AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

I'm getting mad without you [NIKOZ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
En savoir plus

MessageSujet: I'm getting mad without you [NIKOZ] Mar 12 Mai - 22:41

Putréfaction. Horrible odeur de cadavre. Le nez froncé, Oz marche à quatre pattes vers l'odeur. Cela fait plus de dix jours qu'il est coincé ici. Après avoir monté l'échelle pour échapper à son tyran, Oz s'est trouvé dans l'incapacité de redescendre. En effet, sa cheville le fait horriblement souffrir, et il ne peut s'y appuyer pour descendre l’échelle branlante. Alors, il marche vers l'horrible odeur de putréfaction qui émane d'une salle au loin. Il ne voit pas grand chose, il ne sait même pas où aller. Et pour la première fois depuis longtemps, il a peur. Il est certain que bientôt, il mourra. Très prochainement, pour rejoindre ces cadavres qu'il peut sentir. Que c'est horrible.

Il avait à peine retrouvé cet homme, Nikolaï, qu'il devra déjà le quitter. Pourtant, il en est persuadé, ils ont une histoire en commun. Ils s'aimaient, c'est écrit. Alors il devrait venir. Il pourrait le sauver, il en est certain. Après tout, il l'a aidé plusieurs fois. Oui, il en est certain, si quelqu'un doit venir le sauver, ce sera lui. Tendu, Oz finit par entrer dans la pièce et aussitôt, l'odeur infâme le fait vomir. Il recule et se colle contre un mur, tremblant. Mon dieu. Il y a des cadavres partout, ainsi que des instruments de torture. Et celle qu'il a subit récemment ne l'aide pas à s'apaiser. Les larmes se mettent à rouler sur les joues du bouclé, qui tremble de peur. Bordel Niko, vient l'aider.



SHADOWS INTO LIGHT
There's nothing that I'd take back, but it's hard to say there's nothing I regret. Cause when I sing, you shout, I breathe out loud, you bleed, we crawl like animals, but when it's over, I'm still awake. A thousand silhouettes dancing on my chest, no matter where I sleep, you are haunting me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: I'm getting mad without you [NIKOZ] Mer 20 Mai - 13:05

Les yeux embrumés par la fatigue, tu continues de le chercher sans répit. Voilà deux jours que tu cherches ton petit protégé. Enfin. Tu ne la protégé qu’une seule fois et désormais, tu ne fais que de penser à lui. C’est assez perturbant, d’ailleurs, quand on sait que juste après l’avoir laissé en sécurité dans la pièce, tu es allé torturer une femme dans le même état que lui. Une blonde aux cheveux ondulés qui t’a d’ailleurs suppliée de la laisser en vie. Mais bordel. Tu avais très faim. Trop faim. Et rien d’autre à te mettre sous la dent. Peu après ça, tu es allé dormir et depuis, tu as perdu la trace du garçon à la cheville cassée. Tu as fait le tour du manoir. Tu es même allé jusque dans les égouts ; un endroit que tu détestes par-dessus-tout. Soupirant longuement, tu avances dans le noir, étant remonté jusqu’au sous-sol. Tu ne te perds jamais. Tu sais où tu vas en général, mais cette fois, tu avances au hasard. Tu ne désires qu’une chose ; retrouver Oz. Oz. Ce nom résonne sans cesse dans ta tête. A tel point que tu penses devenir fou. Soudainement, une odeur familière te fait tourner violemment la tête vers la droite. Tu grognes et t’approches prudemment avant de le voir. Bon sang. Tu la retrouver. Enfin. Fronçant les sourcils en voyant son état et les corps au sol, tu t’empresses de te jeter sur lui, l’attrapant pour le porter. « Oz ! » Tu plantes ton regard dans le sien, montrant les crocs. « Voilà plus de deux jours que je te cherche. » Tu parles moins fort en entendant du bruit. « Sht. Pas un bruit. Il y a quelque chose qui cloche. » Fronçant les sourcils, tu t’éloignes en vitesse de la pièce, allant dans un coin sombre, tendu.


heart ripping serenade
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: I'm getting mad without you [NIKOZ] Mar 26 Mai - 20:51

Tendu, au bord de l'évanouissement, Oz déglutit péniblement. L'odeur de son vomi se rajoute à celle des cadavres en putréfaction. Il va mourir, c'est obligé. Il n'y a rien à manger ici, et il ne peut pas descendre. Donc, il va mourir. C'est écrit. Le cœur serré, le bouclé regarde autour de lui une dernière fois avant de fermer les yeux. C'est tellement bête. Il va mourir alors qu'il vient juste de retrouver son âme sœur. Enfin, du mois, il pense que ça l'est. Après tout, si il ne le trouve pas ici, ce n'est peut-être pas la bonne personne ? De toute manière, dans cet endroit horrible, il n'y a aucune chance pour que les deux puissent s'en sortir.

