AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Journal Intime d'Harry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
admin incompris et solitaire
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Journal Intime d'Harry Ven 15 Avr - 23:54



- Mon Journal Intime -

« La tombe de mes réflexions quand le feu devient trop chaud. »

Ce journal m'a été offert par mon père à l'âge de mes treize ans. Il ne m'a jamais quitté depuis ce jour. L'objet possède une couverture en cuir sombre. A l'intérieur, une bonne centaine de pages jaunis, peut-être même plus. Des feuilles volantes sont coincés à l'intérieur, racontant des instants éparses de ma vie que je n'ai pas eu le temps d'inscrire correctement dans le bouquin. Ici se trouve quelques extraits de ce qu'il contient. Je sais que personne ne pourra lire mes petits secrets, car il possède une serrure de fer.

La seule personne qui en possède la clé, c'est moi.
© plumyts 2016


And I suppose in the end, they break my heart. All of us, no one is eternal. They love breaking me.


Dernière édition par Harry J. Downcry le Ven 6 Mai - 20:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eydamato.wix.com/novuscinema
admin incompris et solitaire
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: Journal Intime d'Harry Ven 6 Mai - 10:21


Le 15/01/1871


Cher journal intime,

Mon papa t'a offert à moi hier, pour mon treizième anniversaire. Je ne sais pas s'il a fait ça parce que je n'ai pas beaucoup d'amis...mais je suis content de t'avoir ! J'ai longtemps voulu Non, oublie. Je ne suis pas encore très doué avec un journal intime. Je ne sais pas ce qu'il faut que j'écrive ou non. Est-ce qu'il y a des limites ? Je verrai bien. De toute façon, tu seras toujours fermé à clé, tu es à moi ! Je n'ai pas osé t'écrire dessus avant aujourd'hui, parce que mon papa m'a dit que tu serais mon ami de papier. Mais il était surpris que je n'ai pas écrit mon nom sur ta première page. Alors je l'ai fait et me voilà ! Normalement, si je me débrouille bien, tu seras avec moi pour toujours.

Ah mais il faut bientôt que j'y aille, il est presque l'heure que j'aille à mon école ! Oh...je n'ai pas révisé pour l'examen d'aujourd'hui à cause de mon anniversaire...j'espère que tout va bien se passer. Il faut que je sois le meilleur, comme mon papa ! Si je parviens à sauter des classes, je serai très vite un vétérinaire et je sauverai des chiens, des chats et des oiseaux ! Peut-être même des chevaux et des lapins ? Je suis si excité à cet idée ! Bon, il faut vraiment que je te laisse !
Bonne journée, bisous mon journal !
plumyts 2016


And I suppose in the end, they break my heart. All of us, no one is eternal. They love breaking me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eydamato.wix.com/novuscinema
admin incompris et solitaire
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: Journal Intime d'Harry Ven 6 Mai - 10:43


Le 22/10/1873


Cher journal intime,

Pardon de ne pas t'avoir écrit depuis ces dernières semaines. Mais il s'est passé tellement de choses ! Journal, je suis tombé amoureux ! Oui ! Cet émotion que je n'avais lu que dans les livres, je le suis ! Si tu savais comme c'est doux, c'est comme des petits papillons dans le ventre, j'ai l'impression que je pourrai voler rien qu'en marchant, c'est incroyable ! Il faut dire...elle est si belle. C'est une camarade de mon école, Juliette. Quand je lui ai fait part de mes sentiments, je pensais qu'elle me rejetterai, vu que j'ai plusieurs années de moins qu'elle -et oui, j'ai sauté trop de classes. Mais pas du tout ! Elle m'aime aussi ! On s'est même fiancé ! Ce n'était pas une bague de grande qualité mais elle contient tout mon amour ! Mon papa était tout heureux pour moi. Il est vraiment génial mon papa, contrairement aux parents de Juliette. J'ai l'impression que...

