AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Agnus Dei. [PV Mr J. Williams.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
admin cardiaque et trop gentil
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: Agnus Dei. [PV Mr J. Williams.] Mar 7 Juin - 17:24



Agnus Dei.

« Lacrimosa. »

David resta silencieux un moment, attendant la réponse du religieux derrière la fine paroi en bois. Il retenait son souffle, se demandant s’il allait vivre ou mourir. Car son interlocuteur avait réellement un pouvoir de vie et de mort sur lui. S’il allait le livrer à Scotland Yard ou pas. De toute façon, le chirurgien ne fuirait pas. Comme il l’avait dit, il était las de courir. Las de vivre tout court. Alors autant en finir le plus rapidement possible. Avec un peu de chance, son procès ne sera pas long. Mais étrangement, le pasteur partit dans un monologue sans fin, prenant presque sa défense. David fronça les sourcils, ne comprenant pas. Pourquoi agir ainsi ? Pourquoi dire que Dieu était le fautif ? Pourquoi dire qu’il y avait du bon en lui alors qu’il venait de lui dire qu’il était un meurtrier ? Pourquoi insister aussi lourdement sur le fait que son Ange Gardien avait échoué ? Il se mordit la lèvre, agacé. Il n’y avait pas d’ange gardien, il n’en avait jamais eu. Ou alors, si, mais il était mort et cela ne servait à rien de le rabâcher avec autant d’insistance comme si le pasteur voulait se faire pardonner.

David eut la forte envie de dire à son interlocuteur de se la fermer mais il se retint quand même, posant juste le plat de son poing afin de réfléchir. Pourquoi le pasteur était-il aussi insistant ? Pourquoi semblait-il avoir des choses à se reprocher ? Pourquoi parlait-il comme s’il le connaissait depuis toujours ? Et le ton de cette voix… Ces intonations… Il était pratiquement sûr que c’était celle de Jonathan. Mais il était mort… Il ne pouvait pas être là, si proche de lui. Il n’avait pas pu survivre à tous ces coups de pierre qu’il avait reçus. Il avait été défiguré, mutilé, écorché. Il soupira un instant, ne parvenant plus à dire quoi que ce soit de plus. Il tourna alors la tête vers la petite fenêtre comme si ceci pouvait lui permettre de voir les cheveux blonds de son frère. Mais il ne vit rien. Pas même ses genoux. La pénombre était trop présente et il n’osait pas se pencher afin de ne pas alerter le pasteur. Car si jamais ce n’était pas lui, il aurait l’air bien stupide et irrespectueux. Et pourtant, il devait savoir. Il devait poser cette question. Cela le démangeait beaucoup trop. Il prit alors une profonde inspiration et lâcha dans un souffle :

- Jonathan ?
© plumyts 2016




Si Deus Me Relinquit.
I'm scared to get close and I hate being alone. I long for that feeling to not feel at all. The higher I get, the lower I'll sink. I can't drown my demons, they know how to swim. Can you hear the silence? Can you see the dark? Can you fix the broken? Can you feel... can you feel my heart? ©️ by Sun  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin jaloux et aimant un peu trop Dieu
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: Agnus Dei. [PV Mr J. Williams.] Sam 2 Juil - 9:45



Agnus Dei

« DEPUIS LES ENFERS, JE VEILLE SUR TOI.    »

L'obscurité de l'endroit confiait à cette conversation un côté surnaturel. Un sentiment de claustrophobie s'emparait presque du prêtre, tant il se sentait au pied du mur. Un seul d'ailleurs le séparait de son frère. Cette partie de lui-même qu'il avait toujours tenté de protéger, qu'il aimait plus qu tout aut monde. Et il devait lui dire qu'il n'était pas son frère. Lui mentir. Une fois de plus. Ayant trop peur de ce qu'il pourrait se passer si jamais il revenait au grand jour. Cet Harry avait détruit le mince fil qui donnait encore le contrôle de sa vie à Jonathan. A présent il n'y avait plus rien, le pasteur tombait sans filet dans le vide de ses ténèbres intérieurs. Il était  seul. Si seulement il n'avait été persuadé de l'absolu sincérité de ses actes. S'il s'était rendu compte qu'il faisait une horrible erreur. Peut-être les choses auraient été différentes.

Puis vint le mot. Ou plutôt le prénom qui fit accélérer son sang sur lui-même, faisant tambouriner son coeur qui lui faisait déjà bien trop mal pour être vrai. Ce n'était que le sien. Mais ce prénom prononcé avait l'attrait de la confidence le rendait à la fois si proche et si éloingé de lui que c'était comme un lent cauchemar qui se distillait dans ses veines. Avouer ou ne pas avouer. Il lui fallait trouver une solution pour pallier à cette situation. Le pasteur n'avait pas le choix. Si jamais ses craintes se contituaient réelles...il regretterait toute sa vie de ne pas avoir attendu quelques jours de plus. Juste un peu de silence supplémentaire. Rien de grave. C'était ce qu'il fallait se dire. Mais Jonathan serrait ses poings si fort que ses ongles rentraient dans sa peau et lui faisait un mal terrible. S'il n'avait pas déjà les larmes aux yeux, Dieu savait qu'il aurait pu pleurer encore longtemps. Doucement, il tapota son genoux en cherchant inlassablement une réponse. Combien de temps s'était-il écoulé depuis qu'il avait posé la question ? Quelques secondes ? Quelques minutes. Il n'aurait su le dire. Une idée vint alors s'infiltrer dans son cerveau. C'était risqué, très risqué.

- David...j'aimerai que tu saches que j'ai vraiment tout fait...tout fait pour que les choses se passent correctement...mais j'ai échoué...et je m'en veux tellement.

Il prit une grande respiration, et se demanda comment s'en sortir par la suite. Nul besoin d'être un devin pour savoir qu'il venait de se vendre. Il fallait maintenant faire une pirouette arrière avec l'intention de s'en sortir. Faire en sorte qui les choses se passent correctement.

- Je t'aime, mon Frère. Je veille sur toi, depuis l'Enfer.

Très silencieusement, le petit pasteur se leva et sortit du confessionnal. Il n'avait plus rien à dire. Il ne pouvait plus rien dire. Ses larmes qui s'écorchaient dans sa gorge. S'enfuyant dans la salle secrète où il vivait, il termina à genoux, pleurant tout ce qu'il pouvait pleurer. Son frère, son adorable petit frère qu'il avait abandonné dans le noir. C'était plus que ce qu'il pouvait supporter. Il aimerait tellement simplement juste mourir. Finir véritablement le travail de cet homme qui était finalement aussi perdu que lui. La morsure de la solitude le prit davantage encore. Son tendre petit frère lui manquait déjà.
© plumyts 2016


you know you’re in love when you can’t fall asleep because reality is finally better than your dreams
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eydamato.wix.com/novuscinema

Agnus Dei. [PV Mr J. Williams.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» John Williams
» Mary Faith Williams
» Abigaël Williams || Just Abby.
» [ANNA WILLIAMS]
» Tyler Dereck Williams (réservé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amnesia : A Pack of Wolves :: Flashbacks :: Mémoires :: L'Empire Britannique-