AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Remember The Time

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
admin schizophrène et dérangé
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Remember The Time Ven 30 Aoû - 2:01



Remember The Time
Morgan & Felix


Londres, 1884. Le bruyant marché du mardi se tenait comme d'habitude près de la Tamise. On pouvait voir quelques mouettes qui voltigeaient au-dessus des mats que l'on distinguait entre les toits des maisons. Felix se trouvait à quelques mètres des premiers étalages. Il regarda sa montre. Dix minutes de retard. L'horloger se tenait devant la boutique de l'ébéniste qui le fournissait habituellement pour ses horloges. L'échoppe donnait sur la place où avait été organisé le marché. Cependant, Felix savait que McCole, l'ébéniste, n'avait pas été retenu par les festivités. Il savait que son fournisseur était loin d'être ponctuel, mais il n'avait pas le choix, après tout. De plus, l'horloger était pressé de recevoir sa commande qu'il attendait depuis plusieurs semaines maintenant. C'était du bois de très bonne qualité, venu d'Afrique, mais qui coûtait aussi pas mal d'argent. Mais bon... Son client s'était montré exigent mais généreux. Felix savait donc que sa création serait rentable.

Il attendit cinq minutes de plus avant de voir un petit bonhomme rond et chauve, en train de conduire un malheureux chariot. Quand il mit pied à terre il salua chaleureusement Felix qui ne lui rendit pas son accueil réciproquement. L'horloger se retint de dire un "tu es en retard" glacial, mais ne s'empêcha de lancer à McCole un regard assassin. Puis il se pencha sur le côté pour tenter d'apercevoir sa commande. Il savait que le prix était cher, mais vu la quantité que transportait le chariot, ça lui paraissait complètement démesuré...

-Je peux aller jeter un coup d'œil ?

Sans même attendre la réponse de McCole, Felix se dirigea vers le véhicule et ne fit que deux pauvres rondins de bois, accompagnée par une vieille souche. L'horloger se retourna face à l'ébéniste avant de lui dire :

-Tu te moques de moi, là ? J'avais commandé de l'ébène et tu me donnes deux troncs de chênes, même pas taillés et pleins de termites ! Je n'ose même pas voir l'état de la souche. D'ailleurs, je ne veux même pas savoir comment elle a fait pour arriver là !

Felix reprit son souffle tout en fusillant l'imbécile de McCole du regard. Celui-ci tenta de se défendre mais l'horloger le coupa dans son élan :

-Tais-toi, John ! Je me moque de tes excuses à deux ronds ! Tu vas m'arranger ça dans l'heure qui suit !

Bien évidemment, les cris de Felix avaient fait tourner la tête plus d'un dans leur direction, mais lui, il ne les voyait pas. Il dévisageait juste l'ébéniste, l'air coupable, mais sournois, qui était resté silencieux jusqu'à maintenant.

Code © Keira M. sur epicode