AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Arcane Perfection. [-18] [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
admin pieux mais peu catholique
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: Arcane Perfection. [-18] [Fini] Mar 7 Avr - 0:40


Arcane Perfection.

Remus regarda sa victime avec ce grand sourire aussi malsain que dément sur ses lèvres. Il se délectait de la souffrance, de la crainte qu'il lisait sans mal dans les yeux de ce brave Jonathan qui semblait être sur le point de s'évanouir à tout instant. Mais le cardinal voulait tenir le pasteur éveillé. Il voulait continuer à l'entendre gémir, voir ses larmes couler sur ses joues. Il tira sur sa cigarette, libérant sa fumée par ses narines tout en regardant sa proie avec un air songeur. Il coinça alors sa clope entre ses dents et partit chercher un couteau avant de revenir vers Jonathan qu'il regarda de haut en bas avant de poser doucement la pointe de la lame sur la gorge de notre petit pasteur effrayé. Il se saisit alors de sa soutane et vit courir le couteau afin de déchirer verticalement le tissu, mettant le jeune protestant à moitié nu. Il posa alors deux doigts sur le clou dans l'une des paumes de Jonathan et, avec deux de ses doigts couverts de sang, dessina une jolie croix parfaitement symétrique sur le torse dénudé du pasteur. Puis, il retrempa ses doigts dans les plaies de sa victime pour ensuite dessiner un long sourire jusqu'aux oreilles de sa proie, faisant le prolongement des lèvres de celle-ci.

Il regarda de nouveau l'entrejambe du pasteur et en sortit le membre des derniers morceaux de tissus qui le cachaient à sa vue. Il le caressa (si on pouvait appeler cela des caresses) avant de tourner autour de la croix, cherchant des idées de ce qu'il pourrait bien faire de lui. Il partit donc faire un tour dans la salle de torture, cherchant des petits ustensiles pour faire joujou. Il devait l'avouer, ce petit pasteur était bien le premier à épuiser son imagination. Il fallait dire après tout qu'il chantait trop bien pour se permettre de l'incinérer vulgairement sur sa croix. Il trouva diverses pinces, cisailles et tout autre objet destiné à couper grossièrement tout ce qui dépassait, que ce soit des doigts ou autre chose. Il finit par revenir avec tout un tas de choses en ferrailles et les disposa devant son Jonathan. Il s'assit et regarda les instruments posés sur la table tout en croisant ses jambes, ayant l'air parfaitement décontracté.

- Ne t'en fais pas, petit pasteur, je ne vais pas te tuer. Gâcher un tel talent au chant serait une honte pour moi.

Il dit cela tout en faisant à blanc une sorte de cisaille, sûrement pas destinée à soulager la crainte de Jonathan, dans un fourneau à quelques pas. Il retourna ensuite vers sa proie, l'extrémité de son outil fumant et rouge. Il regarda le petit pasteur, caressa de nouveau et brièvement le membre afin qu'il devienne plus dur et rapprocha la cisaille brûlante de sa verge tendue.

- Je me demande si, si j'utilisais mon instrument ici présent sur ta queue, celle-ci allait cautériser tout de suite ou pas. Qu'en penses-tu ? Le meilleur moyen est encore d'essayer tu vas me dire.

Il rapprocha alors son ustensile infernal du membre avant de retirer rapidement sa main armée.

- Mais admettons qu'elle ne cautérise pas. J'aurai l'air fin si jamais tu te vides de ton sang, hein petit pasteur ?

Il lui caressa la joue avec un sourire avant d'avoir une idée. Il prit la pince encore brûlante et la rapprocha des yeux de Jonathan, un sourire cruel et malsain aux lèvres.

©BOOGYLOU.