AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

"Et nous avons de lui ce commandement: que celui qui aime Dieu aime aussi son frère. " [ Les Frères Williams & Strathearn] [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
admin cardiaque et trop gentil
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: "Et nous avons de lui ce commandement: que celui qui aime Dieu aime aussi son frère. " [ Les Frères Williams & Strathearn] [Fini] Jeu 18 Sep - 19:32


Et nous avons de lui ce commandement : que celui qui aime Dieu aime aussi son frère.

David continuait de serrer son frère dans ses bras avec amour. Il avait été dur avec lui. Son aîné n’avait jamais voulu faire le mal dans chacun de ses actes. Et tout ce qu’il faisait, c’était dans l’intérêt de tout le monde. Il ne s’y prenait peut-être pas très bien tout le monde mais ce qu’il le rendait attachant. Il essayait de faire le bien mais il ne le faisait pas excellemment bien. Enfin il aurait été dur de le faire mieux. Et puis comme on dit : mieux vaut mal faire le bien que bien faire le mal. Surtout que dans ce Manoir, beaucoup de personnes, trop même, savaient parfaitement faire le mal. Si les Brutes pensaient plutôt à faire sortir les gens de cet Enfer, à se rebeller contre Jeremiah, des dizaines de vie seraient épargnées… Jonathan lui demanda de le pardonner. En guise de réponse, David le serra un peu plus fort dans ses bras, frottant son dos avec affection. La chaleur, l’odeur de son frère lui avaient grandement manqué. Il avait d’abord eu du mal à croire à sa survie mais il sentait qu’il n’avait jamais été aussi soulagé de sa vie que ça. Son frère n’était pas mort. Il était là, avec lui. Et cela l’apaisait grandement.

Mais David dut mettre fin à leur étreinte quand il entendit quelqu’un entrer. Harry ? Est-ce que son homme allait rentrer plus tôt aujourd’hui afin de passer du temps avec lui ? Il dut avouer qu’il fut déçu en voyant un illustre inconnu débarquer dans le laboratoire de son amour. Cependant, il lui fit un grand sourire, cet homme s’avouant être quelqu’un de poli et de bien sympathique. Plus grand que lui (après tout, ce n’était pas bien difficile) et bien plus large aussi, David ne douta pas une seconde de sa force physique bien que son visage n’ait rien de violent ni d’agressif. Qu’était-il ? Un Gardien ? Non, trop sûr de lui. Un Scientifique, une Brute ? Une Brute sympathique alors. Enfin, il ne la connaissait pas encore. Mais bon, il n’y avait sûrement pas besoin quoi être parano. Si on était gentil avec lui, il n’y avait aucune raison pour qu’il soit désagréable avec nous. Il cherchait Kathleen ainsi ?

- Bonjour, monsieur Strathearn ! Comme vous pouvez le voir, ce n’est pas le laboratoire de Kathleen, il se trouve à peine plus loin sur votre gauche.

Il continua de lui sourire doucement avant de lui tendre une main amicale.

- Je suis David Williams et voici mon frère, Jonathan.

Le chirurgien ne fit pas attention à la soudaine nervosité de son frère, déconcentré par la soudaine familiarité avec ledit Hamish. Son visage lui disait en effet étrangement quelque chose mais il ne saurait dire quoi. Perturbé, il fronça les sourcils et commença à le dévisager (ne se rendant pas forcément qu’il le fixait intensément), fouillant dans sa mémoire pour essayer de trouver une réponse. N’y parvenant, il espérait que l’homme partage son impression de familiarité :

- On ne se serait pas déjà vu quelque part, monsieur Strathearn ?

©BOOGYLOU.