AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Static Electricity - [ Williams & Castel ] [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
admin paranoïaque et enthousiaste
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: Static Electricity - [ Williams & Castel ] [Fini] Jeu 18 Sep - 16:05


"Static Electricity"



C'est délicieux, je n'avais pas les mots pour décrire longuement comment ce ressentiment était plus que délicieux même. J'aurai pu, je ne doutais pas une seule seconde que les mots que j'aurai placé sur cette merveille de sensation n'auraient pas pu atteindre la vérité vraie. Mais toujours était-il que je ne pouvais penser à autre chose qu'aux mouvements des plus agréables que pouvaient atteindre les hanches de David. Tellement de plaisir dans une danse aussi longue. Même ses mouvements, je ne pouvais pas les décrire. Mais franchement, qu'est-ce que je fous là à penser à comment vous l'expliquer si je ne le peux justement pas ? Ridicule. Comment aurais-je pu d'ailleurs penser que tout cela finirait ainsi. Je ne l'avais trouvé au départ que particulièrement mignon. Mais jamais de ma vie je n'aurai pensé pouvoir être attirer par les hommes. Dans le peu de mémoire qu'il me restait, je trouvais cela tout naturelle pour moi que d'être attirer par les femmes. Alors que pourtant, je vivais ici un bonheur inconcevable. Dans ces bras je voulais définitivement mourir, d'une jouissance sans nom dont les reflets ambrés se seraient perdu dans la lumière. Je serrai davantage ses épaules, descenant à ses hanches.

Mon corps en crépitait de milles petites étincelles d'excitations. Mes cheveux, s'ils n'avaient été aussi bouclé, se serraient dressés sous autant d'électricité statique. Mais ce fut bien ce que tous les poils de mes bras firent tant je me sentais bien comme jamais de ma vie ici je ne mettais senti. Vous me direz, ce n'est peut-être pas des plus difficiles dans ce manoir de mieux se sentir. Mais comment vous expliquer...sentir son membre aller et venir en moi, contenir en son coeur autant de désir pour ma personne, le savoir qui se donnait autant d'efforts pour me faire plaisir. Cela ne pouvait que me porter vers le septième ciel. Alors que mes hanches suivaient le mouvement de ses reins, mes gémissements se firent plus fort encore, atteignant des sons rauques et des grognements que je ne me serais jamais connu. Je me tiens à ses épaules avant donc de descendre sur ses hanches afin de les tirer davantage à l'intérieur de moi. Car je le veux, je le veux plus que je n'ai jamais voulu personne. Bien que je ne me souvienne pas de qui j'ai pu vouloir dans ma vie. Je savais néanmoins que le sentiment était là.

C'est alors que d'un cri qui s'éloigne petit à petit dans le soupir, l'orgasme vient à moi. Raidissant tous mes membres, mon membre se finit sur mon ventre et un peu sur celui de David. Je m'en voudrais presque d'ainsi le salir si je n'étais pas dans un merveilleux rêve éveillé. J'en retomba de plaisir, tout essouflé sur les draps, la tête coincée dans l'oreiller. Je me sentais juste bien. Difficile de le décrire. Je l'aimais. Les étincelles qui illuminaient mon corps de petits éclats de lumières le prouvaient bien. Nos deux corps s'étaient électrifié à leur contact. Le coup de foudre. Il n'y avait pas d'autres explications et de toutes façons, je n'en voulais aucune.

Oui...oui ça va...

Puis il voulut partir dans le sommeil, se posant contre moi. Pour ma part, je me sentais mieux que mieux encore. Je le serrai contre moi avec toute la force de mon désespoir, de mon amour. Je ne tarda pas à m'endormir à mon tour, tout heureux que j'étais. Je l'aimais. Oui, je l'aimais tellement...


©BOOGYLOU.



Better to remain silent and be thought a fool than to speak out and remove all doubt, be sur of it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin cardiaque et trop gentil
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: Static Electricity - [ Williams & Castel ] [Fini] Jeu 18 Sep - 20:57


Static Electricity.

