AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

please, just leave me alone [Oz & Harry] [Fini.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
En savoir plus

MessageSujet: please, just leave me alone [Oz & Harry] [Fini.] Sam 5 Juil - 23:13


Let me go, stop it ~

Dans cette pièce sombre et froide résonnait le bruit incessant d'ongles presque ras que l'on frotte dans une chevelure, ainsi que celui de jambes traînées au sol. Oz se replia finalement dans un coin de la pièce, en appuie sur ses genoux et posa son front contre le mur, comptant dans sa tête. Il avait les yeux clos, et sa cheville lui faisait mal au point de lui faire tourner la tête. Alors il posa son front brûlant contre la pierre froide du manoir, et compta, un, deux, trois, quatre.. Jusqu'à cent. Et petit à petit, la douleur s'estompa, devint plus douce, presque inexistante. Là, alors, il se remit à quatre pattes pour marcher, tâtonnant le sol à la recherche d'une quelconque nourriture, d'un rat peut-être. Cependant, il ne trouva rien, strictement rien et son ventre vide criait famine. Oh, il était habitué aux repas maigres, ou a ne pas manger pendant des jours, mais il jeûnait déjà depuis un petit moment, aussi avait-il besoin de manger, et le plus vite serait le mieux.

Déglutissant bruyamment, Oz se posa dans un coin du mur, trouvant cette pièce horriblement petite et froide, mais son corps brûlant de fièvre ne lui tenait pas rigueur pour la chaleur de cet endroit. Fermant les yeux doucement, il se roula en boule en s'allongeant et céda au sommeil, s'endormant profondément. Le bouclé ne fut tirer de son sommeil qu'à cause d'une lumière aveuglante pointée sur sa tête. Ouvrant brusquement les yeux, il gémit en les refermant et tenta de reculer pour retourner dans l'obscurité, quand la lumière s'éteignit et qu'une pomme atterrit entre ses pieds. Il fronca les sourcils et la prit entre ses mains, se hâtant pour la dévorer quand une vive douleur se fit sentir sur sa tempe droite. Celui qui lui avait octroyé un très léger repas, une bouchée à peine, venait de le frapper du côté droit. Tombant rudement au sol, Oz ferma les yeux, perdant connaissance.

Nouvelle lumière vive. Tournant la tête sur le côté en gémissant faiblement, Oz se rendit compte qu'il était attaché. Ligoté même, sur une table froide et dure. Oh, non, non pas ça. Pas encore. Il tenta vainement de tirer sur ses liens et gémit, n'ouvrant pas les yeux à cause de la lumière qui l'aveuglerait. Non, le bouclé ne supportait pas la lumière, le jour. Il vivait mieux dans l'ombre. L'obscurité était devenu sa maison. Sa tempe droite le brûlait toujours, et il se mit à tousser légèrement, le corps en sueur, ne bougeant plus, décidant de ne pas paniquer. De toute manière, il était attaché, et trop malade pour faire le moindre mouvement.



©BOOGYLOU.




SHADOWS INTO LIGHT
There's nothing that I'd take back, but it's hard to say there's nothing I regret. Cause when I sing, you shout, I breathe out loud, you bleed, we crawl like animals, but when it's over, I'm still awake. A thousand silhouettes dancing on my chest, no matter where I sleep, you are haunting me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin incompris et solitaire
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: please, just leave me alone [Oz & Harry] [Fini.] Jeu 17 Juil - 11:54


Let you go ? Never.



J'attendais ce moment avec impatience. Un des lions de mes salles de biomasses venait de mourir et avait offert à l'instant de sa disparition un merveilleux assortimment de griffes que j'allais pouvoir graver dans la peau d'un quelconque amnésique. Etrange accouplement dont je m'étais fais le chaperon en ces lieux. Je n'appréciai pas être autre que maître dans mes erreurs et autres exactions. Peut-être que je me trompais entièrement sur la bonne fondée des natures de mes expériences, mais allez savoir combien je m'en moquer éperdumment. Cette personne, quelqu'elle fut, sera le pendant de mon expérimentation et des élans malsains de mon imagination. Je tapote la salle d'opération, tout est encore plongé dans le noir. Mais cela ne va pas tarder à changer, je sais qu'il se trouve ici. J'entends sa respiration bien ordonnée alors qu'il est dans un sommeil relatif. Il a une adorable tête de victime, je pense qu'on ne peut pas dire autrement. Une bonne tête de « noooon, noooon, ne me faites pas de mal, je serai gentil !! »  Voilà qui me faisait bien rire. Un gentil chienchien. Malheureusement, je n'ai trouvé que des griffes de lion à te mettre, mais tant qu'ils ne soient pas rétractables on va dire que ce n'est pas grave. Cela peut passer. Tu ne penses pas ? Mais je t'ai promis de ne pas être trop méchant. Du moins je te le promets maintenant, après tout, tu pourrais me servir dans la durée...

