AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

The Game is On. [-16] [Fini.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
admin-hérisson à ne pas écouter
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: The Game is On. [-16] [Fini.] Mer 24 Sep - 10:39


The Game is On.

Erwan sourit à l'intérieur de lui quand il sentit Amy lui rendre son baiser comme elle le pouvait. En réalité, il lui semblait vraiment sentir ses lèvres sur les siennes comme si elles étaient vivantes. Leur baiser dura un moment et le Scientifique était loin de s'en plaindre. Il avait l'impression que cela faisait des siècles que son corps ne fut pas si détendu et parcouru par quelque chose d'aussi agréable. Il ne stressait plus à l'instant présent. Certes, il n'avait que très rarement l'esprit occupé à s'inquiéter réellement pour quelque chose, mais mine de rien, il angoissait quand même pour le jour où Rockwood découvrirait qu'il n'a aucune connaissance médicale et qu'il était sûrement le Scientifique le plus inutile et incompétent du Manoir. Enfin non, il était convaincu que Jeremiah connaissait déjà son secret, c'est juste qu'il n'avait pas encore pris le temps de le répéter à tout le monde. Mais dès que ça lui prendrait… Il serait foutu. Mais pourquoi s'empoisonner l'esprit avec des pensées négatives quand on passait un agréable moment comme celui-là ? Il était juste fouiné dans les Archives, voir s'il ne pouvait pas trouver une information sur les prisonniers, le Manoir ou même Rockwood lui-même. Bon, il savait que Jeremiah ne laisserait pas volontairement des secrets sur lui mais personne n'était à l'abri d'une erreur.

Quoiqu'il en soit, Amy finit par cesser leur baiser et Erwan ne put s'empêcher d'être légèrement déçu. Mais après tout, il ne savait pas encore ce que la jeune femme avait prévu pour lui. Il la regarda descendre sur lui pour commencer à lécher son membre en érection. Le charlatan ferma les yeux et laissa sa tête retomber sur le dossier de son fauteuil avec un soupir de plaisir. Au fur et à mesure qu'elle continuait de lui faire sa gâterie, tous les muscles d'Erwan lui donnèrent l'impression de se détendre agréablement. Son membre tendu était parcouru par cet insolite contact doux, frais et humide. Et même le froid de l'aspect fantomatique de la femme rendait le tout beaucoup plus érotique. Son sexe était donc entouré dans une fraicheur qui le rendait plus dur et plus sensible que jamais. Cela faisait longtemps qu'il ne s'était pas senti si excité et si désireux. Et ce n'était franchement pas désagréable de s'offrir une pause comme ça dans les murs de ce Manoir. Il commença alors à gémir de plaisir, se laissant faire. Oh, il n'allait pas la repousser, loin de lui cette idée. Pour rien au monde il voudrait la laisser partir. Elle faisait son affaire tellement bien qu'il aurait pu croire qu'elle avait ça toute sa vie. Mais il n'y pensa, profitant plutôt de ce qu'elle lui offrait généreusement, un sourire aux lèvres.

©BOOGYLOU.





Lying Hedgehog.
Me ? I'm dishonest, and a dishonest man you can always trust to be dishonest. Honestly. It's the honest ones you want to watch out for, because you can never predict when they're going to do something incredibly... stupid. ©️ by Sun
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin vengeresse et nymphomane
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: The Game is On. [-16] [Fini.] Lun 29 Sep - 10:47


The Game Is On.



Notre baiser n'avait pas duré longtemps, mais ce n'était que pour mieux laisser la frustration s'emparait de son corps, car après tout, avoir une relation sexuelle avec un fantôme, ce n'était qu'un jeu de fustration et de conquête. Une véritable guerre entre le spirituel et la matière. Qui aurait cru que c'était envisageable jusqu'à cette seconde-là où je m'amusais à tendrement lui léchouiller la peau ? Vous m'auriez dit que je serais réellement en train de réussir à cela que je n'y aurai pas cru. Mais quel joie, quel plaisir ! Je pouvais le toucher, presque réellement, bien qu'il fallait que je me concentre d'une manière que je ne l'avais encore jamais fait. Je n'arrivais pas à autant me concentrer quand il s'agissait de toucher mon mari, ma peau ne faisait que le traverser. Mes larmes uniquement pouvaient l'effleurer et perler sur sa joue car c'était les seules choses qui pouvaient être pleinement tourné vers lui. Ma peine et tout mon regret.