Pardon, je suis allé lire une lettre qui vient d'arriver pour moi. Je n'arrive pas à y croire. Pourtant les mots sont bien là ! Juliette. Je crois qu'elle attends un enfant. Un enfant ! Je n'ai que quinze ans mais...mais je suis si heureux. Être un père comme mon papa, même si je ne saurai certainement pas aussi doué que lui. Oh mon dieu, je n'arrive pas à y croire. Mon coeur bat à toute allure ! Je sais pas quoi faire, quoi lui répondre ! Et si ses parents lisaient la lettre ? Je dois me calmer et essayer d'être subtil. A plus tard !

plumyts 2016


And I suppose in the end, they break my heart. All of us, no one is eternal. They love breaking me.


Dernière édition par Harry J. Downcry le Ven 6 Mai - 11:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eydamato.wix.com/novuscinema
admin incompris et solitaire
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: Journal Intime d'Harry Ven 6 Mai - 11:17


Le 12/02/1874


Cher journal.

Je me suis assis sur mon bureau et je ne me suis jamais senti aussi lourd. C'est comme si plus rien n'avait d'importance...D'ailleurs c'est vrai, plus rien n'a d'importance. Ça faisait longtemps que je ne m'étais pas senti aussi vide. Mon coeur est brisé, Juliette m'a donné rendez-vous ce matin pour me dire que c'était fini, qu'elle avait fait retiré l'enfant et qu'elle suivrait les paroles de ses parents qui n'avaient finalement pas tout à fait tort. Je ne me rappelle qu'à peine de ce que j'ai fait après. J'ai marché, longtemps, longtemps. Dans les rues de Londres sans vraiment regarder où j'allais. Mais ça n'avait aucune importance. Tout mon être me donne l'impression de n'être qu'une ombre. Je suis seul...si seul...même mon père est triste pour moi. Mais il ne voit pas qu'il y a beaucoup plus que de la tristesse en moi. Un bébé est mort dans tout ça. Juste parce que je ne suis pas un bourgeois...juste parce que je ne suis qu'un enfant. Un enfant qui a sauté des classes et qui a fait semblant d'avoir un gros cerveau pour pouvoir sauver des gerbilles.

Mon papa m'appelle pour faire à manger, j'avais oublié l'heure. Bonne soirée, mon ami de papier...

plumyts 2016


And I suppose in the end, they break my heart. All of us, no one is eternal. They love breaking me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eydamato.wix.com/novuscinema
admin incompris et solitaire
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: Journal Intime d'Harry Ven 6 Mai - 11:54


Le 02/08/1875


Cher journal,

Je ne pensais pas m'en remettre, tout était fini à mes yeux ! Pour aller mieux, je me suis plongé dans mes études, je suis entrée à l'université de médecine, où je suis des cours spécialisés dans le domaine vétérinaire. Dans moins de quatre ans, je saurai tout ce qu'il faut savoir et je serai certainement diplômé ! Mais ne crions pas victoire trop vite, car tout est bien plus difficile qu'autrefois, normal j'imagine. J'ai rencontré une jeune fille au bal du nouvel an auquel mon père m'a fait participé. Elle s'appelle Amy Carter, et nous nous sommes embrassés. C'est comme un nouveau coup de foudre, mais je me sens plus posé. Peut-être que c'est parce que j'ai grandi ? Mon père est devenu inspecteur, mais je crois que de tout façon, les parents d'Amy sont aussi des roturiers. Je vais la demander en fiançailles bientôt, nous nous aimons sincèrement. Ça m'avait manqué, ce sentiment des papillons dans le ventre, des jambes légères et de chaleur au creux du cœur. J'espère que cette fois-ci sera la bonne, et que nous serons heureux pour longtemps ! Journal, souhaite-moi bonne chance !

plumyts 2016



Le 06/10/1875


Cher journal,

Aujourd'hui, je suis passé par le parc en rentrant chez moi, j'y ai vu un garçon très seul mais très gentil. Il n'était pas désagréable à l’œil non plus. Nous avons un peu parler et je suis certain que je pourrai m'en faire un ami ! Dis, journal, est-ce que tu penses que c'est normal de trouver un garçon beau ? Je suis bête, tu ne peux pas me répondre.
Le 12/10/1875
Cher journal,