Soudainement, le bruit d'une porte parvint aux oreilles d'Oz qui se redresse péniblement, épuisé. Il va vraiment s'évanouir. La voix le tire de sa léthargie, et il regarde autour de lui avant de s'accrocher à Nikolaï. Il n'aime pas quand il montre ses dents, mais il ne dit rien. « J-J'avais faim.. Je suis sorti pour manger.. » Il déglutit et se tait, posant sa tête contre le cou du plus âgé. Il se sent bien dans ses bras, en sécurité. Petit à petit, l'odeur des cadavres s'estompe. Tiens, seraient-ils sortis de la pièce ? Visiblement. Nikolaï se tasse dans un coin sombre, et Oskar rouvre les yeux, regardant autour de lui, silencieux. Tiens, se pourraient-ils qu'ils ne soient pas seuls ? Non, ce n'est que leur imagination. Fermant de nouveau les yeux, Oz dépose un tendre baiser contre le cou de Nikolaï. Tout son corps est douloureux.



SHADOWS INTO LIGHT
There's nothing that I'd take back, but it's hard to say there's nothing I regret. Cause when I sing, you shout, I breathe out loud, you bleed, we crawl like animals, but when it's over, I'm still awake. A thousand silhouettes dancing on my chest, no matter where I sleep, you are haunting me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: I'm getting mad without you [NIKOZ] Mer 17 Juin - 13:14

Tu l'as enfin retrouvé. Nom de Zeus. Tu as l'impression que cela fait une décennie que tu cherches ce garçon. Le voilà enfin devant toi et tu n'hésites pas à le rejoindre en vitesse, parcourant la pièce en de grandes enjambées. Il a l'air tellement mal en point que ton cœur se serre sans que tu ne comprennes pourquoi. Enfin si. T'as bien une idée, mais … Tu ne te souviens plus de rien. Néanmoins, tu es sûr d'une chose ; c'est bien lui, ce Oz auquel tu penses depuis si longtemps. Il est sorti pour manger. Quel abruti. Tu aurais dû le rejoindre et lui apporter de quoi se rassasié. Mince ! Tout ça, c'est de ta faute et pourtant, tu n'arrives pas à ressentir de la culpabilité. Ou … Juste un tout petit peu. Tu le portes en soufflant fort et le sors de cette pièce. L'odeur de la mort est beaucoup trop forte. Les corps ont commencé à pourrir et tu détestes cela. Tu préfères le sang frais. Comme celui du garçon. Mais tu ne lui feras pas de mal, tu le sais. Une voix dans ta tête t'oblige à prendre soin de lui, à ne pas le blesser plus qu'il ne l'est déjà. Il est au bord de l'évanouissement, tu le sais, tu le sens. Te retenant de grogner, tu vous caches dans un coin sombre, sourcils froncés. Tu tends l'oreille, concentré. Tu es pourtant sûr d'avoir entendu un bruit. C'est bizarre. Vraiment bizarre. Ton petit protégé dépose soudainement un baiser dans ton cou et tu frissonnes, manquant de le lâcher alors qu'un grognement se fait entendre, suivi du bruit d'un os que l'on fracasse contre un mur. C'est … Juste à côté de vous. Tu serres les dents. Tu peux te protéger si tu es tout seul. Mais avec ce gamin, t'es sûr de te retrouver dans un sale état s'il s'agit d'une brute dans ton genre. Tu attends donc. Longtemps, alors que ta main caresse le dos du plus jeune sans que tu ne t'en rendes compte. Un autre coup se fait entendre, plus fort, plus proche de vous. La personne respire bizarrement. C'est comme un sifflement. Il doit être blessé. Petit à petit, le bruit s'éloigne et tu te détends finalement. « Est-ce que ça va ? » Tu demandes en tournant la tête vers le brun aux cheveux bouclés.