J'allume la lumière d'un claquement glacial. Flash dans tout mon laboratoire, mais très vite, la lumière du plafond se renferme sur la table d'opération, n'éclairant que celle-ci ou son entourage proche. Oui, tout est bon pour faire courir la peur dans ton cœur. La frayeur et les frissons. Te faire ressentir cette émotion dans toutes tes veines, je sortirai de cette merveilleuse sensation ton Vitae, je t'extrairai ton âme par tous les ports. Juste pour voir ton visage gueulait comme une truie. Espèce de chien. Je souris salacement en te regardant te réveiller. On a peur mon petit ? La vie, c'est la peur. On est que ce que l'on reste. Juste une fourmi dans un univers où les monstres des ténèbres n'auront jamais été aussi grand.

Oooh...ça y'est tu te réveilles. Tant pis pour toi.

Si tu étais restée endormi, j'aurai pu pratiquer l'opération sans que rien ne se passe. Ou alors tu te serais réveillé sous la douleur, je ne sais pas. Je m'approche de toi en souriant, gardant à mes joues ce constat sadique de mes lèvres qui s'entrouvent pour laisser voir des dents dont dépasser deux petites canines. Oui, les fameuses dents de chauve-souris avec lesquelles j'avais essayé de mordre Kathleen. Fallait dire qu'elle l'avait cherché celle-là, toujours à farfouiner dans la mécanique alors que la véritable voie était celle de la nature. J'approche une pince de son visage en sussurant :

Je mets de l'anesthésiant ou pas...je me tâte, je ne sais pas...j'ai envie de t'entendre crier...


©BOOGYLOU.

0


And I suppose in the end, they break my heart. All of us, no one is eternal. They love breaking me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eydamato.wix.com/novuscinema
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: please, just leave me alone [Oz & Harry] [Fini.] Ven 29 Aoû - 22:42


Let me go, stop it ~

Le sommeil profond, Oz ne se rend compte de rien, pas même de la dure et froide table d'opération sous son dos, ni des sangles qui écrasent son torse recouvert de cicatrices. Il dort, tout simplement, tout comme il ne l'a pas fait depuis trop longtemps. C'est peut-être mauvais pour lui, qu'il dorme. Peut-être que cela fera surgir de profonds souvenirs. De ceux qu'il aurait du oublier. La bouche entrouverte, il soupire lentement tandis que sa tête se penche doucement sur le côté, faisant craquer son cou involontairement. Il faut dire qu'avec cette balafre dans son cou, sa nuque n'est plus ce qu'elle était, tout comme le reste de son corps. Légèrement, il commence à émerger, sentant une légère douleur dans sa cheville sanglée. Il déglutit et gémit faiblement en ouvrant les yeux, regardant autour de lui avant de se mettre à respirer plus fort tandis que l'angoisse parcours son corps. Bordel, non, pas ça. Pas une fois encore. Et la douleur dans son crâne, la température trop élevée de son corps le rendait confus.

Le châtain entends des pas s'approcher et il tente de calmer les battements de son corps, écoutant cette voix qu'il ne connaît que trop. Il ne l'oublie pas, celle là. Crispé, le châtain gémit et le regarde, remarquant une fois encore ses petits crocs, et son sourire sadique. Il inspire et ferme les yeux un long moment avant de les rouvrir en l'entendant, fixant la pince. « Je.. Je peux crier même avec l’anesthésiant.. Si vous avez envie.. Vous.. Vous allez me faire quoi cette fois.. ? » Il est bien rare de l'entendre parler, mais sous la pression sa langue se libère, évacuant quelques mots qui avaient besoin de sortir. De toute manière, il ne l'aurait pas supplié de le libérer, il sait très bien qu'il ne le fera pas. Il a l'habitude. Ce n'est pas comme si c'était la première fois qu'il se retrouvait dans ce genre d'endroits.



©BOOGYLOU.