Mais à présent voilà que je vivais quelque chose de bien plus drôle, souriant tout en ne cessant mes grandes lapes de jeune chienne sur son membre vivant. Il était frais, bien vivant, tellement agréable à toucher pour une spectre comme moi. Je continue mes mouvements avec attention, léchouillant jusqu'au gland d'une manière qui m'avait tant manqué. A savoir que j'avais probablement fait effectivement cela toute ma vie. Hihi...plongeant mon regard dans le sien tout en ne cessant mes mouvements, je termine d'un grand coup de langue jusqu'à remonter vers ses lèvres que je dévore à nouveau. Cette fois plus longuement, avec plus de précision et d'attention sur ses petites lèvres si mignonnes, ses joues que je caresse de toute la fraicheur de ma paume transparente. Jusqu'à ressentir le besoin au plus profond de moi qu'il me prenne. Je le voulais plus que tout à cette seconde, c'était la seule chose qui comptait. Car de toute façon rien ne comptait autre que cette séance de sexe contre nature que j'avais réussi à arracher à ma condition.

Tu veux empaler un fantôme... ? Faire jouer ta queue dans mon corps...

Je gémis tout en m'accrochant à lui, l'embrassant tendrement.


©BOOGYLOU.



we come to love not by finding a perfect person, but by learning to see an imperfect person perfectly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eydamato.wix.com/novuscinema
admin-hérisson à ne pas écouter
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: The Game is On. [-16] [Fini.] Sam 25 Oct - 15:56


The Game is On.

Erwan continuait de sourire de satisfaction en se faisant ainsi gâté par Amy qui s'y prenait à merveilles. Il se demandait ce qu'il avait pu faire pour mériter un tel bonheur, une telle distraction et n'allait pas certainement pas cracher dessus. Tout allait parfaitement bien tandis qu'elle continuait de lécher son membre tendu de désir et de plaisir charnel. Il ne put alors retenir un grognement de plaisir entre quelques soupirs quand elle passa le bout de sa langue sur son gland. Leurs regards se croisèrent, Erwan ayant un grand sourire aux lèvres. Ces dernières fut rapidement occupées à embrasser avidement celles de sa partenaire. Tandis qu'elle lui caressait la joue, il fit glisser ses mains le long de ses hanches avec un grand sourire. Sourire qu'elle arborait aussi. Son membre en érection n'en pouvait plus d'attendre, il voulait la pénétrer. Fantôme ou pas. Il voulait lier son corps vivant à celui immatériel de la jeune femme sur lui. Il voulait caresser sa peau qui n'existait pas, s'aventurer entre ses hanches, tenter l'expérience avec un fantôme. En tout cas, ce ne serait pas un accouplement d'amour mais purement physique. Du sexe et rien d'autre. Il lui rendit son baiser avec envie, avant de gémir doucement avec un sourire quand elle exposa les désirs les plus présents à cet instant du Scientifique. Il lui répondit donc d'une voix légèrement rauque :

- Bien évidemment, que j'en ai envie.

Sans attendre son envie qu'il pensait évident, il appuya doucement sur ses hanches pour que son sexe vienne entrer en elle. L'endroit semblait déjà humide, étrangement, mais frais, contrairement aux vivantes. Mais l'intimité d'Amy se trouvait être drôlement étroite et agréable. Il entrait en elle sans trop difficulté et pourtant, chaque pénétration était juste un régal qui réjouissait son corps en entier. C'était encore mieux que ce qu'il ne l'avait imaginé. Il dévora de nouveau ses lèvres, passant de temps en temps dans son corps pour le mordre doucement, grognant son plaisir tandis qu'elle dansait sur son membre tendu comme jamais. Au bout de plusieurs minutes, il finit par éjaculer de plaisir, son plaisir atteignant son paroxysme et donc l'orgasme. Un orgasme puissant comme il n'en avait pas eu depuis très longtemps. Un sourire heureux aux lèvres, il laissa tomber sa tête en arrière, venant s'appuyer sur le dossier du fauteuil sur lequel ils étaient.

- C'était… assez particulier… Mais j'espère que ça t'a plu autant qu'à moi.

Il la regarda dans les yeux avec un sourire tendre et amusé à la fois.

©BOOGYLOU.





Lying Hedgehog.
Me ? I'm dishonest, and a dishonest man you can always trust to be dishonest. Honestly. It's the honest ones you want to watch out for, because you can never predict when they're going to do something incredibly... stupid. ©️ by Sun
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin vengeresse et nymphomane
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: The Game is On. [-16] [Fini.] Lun 27 Oct - 9:04


The Game Is On.