heart ripping serenade
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: I'm getting mad without you [NIKOZ] Mar 14 Juil - 22:07

Le souffle coupé, Oz se sent porté par les bras de Nikolaï et il vient nicher sa tête contre lui. Tout son corps n'est que brasier qui s'enflamme, la douleur est telle qu'il est au bord de l'évanouissement. Nouant ses bras autour de la nuque de son sauveur, Oz souffle doucement quand ils se cachent et il ouvre péniblement les yeux. Que se passe t-il ? Il entends les bruits et se crispe, affolé, venant déposer un baiser dans le cou de son sauveur. Il se sent fiévreux, mal en point, et la main de Niko qui le caresse l'apaise doucement. Oh oui, il se sent bien avec lui.

Le bruit s'éloigne enfin, et il relève les yeux vers la Brute. « Hm.. Pas v-vraiment.. » A vrai dire, tout son corps est en miette. Son torse, lacéré et sanguinolent, n'est rien comparé à ses jambes. Il saigne au niveau des parties aussi, certainement que celui qui l'a attaqué l'a violé, et broyé. Sa cheville le fait souffrir, mais autant qu'usuellement donc ce ne doit pas être la partie de son corps la plus atteinte. Revenant nicher son visage dans le cou de la Brute, Oz s'accroche à lui. « M-Merci.. » Il souffle et aggripe le tee shirt de l'homme, réalisant qu'il n'a sur lui qu'un piètre sous-vêtement. Où sont passé son tee shirt et son pantalon ?



SHADOWS INTO LIGHT
There's nothing that I'd take back, but it's hard to say there's nothing I regret. Cause when I sing, you shout, I breathe out loud, you bleed, we crawl like animals, but when it's over, I'm still awake. A thousand silhouettes dancing on my chest, no matter where I sleep, you are haunting me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: I'm getting mad without you [NIKOZ] Mar 21 Juil - 8:47

Tu ne sais pas quoi faire pour que le plus jeune arrête de trembler. Car oui, tu le sens. Et le fait que son corps soit extrêmement chaud te perturbe. Est-ce qu’il va mourir ? Serrant les dents – ou plutôt les crocs – en y pensant, tu attends que les bruits s’éloignent avant de bouger. Oz te répond et tu opines. D’accord. Alors, tu vas prendre soin de lui, même si tu ne te souviens pas de comment l’on fait cela. Inspirant lorsque le plus jeune vient enfouir son visage dans ton cou, tu fronces un peu le nez, peu habitué. C’est trop bizarre pour toi. Et pourtant, une douce impression de déjà vue flâne dans l’air. Ce n’est pas la première fois que tu t’occupes de lui ainsi, pas vrai ? Peut-être a-t-il déjà été malade dans votre autre vie ? Peut-être que tu veillais sur lui comme tu le fais aujourd’hui ? Tu n’en sais rien. Mais pour le moment, tu ne te vois pas le lâcher. Ni même l’abandonner. Alors, tu cherches un endroit à l’abri pour le cacher, le surveiller. Et dans la morgue, c’est une chose compliquée. L’odeur de pourriture est partout. Elle emplie tes narines et te donne envie de tuer. C’est étrange, le fait que tu sois devenu si … bestial avec le temps passé ici. Mais d’un côté, c’est normal. C’est tout ce que voulait le « maitre », non ? Grognant faiblement, tu ignores son merci, avant de finalement le poser sur une table. « Ne bouge pas de là. » Tu traînes les corps dans la salle d’à côté avant de bloquer l’entrée. « Tu devrais te reposer. Je ne pense pas que tu puisses survivre encore longtemps si je te laisse tout seul. C’est déroutant. Je t’ai cherché durant plusieurs jours, Oz. J’ai cru qu’ils t’avaient tué. Ou pire. » Pire ? Tu penses au fait qu’ils auraient pu lui enlever encore une fois sa mémoire, pour qu’il ne se souvienne à nouveau plus de toi. Et ça, ça serait bête. Parce que tu te sens bizarre en sa présence, mais il t’apaise. Il te radoucit. Et t’as conscience que c’est une bonne chose.


heart ripping serenade
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: I'm getting mad without you [NIKOZ] Jeu 13 Aoû - 13:26