SHADOWS INTO LIGHT
There's nothing that I'd take back, but it's hard to say there's nothing I regret. Cause when I sing, you shout, I breathe out loud, you bleed, we crawl like animals, but when it's over, I'm still awake. A thousand silhouettes dancing on my chest, no matter where I sleep, you are haunting me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin incompris et solitaire
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: please, just leave me alone [Oz & Harry] [Fini.] Mar 2 Sep - 22:55


Let you go ? Never.



Froid et glacé. Voilà comment l'intérieur de mon cœur respirait la haine intérieur qui s'emparait de moi alors que je vis ce pauvre homme se réveiller du sommeil du juste. Je n'avais comme plan de lui incruster ses griffes de lions, habillement déguisés en griffes de chiens. Mais au final, sa tête bouffie du réveil me donnait envie d'instinct bien plus sombres. Après tout, cela faisait maintenant que quelques heures que je n'avais pas profité d'une victime. Pourquoi ne pas s'amuser à recommencer ? Après tout, ces imbéciles sont si dociles. De véritables petits chiots perdus dans un labyrinthe de hyènes. Fracturé. Brisé. Défiguré. Des êtres sans plus aucunes identités, ils sont ce que nous leur donnons comme masque à mourir. Toi, mon tout petit, tu ne vaux pas mieux que les autres. Tu n'es de plus que les autre qu'une victime qui va s'en sortir. Soit déjà heureux de savoir que ce n'est pas aujourd'hui que la Mort caressera ta peau. Peut-être que tu le mériterais pourtant, je ne connais pas ta vie. Je ne veux pas la connaître. Je veux t'entendre crier. Crie de ces hurlements que je ne pousserais jamais bien qu'ils soient à l'orée de mes viscères.

J'apporte mes instruments sur la table d'opération. Tu m'annonces pouvoir crier même avec de l'anesthésie. Ça tombe bien, je n'attends que cela. M'emparant d'une seringue où je vérifie le niveau de liquide miracle, du laudanum à forte concentration, je lui administre dans les veines de ses deux mains et pieds une dose capable d'endormir un chien. Car c'est tout ce que tu es, après tout, pas vrai? Un misérable chien. Après avoir savourer les possibles cris venant de ta personne, car après tout, je suis comme séparé de toute perception au alentour. Mon cerveau est vide de fragrance, juste cette instense souffrance qui tourne en silence. Je veux l'entendre hurler. Hurle pour moi, bâtard. Sans aucune douceur, j'arrache les ongles de l'être sans volonté. Avec autant de force que de haine, je les jette sur le sol, songeant à les ramasser plus tard.

Ça fait mal ?

J'explosa d'un rire de démence. J'espère que cela te fait mal. Car je n'ai rien de mieux à t'offrir. Avec des gants, je fais bien attention à prendre les griffres de lion/chien et m'attache à le recouvre avec les moignons de doigts et d'orteils. C'est une tâche fastidieuse, mais pour une fois je ne m'en sors pas trop mal. Je suis fier de moi. Voilà déjà une bonne chose de faite.

Avec tout ça, tu vas pouvoir gratter la terre tant que tu veux pour rechercher ta nourriture parmi les déchets.


©BOOGYLOU.



And I suppose in the end, they break my heart. All of us, no one is eternal. They love breaking me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eydamato.wix.com/novuscinema
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: please, just leave me alone [Oz & Harry] [Fini.] Dim 21 Sep - 13:20


Let me go, stop it ~

Oz tremble de tout son être sur cette froide table d'opération. La fièvre s'empare de son corps de plus en plus, et un faible gémissement s'échappe de ses lèvres. Il a peur, et il est malade. Horriblement malade. L'infection s'est déjà propagée en lui, mais personne ne le remarque tout comme personne n'a jamais voulu réparer sa cheville après que Nikolaï l'ait brisée en l'amenant chez un scientifique. Le bouclé aux cheveux trop longs pousse un gémissement de douleur quand le docteur lui plante avec sauvagerie l'aiguille dans ses quatre membres pour l'endormir, sans doute.

Cependant, le produit n'a pas encore eut le temps d'agir qu'il lui arrache les ongles avec violence. Un hurlement désespéré s'échappe des lèvres du plus jeune, tandis que les larmes se mettent à rouler sur ses joues. Il hoquète et tente d'arrêter de crier, mais la douleur est trop vive. Reniflant, le châtain ferme les poings une fois mutilé pour faire passer la douleur, bien que cela ne marche guère.

