AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Anguis In Herba - [Downcry & Borgia] [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
admin incompris et solitaire
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: Anguis In Herba - [Downcry & Borgia] [Fini] Lun 22 Sep - 13:20


Anguis In Herba



Il m'aida sans mot dire à arranger tous les coups de marteaux que j'avais pu donner dans ce corps complètement carbonisé. Cela me semblait agréable que de passer ses nerfs à frapper ces os qui se brisaient avec une facilité déconvertante. L'odeur n'était pas ce qui me déranger le plus, j'avais déjà senti bien pire comme fragrance. Car dans mon métier, on était amené à manipuler pleins de bouteilles souvent toxiques. Il suffisait d'ouvrir un bouchon pour se laisser porter dans les nuages tant certaines liqueurs semblaient être asphyxié par des degrès de toxicité divers. Il me rejoignit pourtant sur l'avis que c'était beaucoup plus pratique que de soulever un corps. Et comment ne pas l'être ! C'était globalement bien évident. Mais passons sur le sujet car maintenant que le corps était complètement ratatiné, on s'amusait presque à continuer à émietter la poussière, au cas où il resterait des petits fragments de morceaux osseux. C'était tout de même bien plus agréable de faire ça à deux que tout seul. On pouvait presque se battre pour un morceau d'os du fémur, même si c'était un jeu bien innocent qui trainait pourtant le nom d'un homme dans la boue, celui de la victime. Je ne savais de toute façon plus réellement ce que je disais, et c'est généralement ce qui arrivait quand je déconnectais mon cerveau pour me sentir au plus présent de ce que je faisais.

Mais la réponse à ma question ne vint que plus tard, et ce n'était pas la réponse auquel je m'attendais. Je pensais que nous avions réellement quelque chose à partager, à voir son regard comme compréhensif envers le pourquoi je torturais les gens. Me voilà déçu. Rabaissant mon sourire, je trouve tout de suite notre activité beaucoup moins drôle. Il fait surtout ce qu'on lui dit de faire, hein ? Je haussa un sourcil tandis qu'il semblait devenir de plus en plus nerveux. Avais-je en réalité toucher un point sensible. Finalement, je me détendis pour avoir la pleine possession de mon marteau et jeter un dernier coup pour massacrer en poussière le crâne qu'il avait déjà commencé à écraser avec rage. Une rage que je me souvins avoir eu de nombreuses fois envers mes « patients ». Il commence alors un long monologue tout en regardant le tas de cendres. Je ne tarde pas d'ailleurs à aller chercher un sac de toile dans les placards du laboratoire pour ranger toute cette poussière noire. Il me conseille d'éviter l'acide. Et d'améliorer la ventilation. D'un ton assez neutre, tout en m'activant à mes occupations, je lui répondis.

Les odeurs ne m'ont jamais vraiment dérangé...pensez-moi l'odorat insensible, mais sachez qu'il y a bien pire que le cramé comme senteurs. Je n'en fais certes pas une folie, mais je pense que je peux me passer d'aller demander quoi que ce soit.

Je lui donne alors un sourire presque amusé, ne cherchant plus à comprendre plus loin ce qu'il se passait. Cet homme m'intriguait, et j'étais persuadé que nous avions finalement bien plus à partager qu'il ne le pensait. Sa rage après avoir répondu à ma question (très neutrement, trop d'ailleurs) était significative. J'approche alors de mon interlocuteur et lui tends ma main d'une manière parfaitement non-violente. Mais remarquant mon marteau dans l'autre main, j'eus un ricanement et le posa sur la table d'opération avant de retendre ma main.

Harry John Downcry.


©BOOGYLOU.



And I suppose in the end, they break my heart. All of us, no one is eternal. They love breaking me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eydamato.wix.com/novuscinema
admin pieux mais peu catholique
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: Anguis In Herba - [Downcry & Borgia] [Fini] Lun 22 Sep - 15:43


Anguis In Herba

Remus regarda son interlocuteur ranger les poussières de la victime dans un sac. Il resta silencieux avant de regarder le marteau qu’il tenait dans la main. Il s’était peut-être un peu trop défoulé. Trop violemment. Et il savait qu’Harry avait déjà sûrement tout vu. Et il s’était probablement trop ouvert en laissant éclater sa frustration. Mais en y repensant, le voilà encore plus nerveux. Nerveux par le fait que le Scientifique ait pu lire quoique ce soit dans son énervement, dans sa violence. Il nota d’ailleurs le regard intrigué de l’homme. Remus pouvait lire dans ses yeux que sa réponse pour la torture ne lui avait pas suffi. Et il était parfaitement d’accord avec ce point de vue. Car la réponse d’Harry sur la même question ne lui avait pas suffi non plus. Mais, les deux hommes ne s’attardèrent pas sur la conversation, le Scientifique réagissant alors sur le conseil de la Brute sur le fait d’aérer le laboratoire s’il continuait de faire brûler des cadavres. Il n’avait pas un odorat si sensible que cela apparemment. Venant de sa part, il trouvait cela étrange. Il savait que le Scientifique s’amusait à coupler les animaux et leurs aptitudes aux humains. Il aurait pu se modifier pour se rajouter les capacités olfactives du chien ? Pas aller au point de se mettre une truffe mais quelque chose dans ce genre-là. Enfin, lui, c’est ce qu’il ferait. Il haussa donc les épaules avec un sourire et regard Harry revenir vers lui. Il se présenta en lui tendant une main. Remus la regarda toujours en souriant avant de lui dire.

- Oh mais je sais déjà qui vous êtes.

Il le regarda droit dans les yeux, toujours avec un sourire avant de prendre la main et de la serrer fermement et avec entrain.

- Remus Silverio Borgia.

Il lâcha sa main et inspira profondément, se demanda quoi lui dire maintenant. Il repensa alors au fait que Rockwood voulait lui donner un assistant et il regarda Harry dans les yeux, pensif. Ce Scientifique avait besoin de se défouler tout autant que lui. Et il était fort probable que quelqu’un à ses ordres le bloque… Ou du moins, quelqu’un à côté de lui. Enfin, sa présence ne semblait pas l’avoir gêné, maintenant qu’il y repensait. Mais il ignorait si cela était juste un conseil de Jeremiah ou un véritable ordre. D’ailleurs, il n’avait jamais entendu parler d’assistant pour les Scientifiques. Ceux qu’il connaissait étaient seuls à faire les affaires. Cette histoire l’intriguait fort mais qui était-il pour remettre en cause la parole de Rockwood ? Si celui-ci voulait qu’Harry ait un assistant alors il aurait. Mais Remus était curieux d’avoir l’avis du Scientifique d’abord. Et puis, peut-être qu’il pourrait le choisir, qui sait ? Il releva donc légèrement le menton et les sourcils, un sourire amical se dessinant sur ses lèvres.

- Et à propos de l’assistant alors ? Vous en voulez un ? Je dois avouer que j’ignore ce que veut réellement Mr Rockwood à ce sujet. Si cela était un ordre ou juste une proposition.

©BOOGYLOU.