AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

♠ Retour aux sources ♠ [pv Harry/David] [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
admin incompris et solitaire
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: ♠ Retour aux sources ♠ [pv Harry/David] [Fini] Dim 7 Déc - 18:33


Retour aux Sources




La jeune femme, sa peau blanchâtre rayonnant péniplement comme un écho à tout ce qui pouvait être blanc dans ce laboratoire, reste près de David. Elle lui expliquait comment tout devait se passer. Ne pas s'inquiéter. Ne pas s'inquiéter. Ne surtout pas montrer que l'on s'inquiète et qu'on aimerait être à sa place sur cette foutue table d'opération. Au moins j'aurai eu ma propre mise à mort enfin. Jamais cette horreur féminine ne se serait donner ce mal pour me sauver, et les choses auraient été beaucoup plus facile. Le goût de la mort serait tellement plus douce que celle de la souffrance peut-être. Je m'ennuie d'avoir très certainement torturé toutes les personnes de ce manoir. Jusqu'à maintenant demander de l'aide à cette vampire pour sauver mon assistant. Certainement l'une des rares personnes dans ce monstrueux environnement ténébreux et sale, à être digne d'être en vie et de s'en sortir. C'est une des raisons pour laquelle je l'aime encore tendrement...tout en voulant chaque jours le torturer, le soumettre dans à sa force. Je plante alors l'aiguille dans le bras de David, l'observant s'accrocher au dos de Riven, appréciant son contact malgré la douleur qu'il montrait.

La jalousie se monta en moi, petit à petit, déchirant doucement mon cœur. Il appréciait la douleur qu'elle lui faisait, mais n'était même pas foutu d'accepter mes méthodes. L'espace d'une seconde, j'hésitais à finalement le laisser se faire aspirer tout le sang jusqu'à la mort par cette femme dont il semblait tellement aimer le contact. Tu l'aimes elle, qu'elle te suce jusqu'à la moelle, la peau transpercée de ses dents, tu aimes ? Tu la préfères ? Pourquoi je devrais sauver quelqu'un comme ça ? Trop innocent pour finalement poignarder par derrière, bien qu'il soit tout juste devant moi. J'ai envie de doucement les étrangler tous les deux. Les laisser s’entre-tuer pour finalement prendre la jeune femme pour la tuer en l'évidant de son sang. Meurs, petite salope...tu penses qu'il suffit de ça pour me prendre ce qui me revient de droit ? Je reste statique, à l'observer, la haine dans le regard. Quand j'observe la tête de David qui doucement perd toute la conscience qu'il lui restait...je sais que c'est le moment. Si je n'interviens pas tout de suit, il mourra. Et je ne pourrai même pas l'attraper pour lui faire regretter d'avoir ressenti autant de plaisir avec une femme.

C'est bon. Lâche le.

Elle continue. Encore et encore. Je ressens très bien qu'elle a perdu le contrôle de son corps et de tout ce qui pouvait lui servir encore de cerveau. Ce n'est qu'une bête, un monstre. Voilà qui va bien avec l'attrait de son corps féminin et tout ce qu'elle pouvait faire ici et dans les entrailles de ce manoir. Ce n'est qu'une question de temps avant que je trucide avec passion. Une fois que David t'aura aidé, tu disparaîtras, amoindrie de ton pouvoir. Je pourrai alors te rattraper et te faire subir ma vengeance injuste. Je sais. La bousculant un peu, je sens qu'elle ne lâchera pas prise. La rage au cœur, j'aggripe ses épaules et la retire de l'emprise de David avec toute ma force. La poussant, je plante mes griffes sur ses épaules et lui écrase la poitrine sur le mur.

C'est fini. Tu vas arrêter de t'amuser avec lui ou c'est avec moi qu'il va falloir que tu composes pour t'en sortir en vie, petite pute.