Avec douceur, l'anesthésiant fait effet, et Oz se sent enveloppé dans une douce chaleur, la douleur disparaît et il ferme les yeux, à moitié endormit. Il ne sent pas le scientifique lui incruster les griffes animales, mais il ne rêve pas non plus, se reposant pleinement comme il ne l'a pas fait depuis trop longtemps. Cependant, l'effet se dissipe et il l'entend parler, mais se sent incapable de lui répondre et gémit pour toute réponse.



©BOOGYLOU.




SHADOWS INTO LIGHT
There's nothing that I'd take back, but it's hard to say there's nothing I regret. Cause when I sing, you shout, I breathe out loud, you bleed, we crawl like animals, but when it's over, I'm still awake. A thousand silhouettes dancing on my chest, no matter where I sleep, you are haunting me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin incompris et solitaire
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: please, just leave me alone [Oz & Harry] [Fini.] Lun 22 Sep - 8:18


Let you go ? Never.



Sa douleur n'était plus à cacher, et je m'en délecter d'une soif extreme. N'oserai-je même dire que je m'abreuvais de ses hurlements avec ses mêmes larmes aux yeux qui me déséchent de l'intérieur ? Je me détruis de l'intérieur tout en le détruisant de l'extérieur. Mais je ne pouvais plus trouver aucun espoir dans ce monde qui avait décidé de creuser sa tombe dans les ténèbres. Mes yeux se fermèrent à la fin de mon ouvrage, attendant comme un signal qu'aujourd'hui encore je cherche encore malgré moi. Je caressa délicatement le torse de ma victime qui semblait s'être fait à l'anesthésiant. C'est beau le sommeil, pas vrai ? C'est agréable, on ne se rend pas compte à quel point. Parfois quand mes yeux se redressent, j'ai envie de savoir comment retourner chez la dame Morphée. Certainement la seule femme en cet univers que je peux apprécier.

Il gémit à mes paroles, ma rage s'est apaisé à présent que j'avais entendu ses hurlements. Je le regardais pourtant toujours avec la même haine dans mes yeux. Du mépris. Pour lui, pour moi-même, pour la moindre parcelle de matière qui m'entourait. Il n'y avait que les animaux qui avaient la pureté de leur cœur, sans mensonge. Mes pardons se crachaient dans mon sang, aucun ne voulait passer par ma salive. Aussi je ne pus que me taire et m'assis sur le tabouret, juste à côté de lui. Observer son visage endormi. Attendre que le souffle de l'innocence ne disparaisse à son réveil. D'un marteau que je pris non loin, je m'amusa à battre calmement la mesure de sa respiration. Bien sûr, je ne frappai pas comme un sourd, mais bien par petite pulsions presque inaudible. Pourquoi je faisais tout ça ? Je ne le savais pas moi-même. J'avais réussi mon expérience. Rarement j'avais autant réussi à la perfection. Mais voilà, les choses étaient faite et je ne devais à présent qu'attendre. Attendre qu'il se réveille. Pour faire quoi ? Je l'ignorais moi-même. C'était d'un dessein plein plus complexe que ce à quoi je pouvais m'attendre.

N'as-tu pas honte de si bien dormir...d'avoir l'air si pur quand certains souffrent ?


©BOOGYLOU.



And I suppose in the end, they break my heart. All of us, no one is eternal. They love breaking me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eydamato.wix.com/novuscinema
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: please, just leave me alone [Oz & Harry] [Fini.] Jeu 20 Nov - 11:50


Let me go, stop it ~

A moitié évanouit par l'anesthésiant qui lui a été administré, Oskar tremble sur la table d'opération, sa fièvre ne passant guère. Il a toujours le front brûlant et la peau couverte de sueur. Son torse découvert se soulève rapidement au rythme de sa respiration, et il entends le toc-toc des battements artificiels prodigués par le médecin. Que c'est étrange. Pourquoi est-ce si étrange ? Pourquoi ces médecins s'amusent-ils à lui faire du mal, à le métamorphoser ? Il voudrait sortir de là. Maintenant, il est persuadé que celui pour lequel il est venu n'existe pas. Ce n'était qu'un leurre. Sinon, il l'aurait déjà retrouvé. Ouvrant péniblement les yeux, Oskar revient à lui et grimace, commençant à sentir la douleur dans ses orteils et ses doigts. Doucement, il les crispe et sent une légère douleur dans la paume de sa main. Respirant toujours aussi vite, Oz redresse la tête pour tenter de voir ses mains, en vain et il laisse retomber son crâne sur la table gelée, sentant un vertige lui venir.