Encore un nouveau mot pour te dire que j'ai trouvé la réponse à ma question. C'est normal de trouver un garçon beau. Je pense même que l'on peut en aimer un. Je sais que ce n'est pas forcément bien...après tout je suis fiancée à Amy...mais c'est autre chose, j'ai l'impression qu'autre chose me pousse vers lui, je ne peux pas m'en empêcher. Un territoire inconnu que je veux découvrir. Quelque chose qui dévore lentement mon coeur. Cette passion oublié ? Est-ce que ce serait le même ver de terre qui me rongea à l'époque de Juliette ? Le jeune homme s'appelle Felix, et je vais l'inviter chez moi bientôt. J'appréhende, j'ai peur. Je stresse beaucoup de sa réaction. Et d'Amy. J'ai l'impression que je vais au devant de graves problèmes, la chute d'eau s'approche mais je ne peux pas sortir du canoë. Je sais que tu ne peux pas m'aider, journal...
plumyts 2016


And I suppose in the end, they break my heart. All of us, no one is eternal. They love breaking me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eydamato.wix.com/novuscinema
admin incompris et solitaire
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: Journal Intime d'Harry Ven 6 Mai - 12:12


Le 15/03/1879


Cher journal,

C'est le début de la fin pour moi. Mon coeur est mort. Ma vie est ridicule. J'ai mené pendant ces quelques années une double vie, incapable de me décider. J'aimais Amy, sa douceur, sa joie de vivre, nous avions des projets qui s'étendaient sur des années. Je respectais le fait qu'elle ne veuille pas d'enfants avant un moment, même si mon père n'appréciait pas trop ce fait. Mais de l'autre côté, il y avait Felix. Lui ne pouvait pas m'apporter d'enfants, mais Dieu savait qu'il m'apportait beaucoup plus. Avec lui, j'ai découvert tellement de choses. Je suis bisexuel, le plus dur, ce fut de l'annoncer à mon père. Il avait le pouvoir de m'envoyer en prison, mais au lieu de cela, il s'était assis à côté de moi et m'avait écouté puis m'a dit de rester discret, car il ne voulait pas me perdre. Puis il a rajouté en ébouriffant les cheveux que je pouvais avoir tous les hommes de la terre si je le voulais à condition que je faisais quand même un(e) héritier(ère). Il est gentil mon papa, ce soir là, je lui ai cuisiné son plat préféré en remerciement. Puis le lendemain, je suis rentré à mon appartement. Oui, car je suis devenu un vétérinaire depuis la dernière fois que je ne t'ai pas écrit, journal. Les examens n'ont pas été difficiles. Pas du tout. Mais pourquoi mon coeur est mort ? Parce que Felix et Amy m'ont quitté...Felix mit plus longtemps à me l'avouer, mais Amy n'a pas été une langue de bois très longtemps, ça n'avait jamais été l'un de ses défauts. Elle m'a dit qu'elle était tombée encore plus amoureuse...d'un apprenti horloger.
Ce ne fut que lorsque Felix me quitta à son tour que je compris. Il était apprenti horloger.


plumyts 2016


And I suppose in the end, they break my heart. All of us, no one is eternal. They love breaking me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eydamato.wix.com/novuscinema
admin incompris et solitaire
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: Journal Intime d'Harry Ven 6 Mai - 12:29


Le 02/07/1881


Cher journal,

Aujourd'hui, j'ai soigné un lapin. C'était un lapin tacheté très joli. Son propriétaire avait un complet bleu et de longues dents. Tel animal tel maître. J'ai donné à manger aux chiens et aux chats de mon jardin, en attente d'une famille ou de la mort. Puis je suis monté me faire à manger. Un poulet était mort de vieillesse l'autre soir, du coup je l'ai cuisiné. Il n'était pas mauvais. Je suppose qu'après t'abandonner, je vais lire un peu du nouveau roman que j'ai acheté aujourd'hui. Puis je vais dormir...