Je la lâche avant de me précipiter sur mon assistant. Le plus vite possible, je replante l'aiguille dans ma veine, m'assurant que nos artères soient correctement reliés. La transfusion se met en place. Je lui donne de mon sang. Je lui sauve la vie. Quelque chose que je n'aurai jamais pensé faire un jour depuis l'apparition de Felix à nouveau dans mon laboratoire. Felix me manque, mais si David disparaissait, je ne sais pas ce qu'il pourrait m'arriver ici. Je deviendrais le même monstre qu'auparavant, sans aucune notion de douceur, avec comme seule volonté tuer tout ce qui pourrait m'entourer. D'ailleurs, toi la vampire, si j'avais su que t'essaierai ensuite de faire du SM avec mon assistant, je n'aurai pas essayé de te sauver pour une de mes expériences. Petit à petit, c'est mon regard qui s'épuise, ma conscience qui doucement se libère de la raison. Je pose ma tête sur son torse, mon sang glissant toujours en lui doucement...


©BOOGYLOU.



And I suppose in the end, they break my heart. All of us, no one is eternal. They love breaking me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eydamato.wix.com/novuscinema
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: ♠ Retour aux sources ♠ [pv Harry/David] [Fini] Lun 15 Déc - 0:47

C’est étrange la sensation que je peux ressentir lorsque je mords… C’est un peu comme-ci je m’effaçais de ce monde, loin de toute cette horreur de haine et de sang. J’ai comme l’impression de flotter au bord de ma conscience. Je me sentais bien… Mais, soudainement, une petite voix intérieur vint me souffler dans la tête… C’était une voix de gamine…  « Alors, c’est comme ça que tu protèges les gens de ce manoir ?... Tu me fais honte !  Ne laisses pas ce monstre prendre possession de ton corps et maintenant, reprends le contrôle de toi-même ! » Cela eut l’effet d’une claque qui me ramena à moi-même.

J’entrouvris doucement les yeux et me rendis compte que ma bouche était toujours collée à la nuque de David. Le sang coulait toujours à flot et sa main était toujours en train de serrer la mienne. Ouf, il est toujours en vie. Je n’avais pas dut être absente pendant bien longtemps. Je continuais donc ce que j’avais à faire et ce pourquoi j’étais là. Même en restant consciente, le fait de boire du sang apaisait en moi une sorte de soif secondaire que je ne pouvais m’expliqué. Une soif qui ne pouvait être étanchée que par l’hémoglobine, ce liquide rouge produit en grande quantité dans chaque être humain et utilisé à telle fin d’alimenté les organes internes… Pourquoi est-ce que je dois me nourrir de quelque chose d’aussi utile pour la survie de notre espèce ?... A se demandé si parfois le destin ne se moque pas de nous et de notre malheur.

C’est alors, sans comprendre pourquoi, que l’on m’arracha violemment de lui. Obligé de lâché prise, je me retrouvai alors plaquée contre le mur, une horrible douleur me transperçant les épaules et m’empêchant de bougé. Cela me paralysa et m’empêcha de contre attaqué. Je lâchai alors un léger cri qui n’avait rien d’humain… C’était strident et aigue. Je voulais tuer celui qui a osé m’interrompre, mais je ne le pouvais pas. Cela me mit dans une rage telle que je frappais ma tête contre le mur en espérant faire tomber celui-ci mais en vain…  C’est alors que j’entendis la voix de Harry… ce qui me mit dans une rage encore plus importante. Comment cet enfoiré avait-il osé m’interrompre ?... Je l’écoutais quand même… Il me dit alors que c’était fini, me traita de pute et me menaça avant de finalement me relâché.

A peine j’étais au sol que je ne ressentais déjà plus la douleur. Pourtant, mes épaules saignaient. La douleur, elle, était simplement absente. Etais-ce la haine qui cachait toute cette douleur par sa puissance ? Je n’en avais aucune idée. En tout cas, je voulais tuer Harry… lui arraché la jugulaire… Je voulais qu’il baigne dans son sang et qu’il crève !... Mais je ne pouvais pas. Lorsque je le vis donner son sang à David, je ne pus que m’empêché de me jeter sur cet homme que j’avais juré de tuer, tôt ou tard.

« Tu crois vraiment pouvoir me tuer, Harry ?... Très bien, j’espère que tu me le prouveras un jour… Néanmoins, pour le moment, la pute elle a aidé à sauver ton petit copain… Tu me fais pitié… Je suis sûr que dans le fond, tu n’essayes de le sauver que parce que tu ne veux pas te sentir seul entre ces murs… Je te hais et je te tuerais un jour, je le jure sur ma vie. »

J’étais en colère, mais je pensais tout ce que je lui disais. Je me redressai alors et m’approcha doucement, soufflant un bon coup pour évacuer ma colère. Finalement, mes yeux reprirent leur couleur bleu électrique alors que je m’asseyais sur le bord de la table d’opération, du côté opposé d’Harry. J’observais doucement le visage de David. Il semblait tellement paisiblement endormit que je ne pus m’empêché de sourire. On aurait dit un enfant. Il semblait tellement inoffensif que j’en oubliai complètement que c’était un scientifique. Doucement, je lui pris la main à nouveau en espérant qu’il reprenne conscience.