Que se passe t-il ? Il gémit faiblement et tente de respirer calmement, son corps toujours détendu grâce au produit. Le bouclé tourne la tête vers son tortionnaire et le regarde dans les yeux, prenant une inspiration. « J-Je.. Je souffre au-ssi.. P-Pourquoi vous.. m-me faites ça.. ? » Rares sont les moments où il ose prendre la parole, mais là, dans cette pièce où ils ne sont que tous les deux, Oz prend son courage à deux mains malgré son état critique et il dévisage celui qui vient de l'opérer, se demandant ce qu'on lui a fait à lui pour qu'il soit comme ça. Il a l'air triste, au fond. Mais peut-être n'est-ce qu'une impression.



©BOOGYLOU.




SHADOWS INTO LIGHT
There's nothing that I'd take back, but it's hard to say there's nothing I regret. Cause when I sing, you shout, I breathe out loud, you bleed, we crawl like animals, but when it's over, I'm still awake. A thousand silhouettes dancing on my chest, no matter where I sleep, you are haunting me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin incompris et solitaire
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: please, just leave me alone [Oz & Harry] [Fini.] Sam 22 Nov - 13:11


Let you go ? Never.



Pauvre âme qui se réveille doucement d'un hurlement sans fin dans un sommeil de plomb. Mes mains serrés entre elle sont toujours plus proche de mon sourire qui se dessine lentement. Ses petits os se remettaient à bouger leurs symphonies craquantes. Petit à petit ses yeux s'éveillent à toute l'horreur qu'est devenu son corps. Des griffes de chiens, voilà ce qu'il a à présent en lieu et place de ces ongles aux doigts et aux orteils. Je suppose qu'à présent, tu pourras encore mieux gratter la terre à la recherche des cadavres dont tu dois te nourrir, n'est-ce pas ? Mais n'ai crainte, à présent, tu as exactement 25% de chance en plus de rester vivant dans ce misérable manoir de pierre et de bois. Les ténèbres sont devenus maison en ton esprit, à présent elles possèderont également ton corps. Plus rien ne pourra te ramener à la vie que tu avais mené au départ, une coupure s'est brisé, une fragilité s'est destabilisé. Tu n'es plus rien de ce que tu avais pu être. Dis-moi merci, car voilà à présent le nouveau toi. Un petit chien chien. J'aurai pu dire tout cela de vive voix, mais comment vraiment l'exprimer en des mots bien plus clairs et audibles pour un dément ?

Tu souffres ? Ha !

D'un couteau que je saisis, j'approchai la lame de son cou en souriant d'une folie qui ne pouvait être maîtrisé. Ma langue passa le long de mes lèvres gercés par la fraicheur du lieu.

Ce n'est que ton corps qui souffre. Mais tu ne connais rien de la souffrance que je subis. TU N'EN CONNAIS RIEN !

La lame glacé tremble le long de sa gorge. Un seul faux mouvement et je déraperai jusqu'à l'égorger. Pleins de sang partout. Cela deviendrait une telle fresque artistique. Si longtemps maintenant que je vois seul les mêmes décors. Si je repeignais tout cela en rouge, enfin les choses seraient plus récentes, plus nouvelles...jusqu'à ce que je m'en lasse et meurs.

Sois heureux d'être devenu un chien, eux ont d'avantage de chance de vivre.

Je me répète. Mais mon esprit est froid de toute réflexion. Je ne sais même plus ce que je dis. Suis-je encore le grand vétérinaire que j'ai pu être ou ne suis-je plus qu'un savant fou ?


©BOOGYLOU.