Sa sensualité humaine me passe tout au travers du corps. Sa chaleur m'offrant milles plaisirs. Cela me rendait tout chose...il m'acceptait, en tant que fantôme, mais également en tant que femme. Et c'était quelque chose d'exceptionnel. Rien ne pouvait être plus délicat que la sensation de cette peau vivante contre la mienne, cette incroyable..oh mon dieu, je n'avais pas connu cela depuis une éternité. J'ignorai réellement depuis combien de temps j'étais enfermée comme sainte vierge sanglante au milieu de cette enfer. Peut-être des mois. Peut-être un an ? Qui pourrait le savoir ? Pas moi en tout cas. J'ai totalement perdu la notion du temps depuis que je suis morte. Sans avoir faim ou sommeil, les rythmes normaux d'un vivant sont entièrement décalé, jusqu'à ne plus exister. C'était tout simplement cela. Être fantôme, en quelque sorte, c'était être entre la vie et la mort sans plus pouvoir choisir. Le tout perdu dans une dimension parallèle qui ne pouvait certainement pas nous faire frémir d'envie. Oh, bien sûr, il y a des avantages. Celui d'être en quelque sorte invincible, de pouvoir manipuler deux trois pouvoirs, de voler et tout...mais que vallait tous ces pouvoirs alors qu'on ne pouvait même pas baiser ?

C'est alors qu'il répondit à ma délicieuse envie de me faire prendre par sa vivacité. Je me laissai doucement couler sur ses hanches, m'empalant d'une manière presque vivante par cet homme. Je ne réfléchissais pas plus loin. Je me persuadée qu'il était là, en moi. Et c'était comme si je ressentais les même plaisirs qu'autrefois. Jamais encore je n'avais connu d'émotions pareils, cette sensation de retrouver l'essence de ma vie. Mon médicament. Depuis ma mort je ne faisais que sentir des maux incessants au niveau de mon bas-ventre. Et voilà que cet homme à l'allure qui mignonne, si agréable. Cet Erwan. Il me caressa toute ma fantômatique peau, saluant mes lèvres de tendres baisers, encore et encore. Je soupirai de plaisir, prenant mon pied depuis tant de temps. Je posai mes mains sur ses épaules pour m'aider à me tenir bien contre lui sans le traverser. Il en prit autant de plaisir que moi, et c'était avec adoration que je sentis sa verge grossir en moi jusqu'à jouir sa liqueur exquise en moi. Ce qu'elle faisait ensuite dans mon cœur ectoplasmique, je ne savais pas et n'avait pas envie de savoir.

Oh  oui...j'ai adoré...tu es bon...

Soupirai-je en riant doucement, l'enlaçant même de cette manière légère qui était synonyme de mon état de fantôme. Je ne savais pas quoi faire en réalité, maintenant. Qu'est-ce que je faisais avec mes amants ? Je les renvoyais, je partais. Mais partir pour faire quoi ? Je le regardais donc en souriant.

Que vas-tu faire là... ?

Peut-être qu'il tentera de sortir de mon corps. Mais aussitôt qu'il pouvait essayer, je sentais une douleur  d'envie dans le bas ventre. Aussi me poignardai-je avec son gland en murmurant :

Non...reste encore un peu en moi, j'aime ça.


©BOOGYLOU.



we come to love not by finding a perfect person, but by learning to see an imperfect person perfectly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eydamato.wix.com/novuscinema
admin-hérisson à ne pas écouter
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: The Game is On. [-16] [Fini.] Mar 25 Nov - 12:42


The Game is On.

Erwan regarda Amy avec un sourire. Même s’il ne la connaissait que depuis quelques heures, il ne pouvait pas s’empêcher de la trouver adorable. Après tout, il venait de jouir en elle, évidemment qu’un tel contact les rapprochait. Il caressa sa joue fantomatique avec un sourire satisfait et content. Cette petite pause charnelle lui avait fait du bien, il se sentait allégé et il espérait vraiment que la défunte ressentait la même chose que lui. Elle se lova contre lui et le sourire d’Erwan s’agrandit de plus belle, heureux de trouver une telle proximité avec quelqu’un. Il se sentait bien, mine de rien, dans les bras immatériels de la jeune femme. Il caressa donc pensivement ses cheveux semblables à de l’air même s’il avait l’étrange impression de pouvoir les toucher, de sentir leur douceur sur ses doigts. Il ne regrettait pas cette expérience, au contraire. Il en était même fier. Fier de s’être lié avec une femme impossible. Une femme qui défiait les lois fondamentales de la vie. Ce contact glacial de la mort et pourtant si réchauffant de leur étreinte ne faisait que prouver le contraire. Le fait que qu’il pouvait passer la main au travers de son corps et vice versa aussi. Alors qu’elle était toujours profondément empalée sur lui.