« Aller, David… Revenez parmi nous à présent… »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin cardiaque et trop gentil
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: ♠ Retour aux sources ♠ [pv Harry/David] [Fini] Lun 15 Déc - 12:47


Retour Aux Sources.

David poussa un grognement de douleur et de mécontentement quand il sentit les crocs de Riven s’échapper de son cou. Cependant, il ne put que retomber mollement sur la table d’opération, se sentant bien mais légèrement nauséeux. Sa tête lui tournait doucement, il se sentait faible, lourd, mais il n’avait plus mal. Son cœur ne le faisait plus souffrir. Il avait l’impression de flotter dans une sorte de douce et confortable chaleur. Ses yeux étaient clos, son visage, pale et il ne pouvait bouger le moindre muscle. Plus assez de sang pour irriguer quoique ce soit. Mais oui, son cœur était lent. Peut-être trop lent mais c’était déjà beaucoup plus agréable que sa douloureuse tachycardie. Il eut un soupir, se sentant cependant perdre conscience. Riven lui avait sûrement bu trop de sang. Mais il s’en moquait, il voulait partir. S’endormir une dernière fois. Il entendit alors des voix sans pour autant comprendre ce qu’il se disait autour de lui. Allait-il mourir ? Allait-il quitter ce Manoir, cette prison même qu’était son corps, ne pouvant faire ce qu’il voulait avec sans avoir peur de faire un malaise ? Il eut ensuite mal à la tête avant de sentir un poids sur son torse. Il eut l’impression que ses forces lui revenaient (malheureusement) et ses oreilles commencèrent à entendre clairement les sons dans le laboratoire. La Démente l’appela. Elle prit sa main. Harry resta silencieux.

Il put bientôt ouvrir les yeux, se sentant toujours un peu faible et nauséeux. Son supérieur avait sa tête sur lui, devenu pâle lui aussi. David lança un regard endormi à Riven avant de retirer doucement sa main de la sienne. Il se redressa tandis qu’il émergeait lentement de sa brève inconscience. Harry continuait de donner son sang et il devait le faire arrêter pour ne pas qu’il en perde trop non plus. Il enleva donc doucement l’aiguille du bras de son amant, avec des gestes un peu gauches cependant. En effet, sa vue était encore assez trouble et il avait parfois quelques vertiges. Mais il ne pouvait se permettre d’être plus longtemps absent. Il retira l’aiguille de son propre bras à présent, enleva la tête d’Harry de lui, caressa ses cheveux rapidement avant de descendre lentement de la table d’opération. Il était grandement déséquilibré mais en se tenant à la table d’opération, il arrivait à ne pas s’écraser par terre. Il fit donc le tour de ladite table avant de venir retirer le matériel d’autour de son supérieur. Il aurait voulu le hisser dessus pour qu’il soit allongé mais il n’avait clairement pas la force de soulever ne serait-ce qu’une jambe de son amour. Il s’accroupit donc près d’Harry et caressa doucement ses cheveux.

- Merci mon cœur… Je vais te chercher quelque chose à manger… Mais tu devrais aller t’allonger…

Il devait être dans un état semblable au sien mais là, dans l’immédiat, il se préoccupait plus de l’état de son amant que du sien. Il se redressa donc après avoir embrassé Harry sur la tempe. Son regard fatigué et peu vif se posa sur Riven. Il ne se cachait pas son amour pour le Scientifique devant elle. En fait, il ne cachait plus son amour pour les hommes. Ils étaient tous condamnés à mourir ici, probablement alors ne plus vivre dans le regret et la peur. S’il passait pour un monstre aux yeux des autres, et bien il leur répondrait qu’il n’y avait que des monstres dans ce foutu Manoir. Cependant, il sourit et posa rapidement sa main sur celle de la Démente comme pour la serrer chaleureusement.