Ne pouvait s'empêcher de trembler, Oz reste profondément blottit contre le torse de la bête qu'il affectionne tant. Il semble si dur d'apparence, pourtant si tendre à l'intérieur, et c'est ce pourquoi Oz s'accroche. Il pourra le ramener à la raison, il en est certain. Ils pourront s'évader, un jour. Ou mourir ensembles. Peu à peu, le jeune dément reprend l'envie de vivre. Alors qu'il le dépose sur une table d'examen pas très propre, Oz s'assoit et déglutit, le regardant traîner les corps. L'odeur lui donne envie de vomir, encore une fois. Il voudrait sortir d'ici, sortir de cet horrible endroit, mais Nikolaï ne semble pas de cet avis. « J-Je.. Je ne peux pas dormir.. Pas ici.. »

Déglutissant, Oz le regarde, tremblant toujours. La fièvre s'empare de lui peu à peu, tandis que ses plaies continuent de suinter ce liquide carmin, pour celles qui ne sont pas coagulées. Il est sale, et blessé. Il ne peut dormir ici, en sachant que des dizaines de personnes ont été tuées à l'endroit même où il se trouve. Tuées, torturées. Comme lui, sauf qu'il est encore vivant. Attrapant les mains de la bête face à lui, Oz tente de ne pas le griffer avec ses longes griffes. Il souffle doucement et vient poser sa tête contre le torse musclé de la Brute, fermant les yeux de nouveau. « J-Je.. J'ai froid.. Reste avec moi.. » Sans savoir qu'il a déjà prononcé cette phrase des années plus tôt, Oskar reste contre l'homme, soufflant doucement, tentant de respirer par la bouche pour ne plus sentir cette odeur nauséabonde.



SHADOWS INTO LIGHT
There's nothing that I'd take back, but it's hard to say there's nothing I regret. Cause when I sing, you shout, I breathe out loud, you bleed, we crawl like animals, but when it's over, I'm still awake. A thousand silhouettes dancing on my chest, no matter where I sleep, you are haunting me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: I'm getting mad without you [NIKOZ] Jeu 13 Aoû - 13:41

Nikolaï soupire doucement et pose le jeune homme sur la table d'examens. Il inspire et sort ensuite les corps de la pièce sans rien dire, silencieux. L'odeur ne le dérange pas le moins du monde. Il s'y est habitué. Cela fait plus d'un an qu'il est enfermé ici, alors, sentir la mort, la pourriture ou même l'odeur des corps en décomposition, cela ne lui fait plus rien. Au contraire. Il a appris à se nourrir des cadavres récents. Pour survivre. Mais aussi parce que ses crocs le lui permettent. Il entend le garçon lui dire qu'il ne veut pas dormir ici, mais Nikolaï n'a rien de mieux à lui proposer pour aujourd'hui. Ils ne peuvent pas remonter pour le moment. Pas avec la chose qui rôde dans les couloirs. Il bloque la porte sans faire de bruit, ne voulant pas se faire repérer, puis s'approche du garçon. « Il va bien falloir, Oz. Car la créature rôde et tu ne peux pas te défendre. Si une deuxième arrive, je ne pourrais pas te protéger. » Il le regarde, puis fronce un peu le nez alors que le plus jeune attrape doucement ses mains. Il fixe les griffes du garçon, perturbé. Elles sont longues. Vraiment longues. Comme ses crocs. Mais il s'y est habitué. Et tant qu'il ne se blesse pas avec ces derniers, ça va. Frémissant lorsqu'Oscar pose sa tête contre son torse, Nikolaï inspire et le repousse doucement. Cette phrase résonne dans sa tête une image passe devant ses yeux. Le même jeune homme devant lui, nu, mais propre et en bonne santé. La Brute secoue doucement la tête, puis retire son haut. C'est un pull. Il l'a piqué à un mort, l'autre jour, histoire de ne pas avoir froid. Il force le garçon à le mettre, se montrant doux, ne voulant pas le blessé, ni lui faire de mal. « Je vais rapprocher l'autre table et dormir avec toi. Mais arrête de te plaindre. Je ne t'abandonne plus, c'est compris ? » Soupirant longuement, Nikolaï le force à s'allonger, puis rapproche la seconde table d'examens, s'allongeant sur cette dernière après l'avoir collée à l'autre contre un mur. Il passe un bras autour du corps du plus jeune. « Maintenant dors, gamin. Tu es fiévreux et tu es blessé. Demain, nous essaierons de trouver de quoi panser tes blessures. »


heart ripping serenade
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: I'm getting mad without you [NIKOZ] Mar 1 Sep - 9:58

