AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Holy Water cannot save you now ✖ ft. Athénaïs Spyro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Holy Water cannot save you now ✖ ft. Athénaïs Spyro Mer 11 Fév - 1:33


Holy Water cannot save you now

Athénaïs & Thomas

L'espace d'un instant, il retient sa respiration. Il lui a semblé que sa lumière faiblissait. Il s'arrête et fixe la petite flamme avec inquiétude jusqu'à ce qu'elle cesse de vasciller. Dans un endroit aussi glauque, perdre sa lumière, ce serait comme perdre tout espoir. L'obscurité semble y être permanente, la nuit comme le jour. Parfois, il se demande même s'il n'est pas mort, s'il n'est pas en enfer. Mais il ne se souvient de rien. Alors il espère, et il continue son chemin.

Le sol craque quelques fois sous son poids, et à chaque grincement, il ralentit l'allure. Ses muscles se contractent sous l'effet de la nervosité. Il n'aime pas l'ambiance que dégage ce vieux couloir sombre. Une nouvelle fois, il s'est perdu dans cette immense bâtisse et ignore de quelle manière rebrousser chemin. Soudain son coeur s'accélère. Il a vu quelque chose bouger au bout du couloir, dans l'ombre. Il en est certain. Immédiatement, sous instinct s'affole et l'adrénaline monte. Sa respiration se fait plus saccadée et le désir de fuir plus pressant. Il fait volte-face et rapproche sa lampe de lui, comme si les ténèbres qui l'entourent essayaient de la lui voler. Il sait qu'il doit faire vite. Cette silouhette qu'il n'est pas sûr d'avoir vu, elle ne doit pas le rattraper. Jamais.

Alors sans plus se préoccuper des grincements du sol, il marche à vive allure cette fois. Tourne sans réfléchir aux coins des couloirs. Il s'égare encore un peu plus à chaque virage. Qu'importe, il sait qu'il ne doit pas s'attarder. Sous aucun prétexte. Alors quand il trouve une porte double battant, il ne prend pas le temps de se demander ce qui se trouve derrière. Il se glisse à l'intérieur et referme derrière lui avec une infinie délicatesse. Il patiente quelques instants sans bouger, en tendant l'oreille. Au bout d'un temps qui lui semble infini, il ose enfin respirer à nouveau.

Partagé entre la colère et le désespoir, Thomas commence sérieusement à être fatigué de cette situation. Cette sensation de danger permanent met ses nerfs à rude épreuve, lui qui fait habituellement preuve d'un si grand sang-froid, et il a du mal a accepter cette inquiétante impression qui lui souffle que ce n'est que le début des ennuis. Refusant de se laisser impressioner pour si peu, le blond secoue la tête en fronçant les sourcils. Depuis quand est-ce qu'une ombre le fait paniquer autant ? Il quitte alors la porte contre laquelle il avait prit appui et décide d'explorer les lieux dans lesquels il vient de pénétrer.

Il ne lui faut pas longtemps pour remarquer qu'il s'agit d'une bibliothèque. Une immense bibliothèque poussièreuse. Ce tordu de Rockwood a choisi un lieu laissé à l'abandon pour les enfermer. De mieux en mieux. Refoulant sa frustration puisqu'il ne servirait à rien de râler tout seul dans son coin – quoi que si ça pouvait l'aider à se sentir mieux... – Thomas s'aventura un peu au hasard dans les multiples rayons remplis de vieux ouvrages. Il avait déjà étudié dans des endroits comparables au cours de sa jeunesse et avait apprécié le calme presque religieux des lieux à l'époque. Aujourd'hui, il le haïssait plus que tout, ce silence morbide. Il avait l'impression qu'au moindre bruit qu'il faisait en perturbant le mutisme ambiant causerait sa perte instantanée.

Après avoir marché un instant, il était quasiement certain que les lieux étaient vides – d'où le silence de mort aussi, probablement. Déposant sa lampe sur une petite table adjacente, il se laissa alors tomber dans un vieux fauteuil en soulevant un petit nuage de poussière. Une nouvelle fois, il ne put s'empêcher de râler doucement à voix haute en toussotant. En poussant un large soupir, il profita de ce rare moment de répis pour se détendre un peu. Basculant sa tête en arrière et entendant ses jambes devant lui, il se contenta de fixer le plafond d'un regard vide. Peut-être qu'en faisant preuve de suffisamment de patience, un miracle allait enfin survenir pour faire évoluer les choses ? Un nouveau soupir échappa à l'allemand tandis qu'il fermait les yeux, fatigué du non-sens de ses propres réflexions. Il se jura solanellement de ne plus jamais remettre les pieds en Angleterre pour le restant de sa vie une fois qu'il serait enfin rentré chez lui, quoi qu'il advienne.

