AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

It makes my skin crawl [ Erwan A. P. Daugherty ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
En savoir plus

MessageSujet: It makes my skin crawl [ Erwan A. P. Daugherty ] Ven 23 Jan - 19:38


It makes my skin crawl

AVEC — ERWAN A. P. DAUGHERTY



C'était encore arrivé. Elle était encore dans un des couloirs, assise contre le parquet, dans le noir. Les minutes qui précédaient étant elles aussi noyées dans les ténèbres les plus profondes de son esprit, rejoignant le reste. Helena se sentait bizarre ... Comme toutes les fois où elle s'était réveillée en plein milieu de nulle part. La gardienne laissa progressivement ses yeux s'habituer à l'obscurité, accusant un choc qu'elle n'avait pas pu anticiper. Il n'y avait personne autour d'elle ...
Cependant, quelque chose était différent cette fois-ci. Helena avait un goût bizarre dans la bouche ... À vrai dire ... il y avait ... vraiment quelque chose. La rousse alla placer le bout de ses doigts sur sa langue, attrapant l'élément intrus. Ce qu'elle en sortit ... elle aurait préféré l'oublier aussi vite. Un morceau de chair d'au moins plus de 5 centimètres de long ... encore rose et suintant, une partie non identifiable tellement elle avait été mâchonnée. La gardienne jeta immédiatement la chose sur le parquet poussiéreux, mettant son autre main devant sa bouche. Elle avait été vraiment à deux doigts de vomir ... Mais elle avait tellement réussi à réprimer cette envie primaire que des larmes s'étaient formées sur ses pupilles. C'était la première fois qui lui arrivait quelque chose d'aussi immonde. Mais si cela était arrivé, cela pouvait être pire la prochaine fois ... Les larmes perlaient au coin de ses petits yeux verts, des larmes mêlées de choc et de regret ... Qu'avait-elle fait à la personne à qui manquait ce bout de chair qui s'était retrouvé entre ses dents? Se réveillerait-elle au-dessus d'un cadavre la prochaine fois, à qui il manquerait une partie qu'elle aurait arraché?

Helena se releva, essayant d'oublier toute cette histoire. Il n'y avait pas de victime autour d'elle, elle n'avait aucun moyen de réparer son accès de bestialité. Cependant, elle ne croyait toujours pas qu'elle, elle, Helena, aurait pu faire une chose pareille. Comment tout cela étais-ce possible?!
Tremblante, la gardienne avança, laissant le morceau de chair loin derrière elle. Elle avait encore du sang sur les mains, ce qui lui valut une moue dégoûtée. Il fallait qu'elle nettoie ça au plus vite. Le seul endroit où elle avait déjà trouvé de l'eau courante, c'était les laboratoires. Ce n'était pas de l'eau très propre, mais c'était ce qu'on pouvait trouver de mieux ici ... selon elle. Helena ne voulait pas qu'on la voie ainsi. Non, elle n'était pas une meurtrière ... Même si elle avait fait tout ça, elle n'était pas une meurtrière ... C'était peut-être un meurtre mais pas un crime ... si elle n'en avait pas eu conscience ... qu'est-ce qu'elle racontait ... au fond elle savait qu'elle était coupable même si rien de cela n'arriverait si tout ne tenait qu'à elle.
Elle n'était pas très loin, en fait. Peut-être avait-elle voulu revenir avant de se réveiller. Posant sa joue contre la porte, Helena guettait si quelqu'un se trouvait dans un des laboratoires ... Visiblement non. Poussant légèrement la porte, elle y glissa un oeil. Ne voyant personne, la gardienne entra prudemment, referma la porte derrière elle et pressa soudainement le pas jusqu'à un des lavabos. Ses gestes rapides traduisaient sa nervosité alors que ses mains et ses bras tremblaient frénétiquement. Tournant la valve, elle eut peur un instant que rien ne sorte. Mais non, de l'eau blanchâtre en sortit en quantité suffisante. Helena frotta ses mains, colorant l'eau devenant presque rose dans le réceptacle. Reniflant, toujours aussi choquée, elle essayait de tout enlever sous ses ongles mais le sang était quelque chose de persistant. L'eau était trop froide pour qu'elle y laisse encore ses mains. Refermant la valve, Helena les essuya contre son large pantalon noir. Elle avait enlevé le plus gros. Si on ne savait pas ce qui s'était passé, on ne l'aurait même pas remarqué. Par précaution, la rousse passa ses mains humides sur son visage, mais elle n'avait pas l'air d'être trop salie. À part un peu de sang au coin de ses lèvres qu'elle avait réussi à enlever.

Puis un léger bruit se fit entendre. Sur ses gardes, Helena tourna immédiatement sa tête. Y avait-il quelqu'un finalement? La gardienne se retourna lentement, espérant que ce fut quelqu'un qui venait seulement de rentrer.



