AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

I've got a Secret in Your Heart. [ Adler - Downcry - Williams ] [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
admin cardiaque et trop gentil
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: I've got a Secret in Your Heart. [ Adler - Downcry - Williams ] [Fini] Ven 15 Aoû - 12:23


I've Got A Secret In Your Heart.

Harry s’arracha de son étreinte avec brutalité. C’était évident d’ailleurs. Vu dans l’état dans lequel il se trouvait actuellement, il n’avait guère envie du réconfort de son assistant. Celui-ci le regarda partir en vociférant dans le laboratoire. David soupira doucement et le suivit, la tête basse. Plus les secondes passaient, plus il avait la certitude que les jours qui arrivaient aller être durs. Peut-être même plus durs qu’il ne pouvait se l’imaginer. Car Harry était dans un stade de rage intense mais cela allait probablement évoluer. Qui sait s’il n’allait pas devenir complètement hors de contrôle ? Fou de rage qu’il serait impossible à raisonner ? Pire que ces déments ultra-violents que l’on pouvait croiser dans les couloirs. Ou pire que ces infernales Brutes, ces machines à tuer qui ne le faisait que pour le plaisir d’avoir du sang sur les mains. David regarda Harry d’un air inquiet. Il savait que lors de la première disparition de Felix, il avait vécu une longue descente aux Enfers, régi par une soif de violence et de souffrance totale. Là, c’était la deuxième fois que l’horloger lui filait entre les doigts. Et quelque chose lui disait que la violence ne serait pas la seule à répondre au rendez-vous. La dépression ? Ses épaules s’affaissèrent en pensant aux fortes chances que ce soit elle, le prochain stade. Mais bon, il était chirurgien, pas psychologue, cela ne servait à rien de se faire des scénarii dans sa tête. Le plus important pour l’instant était de soigner le pied d’Harry. Mais ce dernier, dans son insanité, lui demanda si c’était lui qui avait tué Felix. David lui jeta un regard plein de pitié et d’incompréhension. Un regard attristé et compatissant qui se voulait inquiet pour son amour.

- Harry… Je ne sais pas ce qui est arrivé à Felix… Je dormais et je n’ai pas bougé de mon lit… Je n’ai rien entendu non plus… Mais je te promets que je t’aiderai à le retrouver.

Il baissa les yeux sur le pied de son supérieur. Il avait retiré les petits bouts de verre avec une petite pince et entreprenait maintenant de désinfecter les plaies. Il mit un peu d’alcool sur un coton et tamponna doucement les coupures. Et pendant qu’il s’occupait de soigner le pied avec douceur, tendresse et amour, il repensa à ce qu’Harry venait de dire. Que le coupable paierait. Qu’il souffrirait atrocement. David s’était arrangé pour ne pas le regarder dans les yeux, faisant mine d’être préoccupé par le pied. Il se demanda alors si son supérieur ferait la même chose pour lui s’il venait à disparaître brutalement. Est qu’il rentrait dans une rage intense et serait prêt à remuer ciel et terre pour le retrouver ? Tandis qu’il bandait le pied, il en doutait fortement. Il n’était pas Felix. Celui-ci avait toujours eu facilement. Il avait toujours été meilleur en tout. Il avait une femme qui l’aimait, une fille qui l’aimait aussi, une vraie maison, un salaire plus élevé que le sien alors que leurs travaux respectifs étaient complètement différents, que la chirurgie demandait plus d’aptitudes, plus de compétences. Et sur le papier, c’était mieux payé. Mais non, pas avec Monsieur Adler qui devait faire mieux que tout le monde. Comme si sa nymphomane de femme ne lui suffisait pas, il avait aussi Harry à ses pieds. Il avait toujours eu Harry à ses pieds malgré ce qu’il lui a fait. Jamais, au grand jamais, David n’aurait fait ça à son amour. Il ne serait pas parti en l’abandonnant. Mais le vétérinaire s’y accrochait encore désespérément. C’était la deuxième fois qu’il partait, il devait y être habitué maintenant. Le chirurgien retint un soupir en se relevant doucement. Les dents serrées, il essayait de lutter contre ces pensées jalouses qui le dévoraient. Felix était au centre de l’attention d’Harry, quoiqu’il fasse, quoiqu’il dise… David serait toujours au second plan et le visage de son amour ne semblait pas lui dire le contraire. Il lui tourna le dos pour ranger ses affaires et essayer de contenir des larmes de rage. Une fois que tout eut retrouvé sa place, il revint faire face à Harry.

- Qu’est-ce qu’on fait alors…?

Ses yeux se posèrent alors sur les traces de sang qu’avait laissé la cuisse de Felix. Harry ne les avait pas remarquées et un dilemme s’imposa à lui. Soit il en parlait à son amant, preuve de son innocence, soit il ne disait rien et laisser filer. Mais maintenant que le pied d’Harry avait saigné. Quoique, en y regardant de plus près, le sang de Felix était sec. Il était encore frais, mais plus sec que celui du Scientifique, évidemment. David fit mine de froncer les sourcils et s’agenouilla à côté de la tache.

- C’est le tien…?

Il passa un doigt sur la minuscule flaque et regarda ses doigts. Le sang était venu lui teindre très légèrement la peau.

- Il a quelques heures… Tu avais eu un patient hier ? Autre que… lui…?

©BOOGYLOU.