AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

My Body Is Ready. [w/ Harry] [-16] [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
admin cardiaque et trop gentil
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: My Body Is Ready. [w/ Harry] [-16] [Fini] Sam 22 Fév - 11:19





Harry l'embrassa encore après son aveu. Ce baiser faisait de David l'homme le plus heureux sur Terre à cet instant probablement. Il y répondit avec tout son amour, toute sa tendresse, toute sa passion pour lui montrer à quel point ses sentiments pour lui étaient forts. Il aurait tant aimé retirer lentement sa chemise pour pouvoir mieux le prendre dans ses bras, sentir sa peau contre la sienne tout en faisant parcourir tendrement ses mains sur son adorable dos. Le caresser avec toute sa tendresse, tout son amour. Sentir son cœur battre contre sa poitrine. Passer ensuite une main dans ses cheveux avec lesquels il jouerait doucement, passant une mèche entre chacun de ses doigts. Réfugier son visage dans son cou pour profiter de son odeur. Cette odeur qu'il adorait tant quand il passait près de lui, la laissant dans l'air quelques secondes dans son sillage. Tout ce que lui faisait ressentir rien qu'un baiser, c'était fou quand même. Mais cela faisait bien longtemps qu'il avait arrêté de se le nier : cet homme au-dessus de lui, ce même homme qui jouait avec amour avec ses lèvres était l'homme de sa vie. L'amour de sa vie. L'homme qu'il désirait le plus. Il ne voulait que lui et rien que lui. Vous pourriez lui offrir tout ce que voulez, il refusera si il n'est pas avec Harry. À son grand regret, celui se retira pour le regarder avec un air surpris. « Toi aussi »... Mon Dieu que ces mots semblèrent tombés du ciel et étaient plus beaux que toutes les musiques les plus magnifiques.

- Depuis toujours...

Il avait lâché ses mots dans un soupir brûlant de désir et d'amour. Il ferma les yeux quand Harry l'embrassa de nouveau. C'était décidément trop bon. Son corps entier brûlait d'un amour intense et puissant tandis qu'il lui rendait son baiser avec fièvre. Cet homme lui faisait tourner la tête, il ne pouvait plus attendre plus longtemps. Il le voulait en lui, il voulait qu'il le prenne ici et maintenant. Avec sa jambe, il chercha à caresser celle de Harry, le priant d'aller plus loin, de continuer ce qu'il était en train de lui faire vivre. Son cœur battait délicieusement d'impatience et de bonheur dans sa poitrine que l'amour de sa vie découvrit légèrement. Il mit ensuite son visage dans son cou et David ne put s'empêcher de pousser un petit soupir de plaisir en sentant son souffle sur sa peau, ses cheveux sur sa joue, son parfum qui lui enivrait agréablement le cerveau. Pitié qu'il ne s'arrête pas. Qu'il le prenne. Toute la nuit s'il le voulait, il n'attendait que ça... Il ne désirait que ça : lui. Il ne pensait plus qu'à lui, qu'à son corps dans le sien. Et son membre lui fit légèrement mal. Il n'en pouvait plus d'être emprisonné ainsi alors que le moment qu'il vivait, les sensations qu'il ressentait étaient si intenses. Frustré par cet emprisonnement, il osa mordiller l'oreille de Harry. Tout ceci était vraiment absolument délicieux. Mais il en voulait plus. Alors, il relâcha la douce emprise qu'il avait sur l'oreille et murmura tendrement, le souffle toujours aussi ardent d'envie :

- Prenez-moi... S'il vous plaît, prenez-moi...

Il le supplierait presque. D'ailleurs, son regard devait l'être. Parce que l'attente était insoutenable. De plus, il ne pouvait pas le toucher de ses mains. Il ne pouvait pas caresser la moindre courbe de son corps, découvrir son torse de cette chemise qu'il espérait lui donnait aussi chaud qu'à lui. Il continua de le caresser avec sa jambe. De toute façon, c'était bien la seule chose qu'il pouvait faire. Il gémit tout seul cette fois-ci, courbant son dos légèrement, serrant les poings dans un plaisir trop intense pour être contrôlé ou même refoulé. Il s'en mordit la lèvre inférieure. Mais si Harry l'écoutait, si Harry le prenait vraiment, il ne sait pas comment il réagirait. C'était quelque chose dont il en avait rêvé pendant des nuits dès la première fois qu'il l'avait vu. Dès la première fois qu'il avait maté discrètement dans son dos. Si son supérieur pouvait rendre ce désir réalité, d'une part il ferait de lui l'homme le plus heureux sur Terre mais David pensait aussi qu'il pourrait en pleurer de joie. Dans un élan de désir encore, il soupira doucement, l'esprit ayant perdu en lucidité :

- Je t'aime Harry... Je t'aime tellement...

Code © Keira M. sur epicode