David soupira de bonheur et finit par s’endormir, la tête sur le torse d’Esther. Il dormit d’un sommeil profond mais sans rêve, sûrement à cause de l’alcool. Qu’est-ce qu’il en savait après tout ? Cela faisait un moment qu’il n’avait pas été ivre. Après tout, il n’avait pas eu vraiment l’occasion de se saouler depuis qu’il était rentré dans cet infâme Manoir. Mais ce n’était pas plus mal. Enfin bon, cela ne l’avait pas empêché de s’enivrer au laudanum. Quoiqu’il en soit, il dormit longtemps. Une dizaine d’heures peut-être. Voire même un plus. Il se réveilla donc le matin, une énorme migraine à la tête. Il sentit une sensation bizarre dans son entrejambe et ouvrit un œil pour voir un torse nu sous le sien. Il sourit tendrement d’abord, pensant que son Harry lui était revenu avant de se rendre compte que non, ce n’était pas le corps du vétérinaire. Il fronça les sourcils et vit le visage de son partenaire. Il mit quelques secondes avant de remettre un nom dessus. Esther. Il descendit son regard pouvoir d’où venait l’étrange sensation dans son membre et vit qu’il était bien installé dans l’homme qui dormait encore dans son lit. Ses yeux s’exorbitèrent d’horreur. Il avait passé la nuit et même carrément couché avec un autre que son partenaire officiel. Sans réveiller Esther, il se retira doucement de lui et sortit du lit.

Il regarda rapidement autour de lui, cherchant ses habits qu’il retrouva. Il enfila son pantalon puis sa chemise avant de se rendre compte que cette dernière était beaucoup trop grande pour lui. Cependant, quelque chose de plus important lui vint à l’esprit. Si la nuit était passée, Harry était rentré. Il sortit de la porte rapidement mais silencieusement et vit le sang sur la table d’opération. Il avait amené une victime avec lui ? Ou bien était-ce toujours celui de Felix qui venait le hanter. Il gémit en posant une paume sur sa tempe, sa migraine devenant plus forte au fur et à mesure que son esprit réfléchissait, faisant chauffer son crâne alors qu’il aurait juste besoin de rester au calme en attendant que sa gueule de bois passe. Mais dans l’immédiat, il s’en moquait. Il alla vers la chambre de son supérieur dont il entrebâilla sans bruit la porte. Harry avait l’air de dormir d’un sommeil profond. Agité mais profond. David ne put s’empêcher d’avoir un sourire attendri en le voyant mais n’osa venir lui embrasser le front. Et pourtant, ce n’était pas l’envie qu’il lui manquait. Il n’avait juste pas le courage. Il avait trop peur de se faire rejeter… Il soupira doucement et referma la porte. Il devait faire partir Esther. Il retourna donc dans sa chambre et changea de chemise pour remettre la sienne et donner la sienne à l’homme assoupi. Il posa une main sur son épaule et secoua doucement son épaule.

- Esther…? Je suis désolé, mais il faudrait que tu y ailles…

Il soupira. Il était un amnésique perdu, c’était cruel ce qu’il était en train de lui dire. Surtout après qu’il venait de passer… mais… Il ne voulait blesser personne… Peut-être que s’il le gardait dans une cellule, à l’abri… Il n’était guère convaincu qu’Esther allait accepter et pourtant, il le devait. Mais une chose était sûre, c’est qu’il voulait le garder comme ami. Il ne le laisserait pas quelque chose lui arriver où il s’en voudrait toute sa vie. Qui sera sûrement plus courte que prévu vu qu’Harry finira bien par apprendre sa trahison envers Felix et son infidélité avec Esther… Il réessaya néanmoins de réveiller l’amnésique.

- Esther, s’il te plaît… Si mon supérieur apprend que tu es là, il nous tuerait tous les deux.