Recroquevillé sur la table, Oz le regarde déplacé les corps tout en retenant son souffle, dégoûté. Ces cadavres en putréfaction lui donne la nausée. Il n'est pas habitué à en voir, bien qu'il soit un dément, les corps ne font pas parti de son quotidien et l'odeur nauséabonde le ferait presque vomir. Nikolaï revient, et il finit par prendre sur lui pour se blottir contre son torse chaud. C'est agréable, doux, cela lui rappelle de bons moments qu'il n'arrive pas à imager, mais il les connaît. Et ça lui fait beaucoup de bien. Pourtant, Nikolaï le repousse et il déglutit en se redressant, le regardant tristement. L'homme, la Brute plutôt, rapproche une autre table et s'allonge sur cette dernière.

En quelques secondes, il se retrouve habillé d'un pull qui sent l'odeur de Nikolaï. Un faible sourire éclaire le visage du dément, bien qu'il n'ose plus se blottir contre celui qui l'apaise. Avec étonnement, Oz se retrouve enlacé contre la Brute, et il sourit un peu plus tout en nichant son visage contre son torse nu et chaud. « Oui.. Bonne nuit.. » Il frémit, bien brûlant bien qu'il ait l'impression d'avoir froid, d'être gelé. Peu à peu, le sommeil l'envahi, et il oublie la bête qui rode non loin d'eux. Il oublie les cadavres dans la pièce d'à côté, et seul lui et Nikolaï restent dans son esprit. Il se sent bien, apaisé, heureux. Il a l'impression de revivre un bon vieux film, une scène qu'il connaît, qu'il a déjà vécu. Et c'est le cas, sans qu'il ne le sache vraiment.



SHADOWS INTO LIGHT
There's nothing that I'd take back, but it's hard to say there's nothing I regret. Cause when I sing, you shout, I breathe out loud, you bleed, we crawl like animals, but when it's over, I'm still awake. A thousand silhouettes dancing on my chest, no matter where I sleep, you are haunting me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: I'm getting mad without you [NIKOZ] Jeu 3 Sep - 13:44

Nikolaï soupire longuement et enlace le garçon, blasé. Il a besoin de dormir, lui aussi. Car il n'a fait que chercher le plus jeune durant les deux derniers jours. Pourquoi ? Oh ça, il le sait. Il a compris à quel point le garçon devait être important pour lui, dans leur autre vie. Bonne nuit ? Le plus vieux ne sait pas s'ils passeront une bonne nuit. Après tout, une bête rode dans les couloirs. Il l'entend même hurler, parfois. Soupirant de nouveau, il caresse distraitement le bras du garçon, pensif. Est-ce vraiment une bonne idée, de veiller sur lui ? Et si le maître lui ordonne de le tuer ? Que fera-t-il ? Fronçant le nez, Nikolaï ferme les yeux et s'endort petit à petit contre son ancien petit ami, dormant paisiblement cette nuit avant d'entendre un hurlement. Il se réveille en sursaut et regarde autour, soupirant de soulagement en sentant Oz contre lui. Il lui caresse doucement le dos, puis soupire faiblement. « Nom d'un chien ... » Il ferme les yeux, passant sa main dans ses cheveux. Finalement, il secoue le garçon, avec une douceur sans nom. « Eh, Oz. Debout. » Il souffle, se relevant. Il explore un peu la pièce avant d'hausser un sourcil. Comment a-t-il pu ne pas y penser ? Grognant soudainement, il attrape l'espèce de trousse de secoure et s'approche en vitesse du jeune homme. « Assis-toi, je vais regarder tes blessures. » Ordonne-t-il en le redresse doucement, faisant bien attention à lui. Il le regarde de haut en bas, puis lui caresse la joue distraitement.


heart ripping serenade
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
En savoir plus

MessageSujet: Re: I'm getting mad without you [NIKOZ]

Revenir en haut Aller en bas

I'm getting mad without you [NIKOZ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amnesia : A Pack of Wolves :: Le Manoir :: Le Sous-Sol :: La Morgue :: Mémentos Retrouvés-