AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

ICH TU DIR WEH || Kathleen Hodge & Lewis W. Pratt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
En savoir plus

MessageSujet: ICH TU DIR WEH || Kathleen Hodge & Lewis W. Pratt Lun 23 Déc - 22:38




















La vapeur est décidément une essence bien compliquée à maîtriser. Et absolument inadaptée aux structures destinées à la fusion avec la chair. Ah, la chair, pauvre viande humaine... Tendre, fragile... Beaucoup trop fragile. Après l'expérimentation d'aujourd'hui... Je ne peux que renoncer. Heureusement, mon sujet n'a pas souffert - je l'ai renvoyé dans un corridor relativement sûr, tellement drogué qu'il ne se souviendra même pas d'être passé entre mes mains. De mon côté... Eh bien, je n'ai plus qu'à assumer les conséquences de mes expériences. Assise en tailleur sur mon établi exceptionnellement déblayé, je m'accorde un moment pour prendre soin des marques qu'ont laissé sur mes bras et mes côtes les jaillissements impromptus de vapeur. Des brûlures, oui. Rien d'alarmant. Douloureux, certes, mais grave... Sans doute pas. Après avoir tamponné mes blessures d'alcool en guise de désinfectant – non sans devoir serrer les dents, je l'avoue –, j'enroule maladroitement quelques bandes d'un tissu qui, ma fois, a dû paraître blanc fut un temps pour les protéger. Cela fait, j'oublie rapidement le malencontreux accident et me mets à griffonner. Voyons... Si l'on doit éviter la vapeur... Qui, de toute manière, rendrait l'alimentation du mécanisme difficile... Hm-hm... Oui, il est évident que l'horlogerie reste la valeur la plus sûre... Enfin, toute la machinerie fine... Reste l'éternel problème du point de fusion – la chair et l'acier n'étant pas compatibles de manière naturelle. Alors...

Vingt minutes plus tard, mon bureau est jonché d'essais, de feuilles jetées, froissées, puis récupérées – parfois gardées, souvent brûlées. Je m'étire, ankylosée, et parcours quelques mètres à travers mon laboratoire. Je me sens... Fatiguée. Depuis quand n'ai-je pas pris de repos ? Je n'en sais rien. Les heures s'écoulent à la fois si vite et si lentement en ces lieux... Peut-être ferais-je bien d'abandonner mes recherches pour un moment. Je ne peux plus continuer à avancer à tâtons, il me faut des retours. Sur mon ordre, les meilleurs rabatteurs que j'aie pu dénicher se sont lancés discrètement aux trousses de mes protégés. Quand ? Je ne sais plus... Mais toujours pas de nouvelles. Avec un soupir, je défais les attaches de ma blouse et m'apprête à la laisser glisser au sol quand des coups répétés contre la porte latérale de mon laboratoire m'alertent et me font presque littéralement bondir sur mes pieds, imprimant à mon corps une énergie nouvelle. Mon regard pétille probablement d'espoir et d'exaltation, mais c'est pourtant sur un ton glacial que ma voix traverse la pièce pour atteindre les tympans de celui – ou celle – qui se tient derrière la porte.

« Entrez. »
Crédit par Kikino-sama et Ninie067 de Templactif



Dernière édition par Kathleen Hodge le Mer 25 Déc - 11:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
En savoir plus

MessageSujet: Re: ICH TU DIR WEH || Kathleen Hodge & Lewis W. Pratt Mar 24 Déc - 12:17