Peut-être qu’il ne se souviendrait pas qu’ils aient couché ensemble ? Même si le fait qu’il soit nu laisse présager beaucoup de choses, avec un peu de chances, il n’y ferait pas attention ? Et il ne se souviendrait pas de la veille non plus ? C’était la seule chose sur laquelle il pouvait se rattacher à présent pour éviter de lui fendre le cœur. Sauf s’il n’en avait eu rien à foutre de cette partie de jambes en l’air, que c’était juste un coup d’un soir et puis voilà. Oui, ça aussi, ça l’arrangerait…

©BOOGYLOU.





Si Deus Me Relinquit.
I'm scared to get close and I hate being alone. I long for that feeling to not feel at all. The higher I get, the lower I'll sink. I can't drown my demons, they know how to swim. Can you hear the silence? Can you see the dark? Can you fix the broken? Can you feel... can you feel my heart? ©️ by Sun  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin paranoïaque et enthousiaste
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: Static Electricity - [ Williams & Castel ] [Fini] Lun 22 Sep - 10:05


"Static Electricity"



Je n'avais jamais aussi bien dormi que dans la chaleur de ses bras, la douceur incroyable de sa peau contre la mienne. Mon coeur aurait même pu se dire au paradis. Que j'ai pu connaître cette sensation avant mon amnésie, c'était fort probable. Mais je ne pouvais plus dire à présent si j'étais bien vivant ou mort, tant j'avais la sensation d'être perdu dans les cieux. Son membre était encore présent en moi quand je me laissai porter à un sommeil des plus réparateurs, le premier que j'avais du avoir depuis une éternité. Peut-être le premier depuis la première nuit que j'avais passé ici. Cette nuit ici à me réveiller sans savoir ce que je faisais au grand dieu dans cette univers de pleines ténèbres. Ce n'était peut-être pas bien ce que je faisais, ainsi m'abandonner à cet homme que je ne connaissais même pas. Je savais juste que c'était un scientifique et qu'il s'appellait David. Pourtant quand mes doigts touchèrent les siens et que je sentis cette puissante électricité qui pulsa mon sang jusqu'à mon corps dans une énergie rare de force. Je s'endormis donc et dormais encore quand David se réveilla pour se retirer de moi, mais par chance, je ne sentis pas son retrait.

Mais je fus réveillé par un mouvement de la part de mon nouvel ami et coup de foudre. Il me secouait l'épaule avec la clair attention de me demander quelque chose. J'entrouvris les yeux et lui sourit avec amour. Que me voulait-il à cet heure ? C'est alors que les mots tombèrent comme un puissant couperet. Après cette merveilleuse nuit à ses côtés, il fallait que je m'en aille. Mon sourire s'effondra tout doucement, et je fus tellement interloqué que je ne pus rien dire sur le coup. Choqué que j'étais par son intention, je me redressai pourtant à sa dernière parole. Ainsi, il avait un supérieur qui nous tuerait s'il nous découvrait ? Je ne pus comprendre sur le champs ce que ça voulait dire, car pour moi, cela voulait juste signifier qu'un amnésique ou un dément ne pouvait être intime avec un scientifique. Cela suffit pourtant à me briser le coeur, je l'observa avec de grands yeux inquiets. Je ne pouvais y croire, rien ne pouvait être plus faux que ses paroles à cette seconde.

Mais...pourquoi..? Et si je partais...on se reverrait, pas vrai?

Je m'approchai davantage de lui, voulant le prendre dans mes bras pour apprécier son torse et son cou sur lequel je déposai un tendre baiser. Je ne voulais pas partir, le laisser seul. Alors que l'électricité que j'avais ressenti entre nous ne voulait dire qu'une seule chose. Que mon coeur était lié à cet homme, comme un véritable coup de foudre entre nous. Je me souviendrais toute ma vie de cette expérience où l'électrcité statique rendit mon corps tremblant tandis qu'il me pénètrait. Je pense que je n'aurai su mettre les mots qui me venaient sur cette émotion.