- Merci pour tout encore… J’espère que je pourrai vous rendre la pareille en vous aidant… Dites-moi si vous avez besoin de moi pour quoique ce soit d’autre…

Il ne savait pas trop ce qu’il disait mais il se dirigeait vers une coupelle où reposaient quelques fruits. C’était d’ailleurs la seule nourriture qu’on pouvait trouver dans le laboratoire. Il repartit donc donner une pomme à son chéri avant de regarder une nouvelle fois Riven.

- Vous en voulez une…?

Il eut un sourire naïf avant de se rappeler qu’apparemment, elle ne se nourrissait que de sang. Il soupira presque tristement.

- Désolé… J’avais oublié votre condition…

©BOOGYLOU.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin cardiaque et trop gentil
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: ♠ Retour aux sources ♠ [pv Harry/David] [Fini] Mer 7 Jan - 8:51


Retour Aux Sources.

David regarda Harry manger sa pomme avec un sourire de docteur satisfait. Il lui fallait retrouver des forces et rien ne valait mieux qu'un fruit sucré. Il regarda ensuite Riven qui lui disait qu'elle donnerait sa propre pomme à quelqu'un d'autre dans le Manoir. Le chirurgien voulut lui dire que normalement, si tout allait bien, elle pourrait se la garder pour elle mais préféra ne pas faire de fausses promesses. Disons que le temps que son organisme ait retrouvé un régime alimentaire normal, la pomme aurait peut-être pourri. Il approuva donc un autre sourire et en hochant la tête. Il entendit alors Harry se redresser et n'eut pas le temps de lui dire retourner s'allonger que le vétérinaire l'embrassa longuement. David ne lui rendit d'abord pas le baiser, trop surpris par le geste de son amant. Ce n'était pourtant pas son genre de faire preuve de tendresse et d'affection quand il avait cet air à vouloir tuer tout le monde. Et ce qui le surprit encore plus c'est qu'il fasse cela devant Riven. Ce baiser sonnait faux, plat, fade. Difficile à poser des mots dessus mais c'était l'impression qu'avait David. Il finit par lui rendre, mais sans fougue. Essayant même d'être prudent. Il posa une main sur son épaule pour le repousser doucement avant de le regarder avec un air interrogateur.

Cependant, son amant lui dit juste ce qu'il avait fait pour que Riven en arrive là, gastronomiquement parlant. Le chirurgien fronça les sourcils, trouvant le discours de son compère Scientifique légèrement brouillon. Après tout, il lui avait donné beaucoup de sang, il n'était donc pas très en forme et cela était compréhensible. David s'amusa à penser alors que s'il était parvenu à croiser l'ADN de Riven avec celui d'une chauve-souris, elle pouvait se nourrir aussi d'insectes. Ce qui ne manquait pas dans ce foutu Manoir. Puis, Harry parla de greffe, mais qu'avait-il greffé ? L'estomac ? Il avait mis un estomac de porc croisé à celui d'une chauve-souris dans la Démente ? David regarda le vétérinaire s'en aller chercher un porc en fronçant les sourcils. Le chirurgien se demandait bien comment cela avait pu fonctionner et à vrai dire, avait un peu peur de l'état des intestins de l'ancien cobaye du Scientifique. Ce dernier revint avec son cochon peu vivace. C'était une belle bête et David soupira en voyant le vétérinaire faire tant d'efforts physiques après son don de sang. Il eut cependant une mine plus satisfaite quand il le vit s'asseoir sur un tabouret. Le chirurgien regarda le porc avec presque un soupir exaspéré. Harry semblait être convaincu que ce serait plus facile à remettre à la normale mais son assistant en était bien moins sûr. La seule manière qu'il voyait de procéder, c'était de faire la même chose avec de l'ADN humain à la place de la chauve-souris. Et encore, ça ne règlerait pas tout…

Riven semblait résigner à perdre ses facultés un peu surnaturelles. Après tout, cela devait être plus qu'handicapant que de se nourrir en suçant le sang des prisonniers, surtout si on a plus un cœur à vouloir les aider. Certaines Brutes jubileraient si elles avaient le "don" de la Démente. Elle se pencha alors à son oreille et David eut une sorte d'angoisse en regardant Harry qui, n'allant visiblement pas bien déjà, ne serait pas de bonne humeur pendant un moment Le chirurgien se mordit discrètement la lèvre inférieure et écouta plutôt ce que sa patiente avait à lui dire. Elle lui faisait confiance mais pas à Harry. Cela pouvait se comprendre. Le vétérinaire n'avait pas dû se montrer des plus tendres avec elle. Mais elle lui demanda même de le surveiller. David hocha la tête pour approuver et posa une main sur l'épaule de Riven et lui sourit pour la rassurer.