Elle demanda ce qu’il comptait faire à présent. À vrai dire, il n’en avait aucune idée. Essayé de retrouver cette Brute qu’il avait embrassée pour de nouveau jouer avec lui ? Il était de bonne humeur après tout, ça lui donnait envie de casser les pieds à un autre Scientifique ou une Brute. Ou peut-être rester avec elle qui sait. Ou combiner les deux. Il ne savait pas. Il ignorait clairement ce qu’il voulait faire en réalité. C’est pour cela qu’il n’eut rien à lui répondre hormis un sourire doublé d’un haussement d’épaules aussi innocent qu’ignorant. Mais Amy, elle, semblait clairement savoir ce qu’elle voulait et apparemment, il s’agissait de ne pas le laisser partir. Elle renforça sa position sur lui, s’enfonçant un peu plus sur lui, lui arrachant un léger gémissement de plaisir. Il rit alors doucement et déposa un baiser sur ses lèvres tout en caressant sa joue. Erwan se rappela qu’elle lui avait avoué avoir fui son mari. Puisqu’il semblait être « condamné » à rester avec elle, autant faire connaissance avec cette nouvelle et défunte amante. Oui, il voulait apprendre à la connaître, elle contre lui, lui en elle.

- Tu m’as dit tout à l’heure avoir fui ton mari… Il te battait ou quelque chose comme ça…?

Ce qui était une chose malheureusement trop courante à l’époque. Cela ne l’étonnerait pas qu’elle ait épousé un homme vulgaire et violent. Sûrement alcoolique à travailler dans les usines et revenir couvert de charbon. Et elle a fui. Et pas peur des représailles qu’il ne la punisse s’il la retrouvait, elle s’est donnée la mort. Il eut un regard triste et caressa sa joue. Elle n’avait pas mérité cela…

- Désolé si je me montre un peu… déplacé. Ce n’est pas le but…

Il lui gratouilla les cheveux avec un sourire doux.

- Tu peux me dire de me la fermer et je le ferai sans problème.

Il eut un petit rire amusé tout en la regardant dans les yeux.

©BOOGYLOU.





Lying Hedgehog.
Me ? I'm dishonest, and a dishonest man you can always trust to be dishonest. Honestly. It's the honest ones you want to watch out for, because you can never predict when they're going to do something incredibly... stupid. ©️ by Sun
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
admin vengeresse et nymphomane
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: The Game is On. [-16] [Fini.] Jeu 27 Nov - 12:01


The Game Is On.



Je gardais son corps contre le mien sans vouloir m'en séparer. Car il était vivant. Vivant comme jamais je n'avais encore réussi à en toucher un. Je ne savais pas même pourquoi c'était différent qu'avec les autres. J'avais beaucoup de mal à toucher les autres êtres humains vivants. Et je n'avais pas encore rencontrer de fantômes dans cet étrange monde. Qu'étais-je devenue ? D'une fantôme qui se plaisait à être méchante, je n'étais devenue qu'une harpie trainante qui ne voulait en réalité que reprendre le contrôle de son propre corps et des insupportables élancements qu'il me prenait en mon intimité. Ma peau fantômatique, aux replis ectoplasmiques...était si humide que l'on aurait pu croire qu'elle était couverte de ma propre mouille pour l'éternité, comme quelque chose qui me resterait toute ma vie comme une marque de ma propre honte. A moins que je ne sois en réalité que couverte de l'alcool dont j'aimais profiter. Quel enfer d'être ainsi dépendante d'une telle drogue. J'oublie les peines de mon temps de mortel en caressant les cheveux bouclés de ce petit hérisson si agréable...et très bon au lit d'ailleurs, bien que nous ne soyons que dans un fauteuil.

Non...il n'était pas violent...c'est juste la vie qui a été violente...et a fait que notre couple s'est...refroidie...

Je baissai la tête, pleine de honte. Il n'y avait finalement que regret dans toutes mes paroles. Mes songes ne sont que regrets éternelles sur une vie que je n'ai pas maîtrisé. Je n'ai pas choisi que mon enfant meure, qu'il disparaisse avec son frère/ex pendant que je me suis faite engrosser par leur père...jusqu'à ce que j'en tue le fruit de cet union. Tellement d'horreurs dans une vie qui avait bien fait de se terminer. Je le serrai un peu plus contre moi. Il pensait peut-être ne pas pouvoir s'échapper mais en réalité, il pouvait parfaitement bien me traverser pour s'en rejoindre dans des endroits plus confortables que l'intérieur d'une fantôme gluante.