Je veux rester...David, je t'aime.

Je me mis pourtant sur mon céant et ne tarda pas à mettre mes vêtements, pour bien lui montrer que tout de même, je n'allais pas passer ma journée nu dans le lit. Surtout si, comme il le disait, le danger était proche.




©BOOGYLOU.



Better to remain silent and be thought a fool than to speak out and remove all doubt, be sur of it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin cardiaque et trop gentil
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: Static Electricity - [ Williams & Castel ] [Fini] Lun 22 Sep - 19:10


Static Electricity.

L’air peiné d’Esther fendit le cœur de David mais il n’y avait malheureusement pas grand-chose à faire… Car, même si c’était la triste vérité, il serait plus prudent pour tous les deux que l’amnésique parte pendant un moment… Le chirurgien ne pouvait le garder avec lui sans que cela ne devienne dangereux avec un Harry dépressif et colérique qui rôdait autour. Un simple mur les séparait du Scientifique d’ailleurs. Et cette idée fit froid dans le dos de David si bien qu’il eut un léger frisson, une pointe au cœur et il avala difficilement. Harry ne devait jamais apprendre qu’Esther ait dormi dans son laboratoire. Il ne devait jamais apprendre non plus que David avait couché avec lui. Il se ferait assassiner et son amant risquait bien pire. Il regarda Esther, les sourcils froncés et les yeux humides, les lèvres pincées, ne sachant quoi faire, quoi lui dire. Il lui dit qu’il voulait rester. David aussi voulait qu’il reste, mais c’était impossible. Il releva le menton pour essayer de faire en sorte que cela ne l’affecte pas et le regarda s’habiller quelques secondes avant de détourner le regard. Il ouvrit la porte de la chambre, évitant soigneusement de croiser les yeux d’Esther et l’invita à sortir, d’abord de la chambre, puis du laboratoire. Son cœur lui faisait mal… Une fois que son amant fut en dehors de la pièce centrale, il tenta un sourire.

- Bien sûr que tu pourras revenir, Esther.

Il baissa les yeux un instant avant de sourire plus franchement.

- Je veux que tu reviennes. Je suis sincère !

Il eut un rire nerveux, vraiment peiné qu’ils aient à se séparer comme ça. Ses yeux devinrent larmoyants et son sourire devint triste alors qu’il essayait de garder un brin amical et tendre. Il le regarda quelques instants avant d’écouter son cœur douloureux et de lâcher sa porte pour sortir un instant rejoindre Esther. Il l’enlaça fort dans ses bras, enfouit son visage dans son cou et profita de son odeur avant de murmurer :

- Fais attention à toi et à ta cheville… Je t’en prie, sois prudent…

Au bout de quelques secondes, il arrêta son étreinte et sourit à Esther. L’envie de l’embrasser était là. Mais est-ce qu’il l’aimait vraiment ? Peut-être pas… Enfin, il ne savait pas, pas pour l’instant mais qui sait ? Peut-être qu’une fois qu’il aurait refermé la porte du laboratoire, il se rendrait compte à quel point Esther lui manquerait, à quel point il avait besoin de lui… ? Probablement même… Il repartit dans le laboratoire, la tête basse. Il se retourna alors pour refermer la porte et lui sourire tristement une dernière fois.

- À plus tard, Esther.