- Je le ferais, ne vous en faites pas.

Il l'aida à se rallonger et regarda avec Harry :

- Je pense que nous devrions procéder comme tu as fait, c'est-à-dire combiner deux ADN pour lui remettre. –Quoique, en y repensant, peut-être que l'ADN humain suffirait…- Mais je dois t'avouer que je n'ai aucune idée de comment tu as procédé pour que cela fonctionne…

Il se tourna vers Riven, s'adressant cette fois-ci à elle :

- Ma priorité est pour l'instant de vous redonner un régime alimentaire commun aux humains. Je ne garantis cependant pas que cela vous ôte aussi votre force, vos yeux, vos dents et le reste s'il y a.

Son regard se porta ensuite sur Harry et lui sourit tendrement.

- Quand tu veux mon chéri. Dis-moi ce que tu as fait. Et je pense que je vais avoir besoin de toi. Ça ira ?

©BOOGYLOU.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin cardiaque et trop gentil
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: ♠ Retour aux sources ♠ [pv Harry/David] [Fini] Mer 28 Jan - 17:15


Retour Aux Sources.

David retint un léger soupir quand Harry lui dit que lui-même ne savait pas comment il avait fait pour que son opération sur Riven fonctionne. Le voilà bien avancé. Son supérieur avait la mauvaise manie de tenter des choses à tâtons, se moquant bien de sa proportion de réussites ou pas si bien que maintenant, il avait une réputation de boucher auprès de leurs collègues Scientifiques. Réputation qui était malheureusement justifiée et méritée. Quoiqu’il en soit, Harry s’opposa clairement au fait d’opérer Riven maintenant, prétendant que le chirurgien ne tenait pas sur ses deux jambes. Ce qui n’était pas si faux que cela en soi. Sa vue était légèrement trouble et ses gestes peu précis. Il sentait que sa concentration ne serait pas optimale pour faire l’opération. Mais après tout, s’il pouvait avoir quelques jours de répit afin de mieux se concentrer sur ce qu’il allait devoir faire. Il regarda les organes que lui offrit Harry et ensuite à Riven qui lui disait qu’elle voulait juste cesser de tuer les gens. Concrètement, elle voulait juste pouvoir se contrôler quand elle buvait le sang de ces victimes. Le cas était donc peut-être pus psychologique que physique puisque, apparemment, elle allait parvenir à survivre pendant plusieurs jours sans lui avoir bu tout le sang.

Pensif, il regardait videment devant lui jusqu’à ce qu’il sentit une main glaciale sur sa joue, ce qui le fit sursauter. Il se tourna vers sa patiente avec un air étonné mais ne retira pas son visage. Il lui sourit rapidement, bien que ce ne fut que par “politesse“, ne comprenant pas tellement ce qu’elle était en train de faire. Puis elle se rallongea, disant être prête pour l’opération dont Harry lui donnait la supervision. C’était sûrement la première fois officiellement que son supérieur lui déléguait tous les droits et pouvoirs sur cette expérience. Car les fois précédentes, c’était David qui finissait par faire les choses les plus techniques. En revanche, il sera incapable de faire le travail qu’accomplissait son amant avec les animaux. Les deux Scientifiques se complétaient donc bien pour ce qu’ils faisaient : combiner les humains à la faune. Quoiqu’il en soit, il sourit doucement à Riven et presque avec un air désolé pour lui dire :

- Je préférerai en effet attendre un peu… Cela me permettrait de reprendre un peu de forces et de me travailler un peu votre cas… Si cela ne vous dérange pas, bien sûr… Désolé si cela retarde un peu le tout.

Il jeta un regard à son Harry qui était sûrement aussi fatigué que lui.

- Et puis, j’aurai besoin de vous en forme, Monsieur Downcry. Vous êtes fatigué, je pense que nous aurions besoin d’aller nous reposer tous les deux.

Il lui sourit tendrement.

©BOOGYLOU.