Le 26/08/1882
Cher journal,

Aujourd'hui, j'ai fait le tour des fermes. Dans les campagnes de Londres. J'ai mis à bas plusieurs vachettes, et soigner un cheval. On m'a offert un canard mort en plus de mes honoraires, je pense que je vais le cuisiner ce soir. S'il avait été vivant, je l'aurai mis avec les poules. Ou alors j'en aurai fait mon doudou. Enfin bon...en rentrant, mes animaux étaient heureux de me voir. J'étais heureux aussi de les voir. Ils n'aiment pas quand je m'absente trop longtemps. Je les ai nourri et là je vais aller me coucher. Bonne nuit.
plumyts 2016



Le 11/12/1883


Cher journal,

Un habitué de la clinique m'a indiqué qu'il existait des bars secrets remplis de personnes comme moi, des bi et des gays que la société rejette. Il m'a donné discrètement une adresse, mais j'ai peur d'y aller. Après tout, cela va faire longtemps que je ne suis pas allé aux contacts des gens. J'espère que tout se passera bien...bon, je vais mettre un manteau et au moins aller voir. Souhaite moi bonne chance, journal.

Le 14/02/1884
Cher journal,

C'est toujours la même chose...je pense que j’effraie les gens. Ils me voient, me trouvent plutôt abordable...mais dès que je commence à m'y attacher, ils fuient parce que je ne sais pas. Ils me trouvent flippant, moi qui n'ai ni amis ni vie ? Ils ne comprennent pas que c'est justement pour ça que je suis là ? Pour avoir une vie ? J'en ai assez...ça doit être la trentième si ce n'est plus de fois que j'essaie de rencontrer quelqu'un, je suis fatigué. J'ai faim mais je n'ai pas envie de me faire à manger. C'est pas comme si c'était important. Après tout je pourrai juste attendre ici sur ma chaise que quelqu'un m'y trouve mort. Mais je ne ferai pas ça. Parce que cette personne, ce serait mon père, et je ne veux pas lui faire ça. Il est devenu le chef de Scotland Yard, je suis vraiment heureux pour lui !

plumyts 2016


And I suppose in the end, they break my heart. All of us, no one is eternal. They love breaking me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eydamato.wix.com/novuscinema
admin incompris et solitaire
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: Journal Intime d'Harry Ven 6 Mai - 12:41


Le 17/01/1885


Cher journal,

Il doit être au alentour de minuit. Je n'arrive pas à dormir, j'ai mal partout. J'ai honte. Une mauvais rencontre, celle de trop. Il avait l'air gentil, et je n'étais plus très regardant sur le physique. Je l'ai invité à boire un verre chez moi. Mais c'est là qu'il a sorti son couteau et m'a menacé. J'ai eu la peur de ma vie, c'était horrible. Plus jamais ça, c'était trop atroce...oh, si tu savais comme j'ai honte. Plus jamais, plus jamais je n'irai dans ce bar. Tant pis pour moi, je préfère être seul que subir ça à nouveau. C'était si terrifiant, il portait sa lame à mon cou pour être bien sur que je ne chercherai pas à m'enfuir, si je faisais le moindre geste, j'étais sûr d'avoir la gorge tranchée. Plus jamais je n'y retournerai, plus jamais.
Le 21/03/1885
Cher journal,

J'ai appris que Juliette s'était mariée il y a quelques années. Avec un stupide bourgeois, un certain pasteur nommé Jonathan Williams. Quel nom ridicule et commun. Comment pouvait-elle l'accepter ? Depuis que je l'ai appris, ça tourne dans ma tête. J'en ai cauchemardé même hier soir. Je les voyais heureux. Ça me débecte. Mon scalpel a failli ripé sur un chat tandis que je l'opérais. J'y pense trop. Des fois, j'en peux plus de la vie. Comment peuvent-ils être heureux alors que moi je traîne chaque jour que Dieu fait un fardeau si lourd. Je dois faire quelque chose. Je dois me venger. Si leurs parents perdent leurs enfants, peut-être qu'ils comprendront enfin ma douleur. Journal, ce n'est pas bien n'est-ce pas ?
plumyts 2016


And I suppose in the end, they break my heart. All of us, no one is eternal. They love breaking me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eydamato.wix.com/novuscinema
admin incompris et solitaire
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: Journal Intime d'Harry Ven 6 Mai - 13:15