Il ferma la porte et s’en éloigna rapidement pour rejoindre la salle principale. Il ne put alors retenir ses larmes plus longtemps. Il avait si bien dormi cette nuit-là et pourtant, il avait l’impression d’être toujours plus fatigué chaque jour. Il fondit donc littéralement en larmes, sans qu’il n’y ait rien qu’il puisse faire pour s’y en empêcher. Comme il s’y était attendu, il s’en voulait d’avoir fait sortir Esther. Il s’en voulait que ce soit si compliqué avec Harry par sa faute. Il s’en voulait pour ce qu’il avait fait à Felix. Mais Harry était-il vraiment le mieux pour lui ? Ne devrait-il pas plutôt dire à Esther de revenir dans ses bras ? Car ceux d’Harry n’étaient certainement plus là pour qu’il vienne s’y lover. Et pourtant, il l’aimait encore. Il ne voulait pas qu’il soit seul à cause de sa connerie. En larmes, il poussa un cri de rage et donna un coup de pied dans un seau qui trainait, répandant son contenu sur le sol. Et voilà que ce serait pour sa pomme de nettoyer, encore. Ses traits commençant à se déformer dans une rage désespérée, il continua de frapper le sceau jusqu’à l’envoyer contre le mur. Il se souvint alors de la dernière fois qu’il s’était énervé ainsi contre un seau, Harry n’était pas encore avec lui. Il avait essayé de lui remonter le moral et l’avait même emmené prendre l’air à la fontaine… Il repensa alors à la cour avec nostalgie. Cela faisait un long moment qu’il ne l’y avait pas amené… Ses larmes roulèrent de plus belle en ressassant ce passé qu’il savait révolu. Et pourtant, il voulait continuer d’y croire qu’un jour, il serait de nouveau dans les bras de son amour. Et Esther ? Est-ce qu’il aimait ? Pas autant qu’Harry pour l’instant, c’était sûr… Il se passa la langue sur les lèvres avant de prendre les bouteilles de laudanum vides qu’ils avaient laissé la veille. Il les regarda un instant, les mains tremblantes avant de les envoyer dans des sanglots enragés contre le mur. Il se moquait si le bruit du verre se brisant violemment pouvait réveiller Harry. Il s’en moquait.

Une fois que les bouteilles ne furent plus que débris, il regarda son massacre en reprenant son souffle. Mais il n’avait toujours pas fini de se calmer. Il avait envie de frapper, de se défouler. Harry le faisait bien, c’est que ça devait marcher. Il prit alors un couteau et des bandages qui restaient après les soins qu’il avait apportés à la cheville d’Esther. Il s’empara d’un couteau et commença à frapper la pile de bandage avec force, déversant toute sa frustration dans son bras qui continuait de poignarder avec rage le tissu sans défense sur la table d’opération avant de lancer à nouveau le couteau et de se laisser tomber à genoux. Il posa son front contre le rebord de la table et fondit en larmes. Il en avait assez. Il était devenu suffisamment monstrueux pour poignarder son ami dans la cuisse et voilà maintenant qu’il renvoyait Esther dans les couloirs, seul, blessé et le cœur brisé probablement. Il l’aimait… Il avait dit qu’il l’aimait… Comment pouvait-on aimer un homme tel que lui ? Même Harry, l’homme qu’il chérissait plus que tout, avait fini par l’oublier. Parce qu’il n’avait pas voulu le partager à Felix… Parce qu’il avait été égoïste. Parce qu’il était un enfoiré et rien d’autre… Il se haïssait tellement à l’instant présent qu’il en avait la nausée. Mais trop lâche pour faire quoique ce soit, il resta à genoux, le contre appuyé sur le rebord de la table d’opération, continuant de pleurer, attendant que quelque chose se passe, qu’il ait un quelconque signe de quelque chose.

©BOOGYLOU.





Si Deus Me Relinquit.
I'm scared to get close and I hate being alone. I long for that feeling to not feel at all. The higher I get, the lower I'll sink. I can't drown my demons, they know how to swim. Can you hear the silence? Can you see the dark? Can you fix the broken? Can you feel... can you feel my heart? ©️ by Sun  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
En savoir plus

MessageSujet: Re: Static Electricity - [ Williams & Castel ] [Fini]

Revenir en haut Aller en bas

Static Electricity - [ Williams & Castel ] [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amnesia : A Pack of Wolves :: Le Manoir :: Le Sous-Sol :: Les Cachots :: Mémentos Retrouvés-