Pack of Wolves :: Hors du Chaos :: S'amuser Comme des Rois :: Les Jeux-