(c) MEI SUR APPLE SPRING




SHAME
They did something to me. I don't want to hurt but I hurt. Bad. Really bad. I don't want to be bad anymore. × code by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin-hérisson à ne pas écouter
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: It makes my skin crawl [ Erwan A. P. Daugherty ] Dim 25 Jan - 9:10


It Makes My Skin Crawl.

Erwan avait pris la liberté de dormir un peu. À vrai dire, il s'ennuyait tellement qu'il ne savait pas quoi faire d'autre que dormir pour passer le temps. Il aurait pu continuer à faire ses petites promenades dans les couloirs du Manoir en se faisant passer pour ce qu'il n'était pas, comme d'habitude mais… pour une raison qu'il ignorait, il n'avait pas envie de bouger. Une grande flemme. Bon. La flemme, dans le Manoir, était pire qu'une mauvaise habitude à prendre mais après tout, s'il restait cloitré dans son laboratoire nullement mérité, que risquait-il ? Il lui suffisait d'attendre que les choses bougent, que Jeremiah attrape une mauvaise grippe et que tout le monde en profite pour lui sauter dessus afin de le neutraliser et de pouvoir sortir comme si de rien était. Enfin non. Certains seront marqués à vie par les expériences des Scientifiques. Erwan pouvait au moins se féliciter que personne n'aurait de séquelles par sa faute. Premièrement parce qu'il n'y connaissait rien à la science et à la médecine et deuxièmement parce que ce n'était tout simplement pas dans sa nature et que tuer des gens le rebuter plus que tout. Donc rester ainsi sous sa couverture n'était pas une si mauvaise chose. Il essayerait d'entourlouper Jeremiah si la rumeur d'un quota d'expériences à faire par semaines existait vraiment.

Mais un bruit le tira de sa somnolence. Il se redressa doucement dans son lit et fronça les sourcils en regardant la porte qui menait au laboratoire. Il entendit de l'eau couler et des mouvements plutôt paniqués qui dérangeaient l'écoulement du liquide du robinet. Il se leva, les cheveux en bataille très probablement et ouvrit doucement la porte pour apercevoir l'intrus. Une femme rousse d'à peu près sa taille semblait s'acharner à se laver les mains. Erwan se faufila discrètement dans le laboratoire, restant tout de même près de la porte, l'eau couvrant ses éventuels bruits de pas. Il se mit sur la pointe des pieds pour regarder si elle ne l'avait pas quelque chose plutôt que ses mains et il put voir qu'en réalité, c'était du sang qu'elle enlevait. Le Scientifique fronça les sourcils et la laissa finir tranquillement (même si elle ne paraissait pas du tout tranquille), sans rien dire. Il la regarda se rafraichir le visage et ensuite s'essuyer les mains rapidement sur son pantalon. La pauvre semblait vraiment être paniquée. Erwan se demandait bien comment tout ce sang avait fini sur ses mains mais visiblement, elle avait quelque chose qu'elle ne voulait pas faire.

Il dut faire un bruit sans le vouloir ni sans rendre compte puisque l'inconnue se tourna vers lui rapidement, le faisait presque sursauter. Le regard, bien qu'essentiellement paniqué de la femme, mit presque mal à l'aise le charlatan. En effet, bien qu'il soit normalement en sécurité dans son laboratoire, l'inconnue venait d'y entrer comme dans un moulin avec du sang sur les mains et le visage. Et il n'avait pas forcément envie d'avoir des problèmes. Alors, calmement il montra sa joue gauche avant de faire doucement :

- Il vous en reste encore un peu, là…

Il la regarda calmement et lui sourit et s'approcha d'elle avant de lui tendre la main.

- Erwan Daugherty.

Il aurait voulu lui dire qu'elle ne risquait rien avec lui mais il ignorait si cela pouvait être réciproque. Alors plutôt qu'accorder sa confiance à quelqu'un dont il n'était pas sûr de pouvoir la sienne, il ne dit rien de plus, se contentant de lui sourire tout en lui tendant la main. Il jeta un coup d'œil dans l'évier, vérifiant que ce n'était vraiment que du sang et pas de morceaux de chair ou d'os en tout genre.

- Oh, désolé si je vous ai dérangé. Je dormais à côté –ce qui explique un peu l'état de ma tenue, navré– quand j'ai entendu l'eau couler. Et comme évidemment, je suis seul ici, je me suis bien évidemment demandé ce qu'il se passait.

Il rit nerveusement. Oui, l'arrivée de cette femme couverte de sang ne le rassurait guère. Il essaya de se recoiffer légèrement et lui sourit plus franchement.

©BOOGYLOU.