Dis...on pourra se revoir, n'est-ce pas... ?




©BOOGYLOU.



we come to love not by finding a perfect person, but by learning to see an imperfect person perfectly
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eydamato.wix.com/novuscinema
admin-hérisson à ne pas écouter
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: The Game is On. [-16] [Fini.] Ven 28 Nov - 8:34


The Game is On.

Erwan perçut la tristesse dans les yeux d’Amy tandis qu’elle lui caressait les cheveux. Son mari ne la battait pas apparemment. Et il espérait que ce soit vrai. Le Scientifique avait une sainte haine de la violence et encore plus quand c’était tourné contre les femmes. C’était peut-être macho de prétendre que le sexe féminin méritait moins de se faire frapper que les hommes mais… c’est pourtant ce qu’il pensait. La femme n’a, apparemment et selon quelques textes prétendument saints jamais été l’égale de l’homme. Qu’elle est donc au moins le privilège d’être à l’écart de toute la folie guerrière de l’homme qui pensait, la plupart du temps qu’à taper sur son prochain. Après, sa vision était sûrement altérée. Il était conscient que tous les hommes n’étaient pas violents et que les femmes n’étaient pas toutes saintes mais bon. Erwan sentit les remords dans la voix de sa partenaire. Ne sachant trop quoi faire pour la consoler, il prit sa tête entre ses bras et lui caressa les cheveux avec douceur. Il déposa un baiser sur son front avant d’avoir un léger frisson, un courant d’air frais étant passé sous la porte pour venir lui chatouiller la peau. Il la regarda d’un air désolé tout en caressant sa joue.

- Évidemment qu’on se reverra. Je suis bloqué ici, moi aussi.

Il lui sourit avec un œil amusé avant de repenser à cette époque qui ne l’avait pas vu naître. Oui, il était bien plus prisonnier qu’elle ne l’imaginait sûrement. Il était plus ou moins prisonnier du temps et elle, de l’espace, flottant entre deux mondes sans n’être vraiment morte, ni réellement vivante. Il la décala doucement comme il put et se leva, essayant d’éviter de la traversée pour ne pas lui rappeler son état de fantôme. Il se rhabilla doucement et la regarda avec un sourire plus franc. Il ne devait pas se laisser abattre non plus par la déprime qu’engendrait ce Manoir. Il ne devait pas se laisser pourrir l’esprit. Il savait qu’il n’était pas assez fort pour tenir le coup éternellement. Une ombre de remord passa aussi sur ses yeux tandis qu’il baissait rapidement les yeux, repensant à sa propre famille qui n’existait pas encore. Ne pas se laisser abattre. Il regarda Amy un instant, ayant soudainement une vague idée. Il s’y connaissait un peu dans ce que le commun des mortels appelait « surnaturel ». Et il avait des légendes pour ramener plus ou moins les gens à la vie bien qu’il n’y ait rien de vraiment concret. Mais il avait le temps. Il avait le matériel. Il était Scientifique après tout. Un sourire joyeux illumina alors son visage, ayant enfin un but pour aider les gens et non leur pourrir la vie. Il allait de redonner un corps à Amy afin qu’elle puisse sortir et retrouver son mari et sa famille qui devaient sûrement être morts de peur pour elle (et ils avaient leur raison après tout…).

- Oui, oui, on se reverra. Je veux qu’on se revoit en tout cas.

Il eut un rire joyeux avant de se diriger vers la sortie. Il se retourna, la main sur la poignée et regarda le fantôme dans les yeux, un sourire tendre sur les lèvres.

- À bientôt, Amy.

Et il sortit, retournant dans son laboratoire.

©BOOGYLOU.





Lying Hedgehog.
Me ? I'm dishonest, and a dishonest man you can always trust to be dishonest. Honestly. It's the honest ones you want to watch out for, because you can never predict when they're going to do something incredibly... stupid. ©️ by Sun
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
En savoir plus

MessageSujet: Re: The Game is On. [-16] [Fini.]

Revenir en haut Aller en bas

The Game is On. [-16] [Fini.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Ib - Quand art rime avec cauchemar...
» GAME C'est fini
» ► Elyrian Helm VS Carys Wheler [mini game] [fini]
» [Bit TV] RETRO GAME TEST Super Mario 64.
» [Bit TV] RETRO GAME TEST Alex Kidd in Miracle World.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amnesia : A Pack of Wolves :: Le Manoir :: Le Deuxième Étage :: Le Grenier :: Mémentos Retrouvés-