AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

l'élève apprendra un jour au professeur } LIAM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
admin perdu sur les plumes d'un corbeau
avatar
En savoir plus

MessageSujet: l'élève apprendra un jour au professeur } LIAM Dim 25 Jan - 17:09

Salle d'étude, début d'après-midi. Poe glissa ses gants imbibés de noir dans sa poche de manteau et en tira une petite montre à chaînette dorée. C'était un geste d'instinct, et rien d'autre; parce que ça faisait de nombreuses années que cette montre avait rendu l'âme, comme Edgar. Quoi que l'expression ne se prêtait guerre aux fantômes...

Il y avait un pupitre bien rangé dans ce fouillis de bibliothèques aux mille et une feuilles, garés dans mille et un livres sur des rangées et des colonnes impossibles. Des alambics, des lieux d'expérience et des postes de laboratoire étaient abandonnés par-ci et par-là... Quoi que bien chaotique, Poe avait appris ce lieux par cœur en long et en large. Et bien sûre qu'il avait aménagé ce pupitre bien confortable et équipé d'outils à étudiant exprès pour son élève qu'il attendait avec patience serrée.


S'il ne peut se rendre à son cours à l'heure, comment peut-il s'attendre à avoir des notes à jour? Les aiguilles sur ma montre affichent quatorze heures moins le quart, bien que je sache pertinemment que ce ne soit pas nécessairement l'heure en vogue. De toute façon, il n'y a plus besoin d'horloge dans ce manoir. C'est le chaos et la folie, pour beaucoup trop de prisonniers. Ça me fait sourire en coin. Beaucoup trop, certes. Et pour le pauvre Liam? Probablement. Il est amnésique, et cette situation en ferait frémir plus d'un.

Toujours est-il que je l'excuse pas d'être en retard. Pas à quelque chose d'aussi important que l'apprentissage des mots. Peut-être est-il mort, à l'instant-même où je réfléchis à son sort. M'ouain... Peut-être. Tout est probable chez Rockwood. J'ai tout de même aucune patience pour les retardataires. Bon. Je prends place au pupitre de mon élève. Je peux sans mal dégourdir un cours. Et pour cela, j'extirpe un vieux poème des profondeur de ma mémoire intacte et vive. Je m'installe sur la chaise, trempe la plume dans l'encre précieuse et dégueule avec douceur:

Belle rivière ! dans ton cours de cristal clair et brillant, vagabonde eau, tu es un emblême de l’éclat de la beauté, — du cœur qui ne se cache, — des détours enjoués de l’art chez la fille du vieil Alberto ;

Mais qu’elle regarde dans ton flot, qui tremble soudain et resplendit — alors le plus joli des ruisseaux ressemble à son adorateur ; car dans un cœur, comme dans ta fuite, reste son image profonde, — un cœur tremblant au rayonnement de ses yeux qui cherchent l’âme.

De l'anglais et de la typographie la plus propre qui soit.


©BOOGYLOU.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark-circus.forum-canada.com
admin analphabète et ambitieux
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: l'élève apprendra un jour au professeur } LIAM Mar 3 Mar - 18:45


L'élève Apprendra un Jour

au Professeur."

Liam se dirigeait en gambadant vers la salle d’études où l’attendait Edgar, un illustre inconnu qui s’était appelé comme étant son professeur de lettres ou quelque chose comme ça. Il est vrai que savoir lire allait lui être vachement utile dans le manoir. Il n’avait aucune idée de l’heure qu’il était. Et il était même très certainement en retard, comme d’habitude. Enfin bon, le fantôme était bien gentil de lui donner une heure de rendez-vous mais quand on ne savait ni lire que ce soit les aiguilles d’une montre ou des tâches d’encre sur un bout de papier… Il soupira tout de même, préférant faire plaisir au défunt. Et puis, peut-être que celui-ci pouvait se montrer lunatique et le balancer à la première Brute qui traînait par-là (chose qu’il n’avait pas tellement envie d’expérimenter). Il arriva alors devant la porte de la salle d’études et l’ouvrit avant de rentrer nonchalamment dans la pièce. Il vit Edgar occupait à écrire il-ne-savait-quoi et il s’approcha de lui, tout en regardant autour de lui pour voir s’il n’y avait de pas de Gardiens, Brutes ou autres créatures malveillantes. Quoiqu’il en soit, il s’approcha en soupirant de pupitre sur lequel se trouvait son professeur.

- Salut. J’sais pas si je suis en retard ou quoi. Du coup, je m’excuse si je suis arrivé à la bourre. Le temps que je sème deux ou trois Gardiens qui voulaient ma peau.

Il sourit avec un léger air arrogant et fier. Il jeta un rapide coup d’œil sur la feuille et un léger rictus de malaise. Non, il ne comprenait toujours pas ce qu’il y avait d’écrit sur ce foutu papier. Et il n’était même pas sûr d’en avoir vraiment envie. Disons qu’il avait porté son attention sur une autre priorité qui était de survivre entre les murs de ce foutu Manoir. De plus, même si cela ne faisait que deux trois cours qu’ils faisaient ensemble, Edgar avait pu sentir qu’il y mettait plutôt de la mauvaise volonté à rester concentré et assidu. Il lui tourna le dos et regarda les livres qui traînaient çà et là. Il en prit au hasard, le feuilleta aléatoirement, jetant un coup d’œil aux gravures sans trop comprendre à quoi ça correspondait et le jeta derrière lui pour que le livre s’écrase sur le sol, avec un air de profond désintérêt au visage. Il soupira avant de se tourner vers son professeur.

- Qu’est-ce qu’on fait aujourd’hui, alors, Edgar ?

©BOOGYLOU.