Le 10/08/1885


Cher journal,

Oui, ce n'est pas bien. Ce n'est pas bien d'aimer autre chose que des vagins pour une bite, ce n'est pas bien de ne pas avoir d'amis, ce n'est pas bien de se venger. Seul Dieu a le droit de vengeance, m'aurait-il dit, ce pasteur, si jamais il avait eu le temps de parler. J'aurai du être plus discret. J'ai échoué plusieurs fois. Mais cette fois j'ai réussi. Il s'était caché. Mais j'ai su le retrouver. Juliette, par contre, je n'ai pas pu la trouver. Mais tant pis. Tant pis pour elle. Elle ne pourra pas rejoindre son mari dans la mort. Peut-être comprendra-t-elle le véritable sens du mot solitude. Je suis vide, journal. Je suis rentré ce soir, épuisé, affamé. Je n'ai même pas envie de dormir.

Ma haine est encore présente, rien n'a su la combler, je suis triste et déplorable. Mon père ne saura rien de tout ceci, je ne veux pas qu'il sache à quel point son fils a sombré. Je sauve des animaux. C'est tout. C'est tout ce qu'il m'est donné de me vanter. Je ne suis rien d'autre. J'ai mal au cœur, journal. Je n'en peux plus d'être seul. Je n'arrive pas à dormir...mon lit est froid, cela faisait plusieurs jours que je n'avais pas dormi dedans. Y a-t-il quelqu'un dans ce monde qui puisse m'aider ? Même le café brûlant ne m'aide pas à me réchauffer. Je suis glacé de l'intérieur, je suis brisé.
plumyts 2016


And I suppose in the end, they break my heart. All of us, no one is eternal. They love breaking me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eydamato.wix.com/novuscinema
admin incompris et solitaire
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: Journal Intime d'Harry Ven 6 Mai - 13:41


Le 31/09/1888


Cher journal,

Tu ne devineras jamais ce qu'il se passe dans les rues de chez moi ! Un assassin fait rage, mais ce n'est pas moi, je te le promets. C'est incroyable. Whitechapel avait toujours été un quartier assez mal famé, mais à ce niveau de perfection, j'ai du mal à y croire. Les journaux l'appellent Jack l'Eventreur. Les descriptions qu'ils font de ses meurtres me donnent des frissons de plaisirs. Mon père travaille sur le sujet, cherchant à tout prix à l'attraper. Moi aussi j'ai envie de l'attraper, de le connaître, d'en apprendre plus sur lui. Je voudrais tellement qu'il...non, ce ne sont pas des choses à noter dans un journal...même intime. C'est que parfois...je rêve de lui la nuit, sous les traits d'un magnifique jeune homme...si mes théories sont justes, c'est ce qu'il est. Un chirurgien homosexuel avec une forte haine des femmes. Je suis persuadé que c'est ce qu'il est, un homme frustré de toute la stupidité du monde, et qui a le courage de s'attaquer aux coupables. Les femmes. Oh mon dieu, des nuits je l'imagine me rencontrant. Nous nous entendrions tellement bien...j'ai un immense dossier sur lui dans ma chambre. Il est rempli de photos, de dessins, de copies de rapports d'autopsies que j'ai volé au travail de mon père. Je les ai souvent aidé à résoudre des enquêtes, alors ils me font confiance. S'ils savaient que je ne suis mué que par l'envie de me faire tuer par Jack. Je pense que ce soir, je vais passer à l'étape supérieur. Je vais me déguiser en prostituée et aller dans les rues les plus sombres et les plus dégueulasses de Whitechapel.



plumyts 2016


And I suppose in the end, they break my heart. All of us, no one is eternal. They love breaking me.


Dernière édition par Harry J. Downcry le Ven 6 Mai - 13:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eydamato.wix.com/novuscinema
Contenu sponsorisé
En savoir plus

MessageSujet: Re: Journal Intime d'Harry

Revenir en haut Aller en bas

Journal Intime d'Harry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amnesia : A Pack of Wolves :: Flashbacks :: Mementos-