And I suppose in the end, they break my heart. All of us, no one is eternal. They love breaking me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eydamato.wix.com/novuscinema
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: please, just leave me alone [Oz & Harry] [Fini.] Jeu 22 Jan - 13:42


Let me go, stop it ~

Les yeux ouverts depuis peu, Oz regarde avec une certaine crainte ses mains sanguinolentes. Mais qu'est ce que ce taré lui a fait bordel ? Il l'a mutilé ! Respirant fort, Oz tire sur ses chaines en gémissant et le regarde, effrayé. Que vas t-il lui faire encore !? Pourquoi ne l'as t-il pas libéré ? Bon sang ! Affreusement anxieux, le bouclé respire fort, sentant cependant que sa fièvre l'a quitté. Que lui as t-il donné ? Il perds pied et essaie de se relevé, serrant les mains pour grogner. Le jeune russe lance un regard haineux à l'homme en blouse. « Je ne souffre pas ! Laissez moi ! Pourquoi vous ne me lâchez pas !? »

Soudainement, le médecin approche une lame du cou du Russe, qui se contracte en le regardant dans les yeux, effrayé mais tâchant de ne pas le montrer. Bon sang, il en a marre. Il voulait juste.. Que voulait-il déjà ? Retrouver un homme, c'est ça. Un certain Niko machin. Et il est là, à se transformer en clebs au lieu d'être heureux, dehors, avec cet homme. Il délire, ne pense plus à rien. Secouant la tête, Oz grimaçe et sent sa gorge s'irriter le long de la lame. S'est-il ouvert ? Peut-être, dans tous les cas il ne se sent pas partir. « Lâche moi.. » Il soupire longuement et pose sa joue contre le froid de la table, épuisé. Bon sang ce qu'il déteste cet endroit, cet homme, ceux qui le poursuivent tout le temps. Autant qu'il le tue, cela réglera son problème. Et tant pis pour ce sois-disant Niko. Il n'avait qu'à se montrer. Qu'à ne pas s'enfuir.



©BOOGYLOU.




SHADOWS INTO LIGHT
There's nothing that I'd take back, but it's hard to say there's nothing I regret. Cause when I sing, you shout, I breathe out loud, you bleed, we crawl like animals, but when it's over, I'm still awake. A thousand silhouettes dancing on my chest, no matter where I sleep, you are haunting me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin incompris et solitaire
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: please, just leave me alone [Oz & Harry] [Fini.] Mar 3 Fév - 8:06


Let you go ? Okay.



Tiens donc. Il ne souffrirait pas ? Quelles sont là les mensonges dont tu m'abreuves cher étranger de mes reflexions ? Je ne pense pas que tu sois en véritable mesure de dire si tu souffres ou pas. Est-ce que j'ai inspecté ton corps de la liqueur anesthésiante ? Je ne m'en souviens plus, pour en dire la vérité. J'ignore réellement comment j'ai posé les griffes sur tes mains, c'est certes problématique. Mais vois les choses en face à présent, tu n'es plus que l'ombre de l'humain que tu étais autrefois. A présent, tu es une chose au dessus de toute humanité. En étant uni à l'animal, tu en es ressorti plus fort et tu auras enfin de quoi survivre. Mmh...belle création. Tu n'es pas la plus belle de toutes celles que j'ai pu réussir dans ce trou à rat, mais tu es tout de même réussi. Un sourire diabolique prends mon regard tandis que tu continues d'exulter sans résultats. Tu sais que cela ne servirait à rien. Me décalant sur le côté, je prends mon fouet et m'apprête à prendre un gros risque. Mais c'est ce qu'il faut pour faire avancer la science. J'eus un rire machiavélique, bien que cela soit le résultat de mes pensées et non de tes plaintes ridicules. C'est alors que de quelques simples mouvements, je défais les moindres de tes entraves, toutes celles qui avaient pu rester sur tes membres. Tu es libre, mais fais très attention, car mon fouet sera là pour calmer toutes tes ardeurs contre ma personne. Tu ne peux pas me toucher, tu n'es plus que mon chien, l'esclave de mes expériences. Au revoir.

Tu ne m'ais plus utile en rien. Va apprendre à te servir de tes nouvelles parties. Bonne chance.


©BOOGYLOU.



And I suppose in the end, they break my heart. All of us, no one is eternal. They love breaking me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eydamato.wix.com/novuscinema
Contenu sponsorisé
En savoir plus

MessageSujet: Re: please, just leave me alone [Oz & Harry] [Fini.]

Revenir en haut Aller en bas

please, just leave me alone [Oz & Harry] [Fini.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» ralentissement sur hammerin harry!!!!
» HARRY POTTER ET LES RELIQUES DE LA MORT (Tomy) 2010/2011
» Harry potter et les reliques de la mort partie 2
» [fantaisie] Harry Potter
» DAPHNÉ ♠ People always leave

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amnesia : A Pack of Wolves :: Le Manoir :: Le Sous-Sol :: Les Laboratoires :: Mémentos Retrouvés-