Et puis soudainement un bruit le tira de ses pensées désespérantes. Immédiatement, il se figea. Tous les sens en alerte, il guettait le moindre petit bruit comme un top départ, prêt à bondir sur ses pieds. Il avait même cessé de respirer, et regretta de ne pas pouvoir faire taire les battements de son coeur affolé, bien trop bruyants à son goût. Il n'osa pas questionner le silence, de peur de révéler sa présence à quelqu'un qui le lui ferait regretter. Immobile, il se contenta donc d'attendre ainsi et de voir ce que le sort lui réservait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: Holy Water cannot save you now ✖ ft. Athénaïs Spyro Lun 2 Mar - 18:24


Holy Water cannot save you now

AVEC — THOMAS BRÜKNER



Athénaïs alluma une deuxième cigarette. Elle en fumait tellement en ce moment qu'elle commençait à être à court de stock. Ce n'était pas comme si elles faisaient abondance dans le manoir, la brute avait ses petits moyens comme d'autres gens. Elle allait finir par se débrouiller, mais la sensation de manque n'était pas quelque chose qu'elle voulait revivre. Enfin, elle n'avait pas à s'en préoccuper à l'instant T, faisant échapper la fumée grise de sa bouche. Voilà une sensation qui lui faisait le plus grand bien. Fermant les yeux, elle en profita jusqu'à ce que cela s'estompe un peu.
Athénaïs s'ennuyait en ce moment ... les quelques amnésiques sur qui elle était tombée n'avaient pas franchement été savoureux. Elle avait souvenir d'en avoir tué deux, et le troisième pourrissait dans un des laboratoires en ce moment, mais ça avait été presque trop faciles ... De la viande déjà travaillée qui n'attendait plus que le jugement dernier. Sans aucune saveur. La brute aurait bien aimé retrouver la petite garce qui lui avait tenu tête dans la citerne, par contre. Vu les événements fâcheux qui s'étaient abattus sur eux, elle n'avait pas eu l'occasion de lui faire exploser sa jolie petite cervelle. Mais ce n'était qu'une question de temps, selon elle. Ou encore tomber sur Lord Rockwood, cela aurait été encore mieux. Mais là c'était demander un peu plus ...

La brute regarda un peu autour d'elle d'un air détaché. Il devrait être là, à présent. Une nouvelle brute en retard, cela partait déjà du mauvais pied. Et ce n'était pas comme si Athénaïs faisait les choses dans la douceur ... enfin ça dépendait de la situation. Et celle là n'en faisait pas vraiment partie.
La jeune femme avança lentement entre les rayons de livres, la bibliothèque étant le lieu de rendez-vous requis. Elle était quand même assez large, mais la brute avait vite fait de faire le tour au bout d'un certain temps. Ah. Il était là. Qu'est-ce qu'il faisait, à moitié allongé sur son fauteuil, regardant le plafond? On l'avait dégoté où celui-là? Peu importe ... La brute n'allait surtout pas désapprouver les décisions de son maître.
Athénaïs posa un pied devant elle, assez lourdement pour que cela se fasse entendre. Il sursauta. La grecque esquissa un sourire amusé. Il allait vraiment devenir brute celui-là? Elle se voyait bien le renvoyer à l'étage inférieur à coups de pieds. Mais bon, rien n'était encore fait. Ramenant la cigarette à sa bouche, la jeune brute souffla sa fumée. De là où il était, il pouvait la voir, la fumée. Athénaïs était encore dans l'obscurité. Mais elle ne tarda pas à se montrer tranquillement, le bras croisé sous son coude.

« C'est bien toi le petit nouveau? » demanda-t-elle nonchalamment.

La jeune femme s'approcha de la table près de la supposée recrue, appuyant une de ses hanches contre le bois du meuble. Athénaïs fixa le jeune homme de ses yeux durs de prédateur, presque noirs. Il avait l'air bien bâti, c'était un plus. Maintenant, il fallait voir si l'intellect suivait.

« Si tu penses te contenter de lambiner sur ce douillet fauteuil, il va falloir faire demi-tour. »

Les paroles qu'elle avait prononcées étaient glaciales. Le terrifier était peut-être une chose qu'Athénaïs débordait d'envie de faire, mais son but était surtout de le tester. La petite lueur qui traînait dans ses pupilles trahissait à quel point elle voulait se délecter de sa réponse.


(c) MEI SUR APPLE SPRING




DUALITY
I can be the beast that fights at night. Your intimate nightmare alive. Or the sensual well-dressed woman. Unattainable dream. But I'll never be one thing. Merciful. × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Holy Water cannot save you now ✖ ft. Athénaïs Spyro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» WONDER BOY IN MONSTER WORLD
» Il ne reconnait plus ma save !
» [GBC] Holy Magic Century
» une save SVP?...
» CAUSE I NEED YOU TO SAVE ME. PV. DAMON.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amnesia : A Pack of Wolves :: Le Manoir :: Le Premier Étage :: La Bibliothèque-